Partagez|
spleen des petits ((end))
avatar
Messages : 69
Âge : 14
Libre pour rp? : no
Voir le profil de l'utilisateur
Richter
Jeu 3 Aoû - 3:34


ft. draco malfoy - harry potter

fiche médicale
Sous les Briques

salut moi c'est anaïs, je suis un individu de type féminin qui est né après l'an 2000. d'habitude j'écris en vers dégueulasses, mais ce forum m'inspirer fortement la prose que je pratique de temps à autre en cours de français (sentez-vous mon désespoir d'être obligée d'user de cette forme pour faire de magnifiques rédactions..........................)  bananaintensifies
on dirait pas mais je suis plutôt sympa en vrai même si je suis de la génération handspinner et que les majuscules sont à bannir dans ce que j'écris.


nom : séisme fatigué et fatigant, doigts tremblants jusqu'au désastre de ses lèvres qui peinent à sortir des syllabes coulantes et douces ; tout cela forme le merveilleux massacre du nom de richter. il n'a ni le génie ni la sagesse du sismologue mais cette appellation sonne d'une telle manière que ça roule en riche terre. drôle d'écho avec ses manières et ses mots, bien qu'il ne soit plus riche que de valeurs.

âge : treize ans.

âge d'arrivée : onze ans.

origines : la belle france.

groupe : cygne.

rang : dévot aux grands mots. ((j'espère que c'est pas trop long ptdr))

rôle : chef respecté et prêcheur de bonnes paroles ; vous accueille volontiers dans ses bras trop maigres pour vous enserrer dans une étreinte chaste- et nocive. bourrage de crâne de sa sacro-sainte pensée, distribue ses idéaux évangélisés à qui veut.
il s'aime croire lumière dans l'obscurité de ce lieu de péchés, berger prêt à déblatérer de longues heures pour que ses brebis soient à nouveau d'un blanc intact.

affiliation avec l'envers : effacé.

raison de l'admission : hypertension, arthrite, bégaiement, malformation à la jambe gauche. il peine à se déplacer sur de longs trajets sans ses deux béquilles.
Comment votre personnage perçoit-il La Maison, son folklore et ses traditions ? —
la grande rouge. couleur de l'erreur répétée encore et encore, de la passion vivifiée par l'adrénaline des premières fois. fascination morbide qu'il ne veut avouer et surtout qu'il préfère oublier, la nuit.
il se rappelle encore de son cri qui ne sortait pas sous la douleur et le sang qui pissait sans s'arrêter.
la grande rouge le rend pitoyable mais il préfère croire que c'est pour elle qu'il existe en son entièreté, que c'est pour elle si rien ne fonctionne correctement chez lui.  
lourde période post-traumatique- son arrivée fut violente ce qui explique bien pourquoi il semble peu ouvert face aux rituels cruels qui se font, pourquoi il est si déterminé au moment de choisir le futur sacrifié : il faut choisir un aveuglé. un qui était comme lui mais malléable, un qu'il pourra remettre sur le droit chemin quand l'apeuré se rendra compte de l'horreur de la grande rouge.
richter arrive à se dire qu'il n'est pas qu'une erreur, que si sa jambe est laide c'est que c'était pour pouvoir entrer dans le sein du bâtiment et le purifier. victime, purificateur et dénonciateur mais toutefois fasciné secrètement par le mystique que l'ensemble renferme, le blond est bien des choses face à la maison.

Comment perçoit-il L’Envers ? —
fascinant- création du diable. illusions qui dépassent l'entendement, qui pourraient être évitées si tout le monde s'y mettait. persuadé que l'envers existe grâce à l'imagination d'autrui, point conscient de sa force. il n'est qu'un effacé incompréhensif qui ne préfère pas voir à quel point, l'envers peut être prenant pour ceux qui ne sont pas comme lui.

Quel est son avis sur les adultes/enfants ? —
d'adultes à enfants, il ne posera pas de différences. du pareil au même,
juste le respect attribué aux aînés qui diffère. richter se pense être de ses âmes généreuses qui parlent d'humain à humain, vécu derrière ou non.
sans différenciation et avec la même volonté de tous les élever vers la lumière de dieu.
Pensées en l'air

porte toujours une fine chaîne en or avec jésus crucifié en guise de pendentif, derrière il y'a gravé "adam" ; se la fait régulièrement voler d'ailleurs, mais arrive à la récupérer en échange de troc ou par la pitié si elle tombe entre de bonnes mains ; on dit qu'il fait encore pipi au lit ; mais aucun des cygnes saura vous dire si c'est vrai ; est déjà tombé amoureux plusieurs fois dans la maison et il ne s'en cache pas, considère toutefois que cette affection doit rester purement platonique ; ne s'amourache pas des personnes les plus saines d'esprit ; la blanche par exemple, il y'a un peu moins d'un an ; on raconte aussi qu'il était amoureux de banshee mais ça il niera en bloc ; peu tactile ; mange toujours ce qu'il y'a dans son assiette et incite les autres à en faire autant ; la seule chose qu'il n'aime réellement pas chez lui est son bégaiement qui lui retire de la prestance ; a déjà terminé plusieurs carnets de pensées personnelles qu'il garde précieusement ; déteste regarder le ciel étoilé ; de toute manière il est souvent couché avant qu'il fasse nuit noire ; est partant pour boire le thé avec n'importe qui ; par contre pas n'importe quand, plus précisément à dix-sept heure tapante ; ne fait pas de sport mais ne grossit pas, il reste malingre ; n'affectionne pas le bruit ; sait jouer du piano ; aurait aimé pouvoir faire de la danse ; ne sort pas du dortoir le dimanche matin, jour de dieu ; méprise les rats ; déteste les cerfs ; croit en les loirs ; respecte les araignées ; a très peur des vampires ; a lu deux fois dracula et est répugné par ce livre ; porte rarement des shorts ; a le vertige ; se lève tôt ; a sûrement peur de l'obscurité ; a des tics nerveux ; révise énormément ses cours ; est souvent entraîné dans des mauvais coups où il sert de moralisateur ; n'a jamais séché les cours.
Fragment d'Âme

refuser de se voir dans le miroir.
son ombre est si laide, le minot a beau tenté de se redresser fièrement le voilà toujours distordu d'une jambe. il y'a aussi cette phalange qui manque, dévorée par l'horreur et les enfers : disparue dans le sein de quelque chose qu'il aurait espéré ne jamais croiser.
il l'a vue. le blondinet l'a vue, elle ; celle qui hante les nuits de certains, celle qui terrifie les plus jeunes jusqu'à en rendre fous d'autres. il l'a vue et il est toujours sain d'après lui-même, vivifié d'un espoir et d'un objectif : la détruire. il le sait, il le sait qu'il est là pour ça. que maintenant richter rime avec toutes les attentes qu'il endosse avec joie : mère au grand cœur et voix de la raison, il en accepte tous les surnoms.
refuser de se voir dans le miroir.
ne pas accepter la vérité en face et la réelle signification de cette mascarade, car richter n'est pas richter pour son intelligence et sa brillance mais car il tremble et que tout respire le pathétique. on le balade d'un coup de vent ou de pieds, d'une brusquerie dont il se relève toujours en bon automate.
c'est aussi ne pas admettre que son cœur est déjà vidé de toute compassion déplacée, qu'il est maintenant gorgé d'un sentiment nouveau et inhumain : une fierté distendue à l'extrême pour espérer atteindre le ciel. c'en devient une obsession maladive, une raison de vivre qui dépasse le besoin de flamboyer- toucher les nuages et accomplir sa quête, purifier l'immondice qui transpire des pores de chacun en ce lieu.
la foi.
elle le guide, lui donne la force d'avancer, de recommencer à parler encore et encore, à graver une demi-lune tendre sur ses lippes pâles. il aura beau avoir les jolis mots, les vêtements soignés et jamais sans aucunes tâches, tout son corps exhume d'une fatigue mortelle.
il manque de se briser à chaque instant, ses membres sont de verre et sa respiration sifflante : c'est aussi pour ça que son reflet est son pire ennemi. son œil est presque vide, juste abreuvé d'une lueur dérangeante mêlant un on-ne-sait-trop-quoi de rien et d'oubli de soi-même.
richter n'a plus que ça, il croit et espère les prunelles fermées ou plutôt bandées, ne jure que par dieu et ne laisse plus ses myriades de sentiments l'envahir.
il s'est oublié ; adam n'existe plus, il ne reste de ce moutard que la tignasse blonde parfaitement coiffée- adam sûrement bouffé en même temps que le bout de son pouce. adam n'existe plus car adam était faible et ici il est fort, ici il est richter, un putain de séisme religieux. une croix brandie sans honte aucune, malgré les ricanements moqueurs qui retentissent à chaque fois qu'il décide de prendre la parole.
le mépris est une chose nouvelle survenue en même temps que l'adolescence chez lui, en même temps que les changements qui lui donnent envie de découvrir sa propre peau du bout des doigts mais qu'une seule conclusion survient : c'est pêché.
c'est pêché alors il laisse sa frustration retentir en écho encore une fois sous prétexte que dieu n'aime que la chasteté et la tenue, il tient ses pulsions et ses envies en laisse, ménage ses regards qui rouleraient bien le long des courbes.
et puis renvoyer le tout en une balle de désintérêt. une grimace encore plus prononcée qu'habituellement, des bougonnements face à deux corps qui s'enlacent. presque un doigt tendu après tout pour ses brebis qui le suivent fidèlement, presque un cri qui dit : "regardez tout ce qu'il ne faut pas faire !"
il ne rougit pas, ne s'émeut pas et n'hurle que pour la croyance qui est tout. il aura beau devenir flammes, il aura beau avoir son palpitant embrasé, il demeurera toujours usé jusqu'aux os- les traits tirés d'une personne qui a déjà trop vécu.
mais il survivra, il se l'est promis.
il survivra pour continuer à mettre de l'ordre, faire des listes pour un rien, ranger l'existence et en classer ses nuances.
il survivra pour ceux qui croient en lui et sa justice, à son charisme aléatoire, en son intelligence toute prouvée par sa culture et ses manières.
il survivra pour ceux qui veulent sortir des enfers et de la souillure, de l'ignominie et de la honte.
à tous ceux-là, il leur tendra une main marquée par la vie. il les écoutera et les chérira comme les plus beaux des trésors, toujours avec la sincérité et la vérité tranchante des enfants.
et les autres qui l'ont humilié, qui ont rejeté ses propositions ou ont roulé des yeux à ses discours impliqués et théâtraux, arraché ses repas et de ceux qui ne le méritent pas- ils pourraient crever en enfer.
Pour eux, il ne laissera pas couler le long de sa joue une larme salée.

Le Début du Conte

on parle là d'une histoire d'un autre temps,
d'un prince et d'une princesse d'antan
on parle d'une histoire pleine de lâcheté, où le beau n'offre pas un bouquet de fleurs mais saisit le bouton de rose d'une demoiselle décidément trop jolie
((ce n'était pas un conte de fée))
ni le récit d'horrifiés
qu'on ne raconte pas pour autant autour d'un thé,
on parle bien là de la réalité
((celle qui fait mal et qui fait pisser le sang))
on parle de la réalité qu'on murmure, à qui on offre le respect mêlé au sacré on parle de murs trop blancs qu'on longe en silence
on parle là d'un sourire distordu, de la naissance d'un enfant
qui ne devait pas voir le jour d'une union comme celle-ci
on parle bien d'une histoire entre un frère et une soeur, tous deux mariés
mais qui n'ont pas passé la bague au doigt à l'un et à l'autre
on parle d'une famille qui a déjà eu plusieurs drames ainsi, d'enfants indésirés mais sauvés
l'avortement est interdit et dieu dieu tout puissant préfère qu'on assume nos erreurs qu'on porte le poids
d'un gamin qui ne peut même pas marché tout seul
c'était le cas d'adam,
un gosse avec une mère aimante
un géniteur-oncle aux aguets
un beau-père au visage tiré- qui n'arrive pas à croiser le regard du rejeton- de cet être symbole d'une adultère incestueuse
on parle
d'une mère qui a annoncé à son tout à sa vie un beau jour à l'équinoxe qu'il devra partir qu'il devra s'habituer à la vie dure à la vie

on ne va pas à la messe à l'aube du dimanche matin, avec papy et maman
un lieu adapté car maman est fatiguée et trop jeune et que papa (celui qui nomme papa n'est pas son oncle pour sûr ça serait trop honteux trop trop)
trop adam
et que papa donc en avait assez qu'il fallait faire de la place pour un bébé qui serait pas boiteux un bébé né bien
pensant
un enfant qui pourra aller à l'école, qui sera pas prostré dans une pièce avec un grand piano et des professeurs qui viennent seulement pour lui
c'était alors adam face au monde ; adam transformé en séisme ((les mains tremblantes))
adam devenu richter,
adam qui a grandi un peu plus, devenu un peu plus adulte
dans un monde de peter pan où tous rêvent de rester enfant
adam qui a perdu un peu de son pouce dans la lutte, bonne tête de turc parmi les plus faibles
la vulnérabilité
à l'odeur de pisse mélangé à l'encre- des moutards qui courent encore dans la boue qui se roulent dans la honte et qui poussent les autres avec
l'odeur de la lutte et du sexe appréhendé bien trop tôt, des désirs inavoués et des soupirs indiscrets
richter a appris à détester ce qu'adam considérait comme fascinant
la souillure et le sale-molasse sans intérêt
il fallait se forger un coeur de fer et des épaules de diamant, pour soutenir les autres
et ça n'a pas servi à rien au fond,
il est devenu le meilleur des pires
le cygne noir parmi les blancs
chef compris- personnification de son groupe de toute la faiblesse ordonnée que dégage ceux qu'on nomme victime
endosse avec beaucoup d'honneur
beaucoup de coeur,
quelque chose qui lui sera arraché contre son gré,
dans quelques années.
((le cocon de la maison ne sera plus qu'un songe dans la folie de ceux qui n'ont plus rien à leur dix-huit ans))

avatar
Messages : 130
Âge : 28
Libre pour rp? : Complet / prends les projets en mp
Voir le profil de l'utilisateur
Fange
Jeu 3 Aoû - 8:14
si les majuscules sont à bannir dans ce que tu écris, toi et moi on va très bien s'entendre malgré notre différence d'âge. ce petit début que tu nous offres est passablement excellent. bien hâte de lire la suite !

bienvenue sur le forum dans tous les cas. j'espère que tu t'y plairas ici et merci d'avoir choisi richter. c'est un predef que nous adorons par ici *sourit*



avatar
Messages : 196
Libre pour rp? : 2/2
Voir le profil de l'utilisateur
Quenotte
Jeu 3 Aoû - 8:37


Well, you have my attention now.

Rien que le nom m'a un petit peu soufflée. Du coup j'ai bien bien hâte de voir la suite (et de rp avec toi, si si.)
Bienvenue officiellement sous ta fiche cette fois, bon courage pour la suite! Et n'hésite pas à me poker (ou un autre membre du staff) si tu as des questions ou des incertitudes!
avatar
Messages : 129
Âge : 27
Libre pour rp? : Complète mais je prends les idées/projets.
Voir le profil de l'utilisateur
Brèche
Jeu 3 Aoû - 21:43
Quel illuminé. Blague à part j'ai hâte de voir comment tu vas jouer Richter, le rejeton caché de Joffrey et Drago Malfoy, uh uh.



PortraitCarnet

Avatars par Quenotte et Cassiel. Award par Quenotte
Feu/Brèche par Fantôche
avatar
Messages : 68
Libre pour rp? : 4/4
Voir le profil de l'utilisateur
Pieds-Nus
Ven 11 Aoû - 11:06
Hello et bienvenue! ^^ J'ai hâte de lire ses aventures. En attendant, bon courage pour ta fiche. ^^


Lorian gribouille en #99cc66.


Forme dans l'Envers:
Spoiler:
 


Opaline, doudou favori:
Spoiler:
 

avatar
Messages : 69
Âge : 14
Libre pour rp? : no
Voir le profil de l'utilisateur
Richter
Jeu 17 Aoû - 3:39
AAAAH MERCI A TOUS !!
je crois que c'est terminé !! ♥♥
avatar
Messages : 135
Âge : 21
Libre pour rp? : 2/2 actuellement !
Voir le profil de l'utilisateur
Raspoutine
Jeu 17 Aoû - 11:46
RICHTER, Ô RICHTER. Tu as su sublimer ce prédéfinis par ta prose elle même légère et trémulante. Que dire d'autre si ce n'est que la beauté tordue de ton boiteux emplis de ferveur envers Dieu, certes, mais également envers le rôle qu'il s'est choisis, éclate ici merveilleusement. Tout transparaît très bien, aussi bien le malaise entourant le personnage que sa vulnérabilité, ses complexes et ses contradictions. Tu as compris le prédéfinis, et même mieux, tu te l'es approprié d'une fort jolie manière. Nous n'aurions pu espérer mieux pour ce personnage que ce que tu as fait avec.
J'AIME J'AIME TA PROSE. Toutes tes syllabes en douceur, fa-bu-lo-si-té ~
(pardon)
J'ai hâte de stalker tes rps sur le forum.
bananaintensifies


- Fiche
- Carnet de liens

Merci à Fantâche pour mon avatar <3
Award du plus beau parleur (mais pas suffisamment pour réussir son coup):
 
avatar
Messages : 196
Libre pour rp? : 2/2
Voir le profil de l'utilisateur
Quenotte
Jeu 17 Aoû - 12:07



Tu es validé




Même si tu vacilles et que tu tombes, tu as su, tout en tremblements, te frayer un chemin dans La Maison Richter, aussi nébuleux soit-il. A esquiver les mâchoires et te faire porteur de bonne parole, tu pourrais bien t'y perdre cependant. Bienvenue à toi pour de bon, je te laisse aller prêcher parmi tes emplumés. La Maison finira quoi qu'il en soit par t'atteindre toi aussi, si ce n'est pas déjà fait.
Te voilà donc Chef des Cygnes. Tu peux dès lors aller nous affubler d'un nouveau carnet de pensée sur tes petits camarades, et pourquoi ne pas engager le contact avec eux.









Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» sos petits caniches toys doivent etre euthanasiés !!! HELP !
» Les petits santons ;-)
» SOS 125 à 130 petits chiens entassés dans une maison(08)
» Les petits cailloux d'amour
» Mon Aragorn (et quelques petits orques qui passaient par la)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: