Partagez|
Tisse sa toile - Araignée
avatar
Messages : 13
Libre pour rp? : Oui !!
Voir le profil de l'utilisateur
Araignée
Mar 1 Aoû - 23:05


ft. Kirua - Hunter x Hunter

fiche médicale
Sous les Briques

yo. Moi c'est koll. Je viens squatter parce mon dieu j'aime beaucoup trop ce forum ! (je conseille au staf d'aller voir le forum NeverNeverLand pour un partenariat, parce que c'est teeellement le même genre d'univers !) Tout ce qui tourne autour de l'enfance me passionne, alors je suis là ! J'aime, j'aime, j'aime !  aaaah  


nom : Araignée - il a toujours sur les lui des fils, de toutes les couleurs et joue avec, sans oublier son regard froid qui terrorise beaucoup d'enfants et sa discrétion, il est devenu l'araignée. Il n'aime pas cette dénomination, le prénom que lui a donné sa mère est devenu le trésor le plus précieux et ne l'oubliera pas. -

âge : 12 ans

âge d'arrivée : 12 ans, à peine quelques mois qu'il est arrivé.

origines : italienne

groupe : Rat

rang : Rat-tisseur

rôle : Tisseur - Il tend des pièges en étirant de longs fils dans toute sortes d'endroit et retape les vêtements déchirés pour ne pas attirer l'attention des éducateurs, il lui est déjà arrivé de coudre un plaie (un désastre) ravivant l'intérêt de son nom -

affiliation avec l'envers : Tombant

raison de l'admission : Papa pas là. Maman débordée et très en colère depuis qu'araignée a failli étranglé son petit frère avec un fils alors qu'ils jouaient. Incident tout à fait involontaire, mais de trop.
Comment votre personnage perçoit-il La Maison, son folklore et ses traditions ? —
Araignée ne comprend pas vraiment, il vient juste d'arriver et ne s'est pas encore habitué à l'odeur du lieu, à la présence des autres enfants. Il suit les habitudes en examinant, fronçant les sourcils face à toutes les étranges histoires qu'on raconte. Suspicieux mais émerveillé à la fois. Il n'y croit pas vraiment et sourit quand il entend les autres gosses en parler en tremblant parfois, mais jamais il n'ose aucun commentaire. Araignée fait mine de suivre, d'accepter, mais n'en pense pas moins.

Comment perçoit-il L’Envers ? —
L'Envers réveille sa plus grande et insoutenable peur : se perdre. Pour cette raison il préfère ne pas trop y croire. Mais quand l'Envers est là, quand la forêt sort du noir et l'entoure, Araignée veut crier, pleurer, courir et mourir. Il perd ses moyens, mais heureusement un fil doré lui montre le chemin pour retourner dans son lit le soir. Depuis la première fois, Araignée laisse trainer ses fils dans les couloirs, relier à sa poche. Certains enfants s'amusent à les couper, mais tant qu'Araignée est persuadé que le fil est bien là, il ne s'en soucie pas.

Quel est son avis sur les adultes/enfants ? —
« Les autres s'cons, les adultes p'reil. Sauf mamma. »

C'est ce que se rappelle sans cesse Araignée lorsqu'il se laisse aller à apprécier quelqu'un. Sans cesse déçu par les actions des uns comme des autres, Araignée porte un regard suspicieux sur tout ceux qui l'entourent. Mais il se passe de tout commentaire et se montre loyal envers son chef (les autres peuvent bien se brosser) et relativement respectueux avec les adultes importants et autoritaires. Araignée ne veut pas de problèmes. Il sait reconnaitre ses alliés de ses ennemis, et accepte de ne pas être le plus fort : il agit intelligemment et tranquillement.
Pensées en l'air

Fasciné par l'histoire du fil d'Ariane et des trois parques - voit des fils qui relient les gens entre eux - il distingue des couleurs qui représentent les personnalités et relations que les individus entretiennent entre eux - Persuadé que le destin est un fil que l'on suit - terrorisé à l'idée de se perdre dans les couloirs (et dans l'Envers) la nuit pour aller au toilette, il accroche un fil à son lit qu'il déroule pour revenir.

Don et passion à moitié secrète pour la couture - Il recoud les vêtements déchirés de ses camarades pour garder secrets des affrontements qui laissent des traces. - Il lui est arrivé de coudre une plaie. C'était un grand gars sûr de lui qui n'avait pas peur d'avoir mal mais refusait d'aller à l'infirmerie. « Tiens araignée, prouve que ton nom te vas et répare-moi ça. » Les yeux d'Araignée ont briller bizarrement, il était tout excité de passer un fil dans la chaire humaine. Le couturier autant que son client furent bien desservis. - Mais sa principale utilité pour son groupe est de créer des pièges. Doué pour agencer des systèmes et des réseaux de fils complexes, Araignée tisse sa toile dans les couloirs selon ses envies. On lui désigne une cible et en échange de services il provoque un accident ou immobilise sa victime le temps qu'elle soit passée à tabac. Lui ne frappe que rarement, il préfère s'amuser à inventer les plans. Il ne s'est vengé qu'une ou deux fois depuis son arrivée et depuis on ne lui cherche plus trop de noises.

Sa langue maternelle est l'italien, à la maison, sa vraie maison, les langues s'enroulent et les phrases s'envolent dans de douces mélodies aux sonorités lointaines. Arrivé aux Etats-Unis à sept ans, Araignée n'a pas apprécié devoir apprendre une nouvelle langue et rechigne à parler anglais. Son expression n'est pas toujours correcte, c'est presque par entêtement parce qu'il n'est pas si bête. Il laisse fièrement résonner son accent et pour cacher les mots qui lui manquent il crache des insultes fort, et mâche le reste de ses paroles avec mollesse. - voue un amour éternel pour sa mère, il lui arrive de lui adresser une prière quelques soirs, lorsqu'elle lui manque particulièrement : « Quando vienni a prendermi mamma ? Quando posso tornare a casa con te ? » (quand viens-tu me chercher, maman ? Quand est-ce que je peux rentrer à la maison avec toi ?) - Imaginer son petit frère tout seul, heureux, à la maison, le rend fou de rage, pour cette raison il a tendance à détester les garçons de 6 ans.

Faim de loup, dans La Maison, il souffre d'une faim jamais assouvie. Il regarde du coin de l'œil le chemin menant au cuisine, prêt à élaborer un plan pour piquer de quoi manger - Ses cheveux particulièrement clairs intriguent. Araignée aime raconter que le sang de ses ennemis a asséché ses cheveux. Mais il n'a pas idée de pourquoi le brun de ses cheveux a disparu. Cela serait dû a une anxiété viscérale, accentuée par sa séparation de sa mère - Sa canine droite est particulièrement longue et tranchante. Il aime bien la dévoiler pour faire peur.
Fragment d'Âme
« Celui-là, là. Il parle pas trop mais il a l'air pas commode ! » S'écria un gamin qui le pointa du doigt.

Le regard d'Araignée paraissait vide et froid. Mains crispées dans ses poches, une colère exceptionnelle brillait dans ses yeux pour enfouir le chagrin de se trouver enfermé dans un pareil endroit. Pas ravi d'être là, il se sentait trahit par sa mère et voir un attroupement d'enfant juger de son prix l'énervait davantage encore.

« Fout moi l'paix. » Rétorque-t-il en grinçant les dents.

Il voulait pas de chef, il voulait pas de nouveau nom, il voulait pas qu'on décide à sa place. Son insolence fit des remous et le même gars s'approcha pour lui agripper le bras. Sans se débattre, la main d'Araignée sorti de sa poche, emportant, entremêlés dans ses doigts, de longs et fins fils blanc. Surpris et dégoûté, le gamin qui l'assaillait recula en frissonnant.

« Dégueux ! C'est quoi ces trucs ? »

Des fils, tout simplement. Araignée ne comprit pas ce qu'il y avait de si déconcertant là-dedans mais après un léger moment d'hésitation un sourire étrange étira son sourire, dévoilant ses dents blanches et ses canines en coin qui parurent longues et tranchantes.

« J'm'en sert pour t'étrangler dans ton sommeil. » Ricana-t-il en serrant ses fils entre ses mains.

Il blaguait, mais son regard transparent, son sourire et la manière dont il rentrait son cou dans ses épaules fit forte impression sur les plus jeunes alors que les plus grands pouffaient, déjà complices. Son potentiel n'échappa, mais tout ce qu'Araignée laissait entrevoir de violent et froid n'était qu'une première impression faussée. Il voulait s'assurer de ne pas être embêté par les autres, effrayer était une bonne méthode de dissuasion. Il voulait rentrer dans le groupe des forts pour prétendre l'être lui aussi et ne pas craindre la cruauté des autres enfants.

Araignée ne voulait pas de chef, pas de groupe, ni de lit. Les rats, la maison, les dortoirs : tout ça n'était que passager, mamma viendrait bientôt le chercher. Il ne pensait qu'à rendre son passage le plus calme et rapide possible. Ne pas faire de vagues, être exemplaire, montrer qu'il avait compris la leçon. Prouver qu'il avait changé et était un bon garçon. En cela, les rats n'étaient pas les mieux indiqués, ils titillaient les nerfs d'Araignée. Réveillaient chez lui un tintement sombre et fulgurant qu'il ne pouvait pas réprimé. Avec eux, Araignée voulait s'amuser et sentait qu'il pouvait le faire de la manière qui lui plaisait le plus. Jouer à des jeux dangereux. Les sucreries volées avaient le goût de l'aventure, les rires pouvaient résonner à l'infini, les coups étaient des épreuves qui gonflaient ses joues et élargissaient son sourire de fierté.

Mais la peur, l'Envers. Araignée voulait y échapper par tout les moyens et lui rappelait combien son lit et sa chambre étaient plus agréables. Il sentait l'absence des bras de sa mère qui ne le rassurait plus après les cauchemars. Souvent Araignée voulait pleurer, mais jamais le moment n'était le bon. Il rêvait d'être frappé très fort pour avoir une bonne excuse.

Le Début du Conte

Il tremblait de terreur, pleurait de désespoir malgré les bras qui le serraient tendrement. Cette nuit fut la plus terrifiante de sa vie.

Il avait couru. Poussé par la colère il était sorti en hurlant de la maison, claquant la porte derrière lui. Il frappait les pavés de la ruelle dans ses grandes foulées et laissait le village derrière lui devenir de plus en plus petit. Ses poings serrés, sa respiration courte, il fuyait vers les arbres pour se cacher derrière les innombrables troncs. Il aimait pouvoir gratter l'écorce, persuadé que le cœur des arbres et rempli de trésors. L'étrange sérénité de la forêt effaça rapidement sa colère alors que l'obscurité s'étendait peu à peu.

Les branches devinrent des griffes acérées et le silence un souffle surnaturel terrifiant. Il se trouva seul dans l'obscurité, bien loin des sentiers éclairés et la nuit était encore jeune. Après le calme, vint l'effroi dans le noir. Les arbres formaient les barreaux infranchissables d'une forêt qui refusait de le laisser s'échapper. Les bruits de la nuit s'élevaient et grognaient, dévoilant la présence d'animaux aux yeux brillants et au crocs affamés. L'enfant aurait voulu courir, s'évader, mais était pétrifié. Sans repère, il était tombé dans un trou noir qui l'étouffait de caresses griffues. Il hurla après avoir vaincu la crainte d'exister de nouveau et se mit à sangloter, le dos parcouru de spams à l'idée de mourir seul, terminant sa vie comme pitance d'un terrible monstre nocturne.

Un monstre qui apparut, émergeant en silhouette immense, imposante qui s'approcha en faisant craquer sous ses pas lourds des brindilles séchées. La peur était si intense que le gamin ne pouvait que lever ses grands yeux rouges de fatigues et de larmes, incapable de hurler alors que son cœur se déchirait sous le coup d'une panique insupportable. Son cœur courrait, ses poumons se contractaient, ses poings se serrèrent. L'ombre, déformée par un regard confus, n'avait rien d'humain. Une tête se dessinait peut-être, mais d'étranges mouvements la rendait affreuse. Et elle avançait, sans dire un mot, doucement mais sûrement, tendant des mains griffues pour mieux déchirer son petit corps... C'était ce à quoi s'attendait l'enfant perdu, affrontant l'idée de la mort sans être en état de la remarquer tout à fait. 

Mais le sois disant monstre le prit délicatement dans ses bras, dévoilant le visage d'un homme barbu et jeune qui lui souffla d'une voix tendre des paroles réconfortantes. Mais les larmes ne purent s'arrêter, la peur extrême incapable de se changer tout de suite en soulagement.

☸️ ☸️ ☸️ ☸️ ☸️ ☸️ ☸️ ☸️

La forêt qui se déploie la nuit dans la maison, lui rappelle sans cesse ce terrible soir. Et la peur mord très fort, si fort que souvent il voudrait pleurer et partir très loin. Les autres enfants, aussi méchants soient-ils, il ne les craindra jamais autant que ces couloirs alambiqués, cet Envers monstrueux qui dévore les chemins. Qui veut l'emporte loin dans un autre monde. L'empêcher de retourner auprès de sa mère... Alors, quand la panique s'empare de lui,  il se souvient d'elle et de cette histoire qu'elle lui a raconté.

En rentrant à la maison dans les bras d'un homme fort et courageux. Une nuit de terreur hurlant encore dans ses yeux, Araignée reçut une violente gifle de sa mère sur ses joues déjà irritées par des sanglots continus. Elle aussi avait beaucoup pleuré, et l'avait ensuite serré contre elle avec amour et tendresse. Lui, avait agrippé le dos de son chemisier pour ne plus jamais le lâcher. Le parfum des champs et des fleurs sauvages qui imprégnait les vêtements de mamma étaient le meilleur remède qu'on pouvait offrir au petit gamin tremblant.

Mais la peur s'était incrustée en lui si profondément que des cauchemars naissaient dans le noir, dans un rien, bien après avoir retrouvé son lit chaud. Il ne pouvait plus se lever la nuit pour aller au toilette, il ne voulait plus s'éloigner de la maison. Il ne voulait plus affronter les lieux inconnus tout seul. Il était petit, mais lui qui était si aventureux était devenu l'enfant le plus craintif. Et mamma, troublée, ne mit pas longtemps à découvrir pourquoi. Elle lui raconta alors une histoire, un mythe : le fils d'Ariane qui dissipa les crainte du petit garçon au point de devenir le moteur d'un mode de vie bien particulier... Araignée se mit à aimer tirer les fils de ses vêtements, pour les accrocher aux poignées de portes et les faire glisser. Puis il piqua un nécessaire de couture à sa mère, dispersant les fils sur son passage, se prenant les pieds dedans au début pour finalement parvenir à tisser sa toile : délicate, résistante et d'une géométrie inégalée. Une toile qu'il ne fallait jamais déranger sous peine de créer en lui des paniques monstrueuses et des colères torrentielles.

☸️ ☸️ ☸️ ☸️ ☸️ ☸️ ☸️ ☸️

Mais la toile fût de nombreuses fois bousculées par les imprévus : la naissance de son frère et le départ pour l'Amérique, furent les pires épreuves de la vie d'Araignée... Les fils s'arrachèrent, les repères s'effacèrent : langue presque inconnue, ville gigantesque qui se transformait en immense labyrinthe, un bébé bruyant, un appartement poussiéreux et sale, trop petit pour se perdre... Malheureusement.

Le trajet pour l'école était une véritable descente en enfer, et le retour ne le ramenait jamais au paradis, mais dans un endroit bien pire. Marcher, prendre le bus, tourner à droite, avancer tout droit... Ne pas se tromper de chemin... Araignée n'y parvenait pas et arrivait sans cesse en retard, parfois de plusieurs heures. Pourtant il ne voulait jamais se perdre, cela lui faisait si peur ! Le stresse grimpait en lui, serrait son cœur en permanence. Le sommeil ne venait plus, des cernes alourdissaient ses paupières, le manque de silence entre la ville qui grognait sans cesse et les pleurs d'un bébé capricieux le rendaient nerveux et violent. Une nuit, pour faire taire son frère, araignée lui a donné une petite pichenette, un rire a émerger pour se transformer aussitôt en hurlement strident. Araignée a recommencé, un peu plus fort. Un silence, puis un cri plus déchirant. Encore, et la gorge du bébé se crispait un instant pour vibrer de plus belle jusqu'à ce que la mère n'arrive...

Pour elle, les choses changeaient pour le mieux et l'appartement se transformait doucement. Toujours aussi petit, mais plus agréable. Ses enfants aussi changeaient. Le petit était choyé, doux et sensible, tandis que le grand, agité et colérique exaspérait sa mère. Araignée n'aimait rien : il n'aimait pas les hommes qui suivaient sa mère, il n'aimait pas la langue qu'ils parlaient, ni les fils qui, de leurs cœurs, s'accrochaient au poignet de mamma. Il n'aimait pas le regard de son petit frère ni les attentions particulières que mamma lui portait. Il n'aimait ni l'école, ni les garçons ni les filles. Il voulait rester seul, à jouer avec ses fils. Il n'aimait pas qu'on se moque de lui, alors il piégeait les tables, les sacs et les couloirs. On ne pouvait pas le voir faire, mais on devinait facilement qu'il était la cause de tout ses accidents dans les escaliers. Un jour, un garçon s'est cassé la tête, Araignée a arrêté de tendre sa toile à ses endroits. On ne pouvait pas le prouver, mais on savait que c'était lui.

La mère s'inquiéta en voyant les cheveux blancs grimper et grandir, puis se désespéra en se disant que son fils était étrangement malade. De quoi ? Le directeur le répétait, et beaucoup de gens autour. Elle essaya de garder son calme pour trouver une solution, de contrôler les excès de violence... Mais lorsqu'elle vit qu'araignée pouvait devenir dangereux pour le plus petit...



Tisser sa toile pour lier les cœurs.
avatar
Messages : 135
Âge : 21
Libre pour rp? : 2/2 actuellement !
Voir le profil de l'utilisateur
Raspoutine
Mar 1 Aoû - 23:41
Bonsoir Koll, et bienvenue sur le forum :D. Ton enthousiasme fait plaisir à lire, et nous sommes ravis de t'accueillir parmi nous ! Nous te rendrons cet amour au centuple <3. Jusqu'à t'en asphyxier.
AHAHAHAHAaaaaah
bananaintensifies:

Plus sérieusement 8D. Je suis désolé de devoir déjà jouer les rabats-joies alors que tu viens à peine de commencer ta fiche, mais le surnom de ton personnage n'est pas valide é_è. Comme précisé dans le règlement, il doit être français. ( Que ce soit une référence à la pop culture, un jeu de mots ou autres importe peu, mais les surnoms anglais ne sont pas autorisés. ) N'étant pas au fait des arcanes du panneau administratif, je ne sais pas s'il est possible de changer le nom de compte d'un membre (et donc si une réinscription est nécessaire), mais les admins pourront répondre à cette question dés demain :D. En attendant, tu peux bien entendu continuer d'écrire ta fiche à partir du moment où un surnom adéquat est employé dedans.
avatar
Messages : 196
Libre pour rp? : 2/2
Voir le profil de l'utilisateur
Quenotte
Mer 2 Aoû - 10:34
Bienvenue Araignée!
Contente de voir que le forum te plaît j'espère que tu passeras de bons moments parmi nous et que tu seras motivé pour y rp!
Je vois que tu as pris en compte la demande de Rasty donc c'est parfait, j'attends la fin de ta fiche pour lire tout ça et te valider! Hâte de voir ce que tu vas nous proposer plus en détails **




avatar
Messages : 130
Âge : 28
Libre pour rp? : Complet / prends les projets en mp
Voir le profil de l'utilisateur
Fange
Mer 2 Aoû - 12:28
*crache au sol d'un air satisfait* voilà un rat qui a intérêt à bien servir la cause. bienvenue sur le forum, hâte de lire la suite de ta fiche pour savoir ce que tu nous prépares avec un tel perso. merci en tout cas pour les compliments, ça fait très plaiz !



avatar
Messages : 13
Libre pour rp? : Oui !!
Voir le profil de l'utilisateur
Araignée
Mer 2 Aoû - 14:24
Fange Hey boss. *imite le boss en crachant* A ton service !

Raspoutine & Quenotte whut J'ai pu corriger le nom seul et j'ai exécuter les ordres ! Pardon. runforyourlife

J'espère qu'araignée vous plaira. Merci de votre accueil !


Tisser sa toile pour lier les cœurs.
avatar
Messages : 81
Âge : 33
Libre pour rp? : Yep
Voir le profil de l'utilisateur
Moustache
Mer 2 Aoû - 14:48
Bienvenue à toi.

Une araignée en dehors des araignées voila qui va souvent faire des quiproquos. BD
Bon courage pour ta fiche.


avatar
Messages : 129
Âge : 27
Libre pour rp? : Complète mais je prends les idées/projets.
Voir le profil de l'utilisateur
Brèche
Jeu 3 Aoû - 21:42


oui je me suis sentie obligée

Bienvenue Araignée ! J'aime les détails sur le personnage et son obsession des fils. (si ça se trouve, son rêve secret est d'être couturier ah ah) Brèche sera la victime parfaite pour tes pièges fourbes - elle va se prendre les pieds dedans et se ramasser comme une bouse.



PortraitCarnet

Avatars par Quenotte et Cassiel. Award par Quenotte
Feu/Brèche par Fantôche
avatar
Messages : 13
Libre pour rp? : Oui !!
Voir le profil de l'utilisateur
Araignée
Lun 7 Aoû - 0:47
Ahah c'est tout à fait ça Brèche !

Ma fiche est à deux doigt d'être finie mais je pars en vacance demain et je ne sais pas si j'aurais le temps de la continuer. Puis-je avoir un petit délais ? émerveillé émerveillé


Tisser sa toile pour lier les cœurs.
avatar
Messages : 196
Libre pour rp? : 2/2
Voir le profil de l'utilisateur
Quenotte
Lun 7 Aoû - 15:16
Coucou Araignée!
Si tu pense avoir besoin d'un délais il n'y a pas de problème! N'oublie juste pas de nous prévenir quand tu auras terminé! (voir de poster une absence si tu dois disparaître totalement un certain temps :3)
Tu aurais besoin d'un délais de combien de temps? ^^




avatar
Messages : 68
Libre pour rp? : 4/4
Voir le profil de l'utilisateur
Pieds-Nus
Ven 11 Aoû - 11:26
Hello et bienvenue! ^^ Oh une araignée parmi les enfants. Voilà qui est intéressant. J'imagine que Pieds-nus se prendra souvent les pieds dans tes fils. Bon courage pour la suite de ta fiche. ^^


Lorian gribouille en #99cc66.


Forme dans l'Envers:
Spoiler:
 


Opaline, doudou favori:
Spoiler:
 

avatar
Messages : 13
Libre pour rp? : Oui !!
Voir le profil de l'utilisateur
Araignée
Ven 1 Sep - 3:57
Bon. Je suis le plus lent de la Terre, mais j'ai enfin terminé !
Merci de m'avoir laissé tout ce temps ! Merci merci ! runforyourlife


Tisser sa toile pour lier les cœurs.
avatar
Messages : 196
Libre pour rp? : 2/2
Voir le profil de l'utilisateur
Quenotte
Ven 1 Sep - 12:02
Tout est en ordre pour moi afin que je te valide!
Juste un petit détail, tu expliques pour ses cheveux mais pas pour ses yeux rouges! Je te demanderais juste de nuancer un petit peu (couleur acajou, ce genre de choses par exemple pour que cela sonne plus naturel) et tout sera nickel :3




avatar
Messages : 13
Libre pour rp? : Oui !!
Voir le profil de l'utilisateur
Araignée
Ven 1 Sep - 15:33
Yeux rouges ? Je n'ai jamais parlé des yeux d'araignée comme étant rouge... Le seul moment ou j'en fais mention cela concerne le monstre qu'araignée croit avoir vu. Désolé si ce n'est pas clair, mais je n'ai jamais imaginé araignée avec les yeux rouges. :3


Tisser sa toile pour lier les cœurs.
avatar
Messages : 130
Âge : 28
Libre pour rp? : Complet / prends les projets en mp
Voir le profil de l'utilisateur
Fange
Ven 1 Sep - 16:07
banco alors ! t'es validé. je file chercher le code, bienvenue par ici !



Tu es validé


Sacré rat que voilà ! Avec des fils qui nous entortillent entièrement et nous prennent dans le texte. J'ai beaucoup apprécié ce petit bonhomme là !

Tu peux désormais créer ton carnet de liens et à poster une demande de rp. Tu peux également ajouter ta patte à  la chronologie du forum. Amuse toi bien par ici et encore une fois, bienvenue !







Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Quête] L'araignée tisse sa toile : vol 2 [PV Noctis]
» Toile d'Araignée : Te prendras-tu dans ma toile ?
» La toile de l'araignée [Feat Akina Hideaki ]
» ? Toiles d'araignées et fumée...
» Toile d'Araignée - Te prendras-tu dans ma toile ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: