Partagez|
Crevette - I'm too hot, hot damn
Dim 20 Aoû - 21:50


ft. Fay - OC de kelpls

fiche médicale
Sous les Briques

Yo, bros. Moi c'est Kamita, j'aime les fraises tagada et courir dans la campagne juste avant l'orage. J'ai connu ce forum via un top-site, alors que je votais pour l'autre pensionnat où je crèche. Ça a l'air cool, ici.


nom : Crevette (à l'origine Chad Davis). Ça vient de sa physionomie et - ironiquement - du fait qu'il a tendance à vanter ses (maigres) muscles. Les gosses sont cruels, dude.

âge : 16 ans.

âge d'arrivée : 15 ans.

origines : Américaines.

groupe : Loirs.

rang : Heu... Cool Dude™ ?

rôle : Fuckboy pro ? Non mais membre simple, quoi. Et coiffeur nul.

affiliation avec l'envers : Tombant, bro.

raison de l'admission : Tous ses sentiments, il les ressent si faiblement que beaucoup ont cru qu'il n'en avait tout simplement pas. Tout logiquement, cela cause une bonne grosse nonchalance qui ne sert pas son instinct de survie.
Enfin, s'il lui en reste un.
Comment votre personnage perçoit-il La Maison, son folklore et ses traditions ? —
Oh, il fait avec. Au départ, c'était un peu bizarre mais après un an, il s'est habitué à l'ambiance globale. La Maison est donc devenu son foyer, il n'a pas mis très longtemps à l'intégrer comme telle. Quant à la magie, la violence et les coups bas, il y réagit toujours de la même manière : hé, bro, ça arrive.

Comment perçoit-il L’Envers ? —
Comme une expérience délirante, un bon trip dans lequel il se retrouve parfois sans avoir rien demandé, mais qu'il va subir sans se plaindre (comme tout, en même temps).

Quel est son avis sur les adultes/enfants ? —
Les adultes, souvent, se prennent trop la tête à son goût. Il a l'impression que c'est moins le cas avec les enfants, mais ça n'empêche pas.
Globalement, il s'accommode bien de son statut d'adolescent.
Pensées en l'air

Ponctue très (trop) ses phrases avec dude et bro ♢ Drague systématiquement à coup de pick-up lines douteuses toutes les filles de son âge (ou plus vieilles) ♢ N'insiste pas si on lui dit non ♢ (Mais peut recommencer) ♢ (Car il a la mémoire courte) ♢ Funky ♢ A une oreille percée ♢ A tendance à se vanter de ses muscles ♢ (Alors que c'est plutôt une crevette évidemment, tu vois) ♢ Sourit très souvent ♢ C'est très facile d'être son ami ♢ (Mais beaucoup moins de savoir s'il tient à toi) ♢ Aime les animaux ♢ Aime les plantes ♢ T'aime sans doute déjà ♢ Coiffeur médiocre et autoproclamé ♢ Convaincu d'être irrésistible ♢ Peu pudique ♢ Evite les problèmes ♢ (La plupart du temps)
Fragment d'Âme

T'es pas dégueu, Crevette, et heureusement.
Parce qu'une attitude pareille, ça passe si t'as une belle gueule et heureusement pour toi, c'est assez le cas. Avec tes yeux couleur miel, tes cheveux blonds toujours ébouriffés (même si tu les peignes tous les matins), ton sourire toujours là et cette peau de crevette qui rougit au soleil. Certes, t'es un peu plus fin que ce que t'aimerais, mais au fond, tu t'en fous. Tu fais avec ce que t'as, t'es plutôt bien dans ta peau. C'est cool pour toi.
Au niveau des fringues, j'imagine que c'est une question de goût : c'est impossible de louper tes t-shirts à motifs chelous (des tranches de pastèque ? Sérieusement ?), tes sweaters fluo ou tes pantalons extra-tight, mon gars. Mais ça a l'air de te plaire et c'est l'important, sans doute.
Dans l'ensemble, même si t'es plutôt banal, t'as un certain bol. Le reste de ton charme vient sans doute de ta confidence exacerbée, mêlée à cette nonchalance qui a rendu plus d'une personne de l'En-Dehors folle. Mais ça, tu t'en fous - comme du reste, d'ailleurs. La vie, tu la vis à la cool, sans te prendre la tête et on dirait vraiment que rien peut t'atteindre. Te prendre une raclée ? Ça arrive, bro. Te ramasser un râteau ? Dude, c'est pas grave. Ça devrait être interdit, d'être aussi indifférent, aussi constant dans ta sympathie, ton apathie de fuckboy à la manque. C'est clairement pas normal (pas-thologique même) et c'est sans doute la raison pour laquelle t'as atterri ici. Et bien sûr, t'en as rien eu à foutre. Tellement rien à battre que t'es d'une franchise assez désarmante avec tout le monde, les mauvaises personnes comprises. Une cause de plus aux gamelles que tu te prends de temps à autre.
Un an après, tu t'étais fait tes marques, pris un nombre incalculable de râteaux et fait un certain nombre de potes. La nature surréaliste de la Maison, tu l'as accueillie d'un haussement d'épaules. T'es vraiment le prototype du cool dude, ce qui a tendance à énerver certains comme rassurer d'autres. Et le plus flippant, c'est qu'à l'intérieur, ça a sincèrement l'air d'être aussi simple que sur la devanture.
T'as aucune profondeur, aucun relief. Le pire, c'est que t'as l'air heureux.
(C'est quoi ton secret, dis ?)
Le Début du Conte

L'eau du bain commence à devenir froide. Affalé dedans comme un gros mollusque, t'as la tête qui sort de l'eau, juste assez pour pas mouiller les écouteurs de ton walkman. Dehors, ça crie encore mais tu t'en cognes : ton attitude n'a absolument pas changé avec les emmerdes, tu restes désespérément égal à toi-même.
Un coup, deux coups, on crie ton nom de l'autre côté de la porte. Par-dessus la chanson que t'écoutes, la voix de Laverne.
- CHAD !
Sans réelle colère - il s'agirait plutôt d'un ennui minimal - tu lui dis d'aller se faire voir. Ce qui a pour effet de redoubler ses coups, faire trembler la porte d'autant plus. Un soupir et tu te lèves avant de sortir de la baignoire, bousculant ton walkman au passage. Il tombe sur le sol de la salle de bain, s'ouvre et tu n'entends plus la cassette. Juste un silence suspect, dont - bien entendu - tu n'as rien à carrer.
- Chad ?
- J'arrive.
Une serviette jaune, que tu noues autour de tes hanches avant d'ouvrir la porte. Laverne est derrière, son mascara a coulé.
- Il se passe quoi ?
- Ils se sont encore disputés, putain.
Elle a l'air vraiment mal, ça devrait te faire de la peine. Mais le truc c'est que - comme à chaque fois - ce n'est qu'un petit inconfort que tu ressens, une vague gêne. Tu hausses les épaules, tente de la contourner. Elle se laisse faire, te suit en se tordant les mains.
- Papa est sorti avec une valise, je... j'crois qu'il reviendra plus.
Tu ne dis rien. Le combiné du salon te fait de l'oeil, tu te demandes un instant si Kim est chez elle. Ou Sarah.
- Woh, tu m'écoutes ?
Laverne te pousse et tu te retournes.
- Woah, du calme.
Elle est d'un dramatique, parfois.
- C'est quoi ton problème, Chad ?
Elle te repousse encore un peu et tu trébuches, un peu moins à l'aise qu'avant. Qu'est-ce qui lui arrive ?
- Je viens de te balancer que papa nous a abandonné et c'est tout ce que t'as à dire ?
La violence de sa colère t'embête. Acculé assez littéralement - t'es contre le mur, après tout - tu lèves les deux mains.
- Bah, ça m'emmerde bien sûr mais...
Tu la sens pendue à tes lèvres et prête à t'en coller une. Ça ne t'empêche pas de finir ta phrase :
- ... c'est un adulte, quoi. Il fait ses choix et on va pas en mourir, hein.
Un silence.
Finalement, ce n'est pas contre toi qu'elle cogne mais contre le mur.
- Mais putain...
Tu dis rien, tu bouges pas. La situation entière te dépasse, les émotions de ta soeur te dépassent. Elle exagère tellement, c'est gênant. D'un côté, t'aimerais la réconforter mais t'es quand même à poil et puis, elle finit par t'agacer, à gueuler partout. Profitant qu'elle ne te voie plus, tu glisses de côté avant de t'éclipser. Alors que tu te sèches et te rhabilles, tu penses à ton père, quand même : tu l'aimes bien, il est cool et tu ne lui en veux pas. C'est sa vie et bon, il cessera sans doute de te manquer d'ici quelques jours, tu te connais.

♢♢♢

Quand ta mère vient te chercher, t'es au téléphone non pas avec Sarah ou Kim mais avec Tiffany, la dernière meuf après qui tu cours. Absorbé dans ta drague à deux balles, tu tentes d'ignorer ta génitrice qui s'agite, mais cette dernière finit par perdre patience et t'arrache le combiné des mains. Embêté - tu n'as pas le souvenir de t'être déjà réellement énervé - tu te redresses sur ton lit, lui adresse un regard vide - ta spécialité.
- Il se passe quoi ?
- Chad. Faut qu'on parle.
Et vous parlez, ou plutôt elle explique et tu l'écoutes. Elle te parle d'un pensionnat spécial, pour les gens de ton genre, où on prendra soin de toi. A ce moment-là, tu fronces les sourcils.
- Les gens de mon genre ? Mais c'est quoi mon genre ?
Elle se tord les mains, comme ta soeur.
- Chad... tu sais comme tu es.
De nouveau, c'est le truc des émotions. Un peu vexé, t'as envie d'hausser les épaules et lui expliquer posément que c'est un choix de vie, de ne pas se prendre la tête et pas un problème psychologique. Mais elle ne te laisse pas continuer, renchérit sur la Maison, où tu seras sans doute bien et moins seul.
- J'suis pas seul, maman. J'ai mes conquê-
- Pour l'amour du ciel, Chad.
Elle ne veut plus rien entendre, en a absolument marre de toi. Si elle te laissais en placer une, tu lui expliquerais que c'est parce qu'elle en a surtout marre de papa et la meuf avec qui il s'est cassé mais voilà, tu peux pas. Elle s'est déjà décidée, déjà fixée : ton petit cul de serial lover va aller flirter du côté du bayou. Adios, baby boy, ravi de t'avoir connu.

♢♢♢

Elle est belle, la bâtisse. Non, mais vraiment, tu te dis que si c'était une fille elle serait bien roulée et d'enfer. Mais bon, ça reste ta nouvelle crèche jusqu'à dans trois ans donc file droit, Chad-plus-pour-longtemps.
Dans ta valise, y'a des t-shirts fluo et du déodorant qui sent l'homme. Tu la traînes avec indifférence : comme pour tout, tu t'es fait à l'idée de ne plus être avec tes potes ou ta famille. Laverne et maman sont hésitantes mais tu perçois leur soulagement quand même : t'es con, mais pas idiot.
Devant les portes, vous vous faites des petits câlins. Puis, peu rassurées par l'atmosphère des lieux, elles te laissent.
C'est la dernière fois que tu les vois.
Ta peine est déjà loin, comme toujours.

avatar
Messages : 54
Libre pour rp? : Pas pour le moment
Voir le profil de l'utilisateur
Fantoche
Dim 20 Aoû - 22:02
Je sais ce qu'est un fuckboy maintenant ! \o

Ahem. Bienvenue ! Jolie fiche, simple et efficace ♥ Au plaisir de te croiser dans la maison, même si Fantoche ne comprendra pas ce qu'il dit




icone de 100x100
avatar
Messages : 79
Âge : 20
Libre pour rp? : 4/4 mais ouvert a la reservation
Voir le profil de l'utilisateur
Ours
Dim 20 Aoû - 22:09
Call the police and the fireman.

Sinon bienvenue homme de peu de carrure


Merci Quenotte:
 
avatar
Messages : 152
Âge : 28
Libre pour rp? : Complet / prends les projets en mp
Voir le profil de l'utilisateur
Fange
Dim 20 Aoû - 22:14
les loirs se peuplent de personnages toujours plus haut en couleurs et cela fait plaisir à voir ! crevette est particulièrement touchant mais j'éviterai de m'approcher de tes ciseaux mon cher coiffeur !

bienvenue par ici et à très vite pour un lien !



Dim 20 Aoû - 23:34
Un nouveau Loir ! sheep Je l'ai toujours dit que c'était le meilleur clan joy
Bienvenue à toi, et tu t'es pas trompé, c'est cool ici pompomgirl
avatar
Messages : 153
Âge : 21
Libre pour rp? : 2/2 actuellement !
Voir le profil de l'utilisateur
Raspoutine
Dim 20 Aoû - 23:46



Tu es validé

COUCOU CREVETTE. Petit brin d'homme qui volette dans la brise de son propre soupir, sans arriver à se poser dans sa vie. Tu passes là comme une feuille morte, tu es jolie -c'est cadeau-, tu grattes le goudron des trottoirs, et tu t'en vas en emportant un petit cœur au passage. (pour aller le fracasser au premier mur venu) T'es beau, t'es une absence. Je t'aime déjà un peu.
Crevette ressent peu de choses, et pourtant, tu réussis à broder sur ce vide relatif une personnalité drôle, délicatement exaspérante et obscurément sympathique. JE NE COMPRENDS PAS. Mais j'apprécie. Et même que je te valide avec le sourire aux lèvres.
Fais nous rêver en fluo dude.

Je t'enjoins donc à créer ton journal de liens :D. Et aller chasser du rp pour commencer à mettre le souk dans la Maison. (Mais tout en restant cool)



Lun 21 Aoû - 0:26
Omg dudes.
Bros.
Dudes.


Merci beaucoup pour votre accueil et vos gentils commentaires, ça me réchauffe bien le coeur.
Je suis content d'avoir atterri parmi vous.


Signé Crevette
futur voleur de coeur et fuckboy national
avatar
Messages : 143
Âge : 28
Libre pour rp? : Complète.
Voir le profil de l'utilisateur
Brèche
Lun 21 Aoû - 23:09
Bienvenue Crevette ! On est bien lottis chez les Loirs avec Mister no sentiment et Miss no douleur physique, un sacré duo atypique ! (en plus ils ont du débarquer la même année si je me trompe pas, j'adore l'ironie pas du tout voulue) Hâte de te voir en jeu !



PortraitCarnet

Avatars par Quenotte et Cassiel. Award par Quenotte
Feu/Brèche par Fantôche
Mar 22 Aoû - 1:22
Hey Brèche ! Pour sûr, on forme une paire intéressante (et j'ai déjà trois phrases de drague sur le sujet, faudra tester. Intéressée ? Je suis déjà loin.)

Merci pour l'accueil ! ♥
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La crevette d'acier
» 01. That Damn Hot Gynecologist.
» la crevette satanique
» Crevette carnivore. [PV Petit Mistral]
» Kote Dominiken ak Ayisyen ap kwaze fè sou entènet.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: