Partagez|
tu n'es. — Rien
avatar
Libre pour rp? : voui !
Messages : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 3 Déc - 12:46


ft. Bill Cipher - Gravity Falls

fiche médicale
Sous les Briques

PERSONNE PERSONNE PERSONNE ICI.


nom : Rien — au début, on l'avait appelé Triangle parce que (au début il avait l'air sympathique oui) il y avait un gros triangle sur son pull le jour de son arrivé vous comprenez les enfants sont simples les enfants se contentent de peu (au début) et puis ensuite(ensuite) on a proposé Sourire car Sourire souriait toujours (drôlement sympathique) pour une Araignée il était drôlement bienveillant prévenant il ré-confortait il ne faisait pas peur et puis et puis finalement un jour quand on s'est rendu compte que lui aussi était comme nous que lui aussi pouvait tomber là-bas alors on était drôlement content il était là et on a compris il était Rien il était le maudit la Rouge la Rouge ne l'aimait pas il était le déconstructeur celui qui défait les Envers les aspire les rend blanc les rend plat et ennuyant il est Rien car son Envers est un grand espace vide et blanc il est Rien car il est maudit il est Rien car il contamine les gens il est Rien et craignez le il est gentil et il est affable mais imaginez qu'il vous contamine vous deviendriez rien aussi il est Rien il est puni et c'est celui qui erre (à l'infini (c'est Rien lui c'est un démon ne lui faites jamais confiance)).  

âge : 27 années

âge d'arrivée : 22 années

origines : Anglaises

groupe : Adulte

rang : (pas de réponse du module d'empathie)

rôle : Araignée — Psychiatre

affiliation avec l'envers : Sauteur maudit par la Rouge, maudit là-bas, les constructions de l'imaginaire se disloquent auprès de lui ; type curieux errant dans les esprits frappés, comme une épidémie derrière lui, le blanc, le plat, l'absence de relief (le Rien) ; démon de l'imaginaire, triangle qui court après le potentiel d'un Envers et qui tente de voler celui des autres ; colporteur d'une peste étrange ; sauteur du rien, simplement.  

raison de l'admission : La disparition de Libellule avait laissé la place de pédopsychiatre libre, et c'est après plusieurs années que le Pape s'est décidé à la rendre pleine à nouveau. Étant donné le caractère spécifique de l'endroit, on s'est dit qu'il serait de bon goût de prendre un antidote à large spectre — d'ou Rien (Rien peut soigner les adultes et les enfants, mais qui peut soigner Rien ?).
Comment votre personnage perçoit-il La Maison, son folklore et ses traditions ? —

Puzzle drôle et fascinant, colle à la peau et se traîne en boitant sur un monde brûlé — c'est fascinant et c'est tout sauf ennuyant, vous comprenez ?
Et Rien déteste s'ennuyer.
Rien aime bien la Maison et son folkore, voilà qui est forcément distrayant.
Rien n'aime rien — comme c'est original — enfin, Rien n'aime pas les vivants.
En fait, Rien aime les comprendre.
Mais pas les supporter.
Rien n'aime ni les enfants, ni les adultes, ni les humains — enfin, derrière son sourire et derrière sa tasse de café rassurante, il n'y a rien — ; en fait Rien ne les déteste pas hein.
Ne vous méprenez pas c'est juste que vraiment. Rien n'aime rien ; il est comme ça, toujours un peu vide, il ressent difficilement les choses.
Rien cherche des distractions — et la Maison, oui, la Maison, c'est vraiment distrayant.
Les loirs sont colorés et symptomatiques.
Les rats sont agités et cassés.
Les cerfs sont éthérés et des patients formidables (Rien aime bien écouter les histoires de l'Envers — mais en général, personne ne veut lui en raconter — les enfants, les enfants craignent d'être contaminé)
Les cygnes sont intéressants et utiles — eux aussi n'aiment pas la Rouge.
La Rouge — Rien la déteste et veut la brûler et la détruire peut-être même la remplacer il la jalouse un peu sans doute enfin il jalouse sa passion surtout et puis il la déteste car car enfin lorsque Rien eut accès à l'autre dimension et les promesses des constructions mentales infinies, enfin privé la Rouge le défie — la Rouge, Rien la déteste parce que Rien est maudit.
La Rouge donne et reprend — à Rien elle a tout donné mais à repris le pouvoir d'en faire quelque chose.
La Rouge, Rien la déteste et un jour, il lui arrachera les secrets et les concepts qui sonnent en vengeance, et la guérison surtout, la guérison.
Enfin la Maison-puzzle comme une grande énigme ; et Rien, il aime les énigmes (il les dévore).

Comment perçoit-il L’Envers ? —

Rien de spécial à signaler sinon un don donné et aussi privé — dès son arrivé Rien voulait rencontrer cette grande dame bâtisse élégante et mystérieuse il a beaucoup travaillé en ce sens.
Rien veut croire à l'existence d'un monde tout plein de sensations vibrantes et plein de promesses — alors il se met à construire et à force de sourire à force de traitements arrache il arrache aux enfants des indices vers cette fameuse porte la porte la porte de l'Envers la porte de là-bas le voilà claudiquant qui finalement tombe pour la première fois et qui étudie étudie à l'époque à l'époque on dit que son Envers existait encore (enfin ce sont des légendes des légendes de parchemin de Cerfs on raconte on ne sait pas vraiment) il analyse il découpe en triangle et finalement (Rien bien trop malin le surdoué le fou enfin l'omnipotent) : finalement, Rien trouve le moyen enfin il en veut encore plus plus de sensations plus de passions peut-être veut-il remplacer la Rouge enfin on dit que c'est pour ça que la Rouge l'a puni ?


Vous connaissez l'histoire du monstre triangle ?
C'est un triangle dans l'Envers, terrible et petit enfin, il a l'air mignon et inoffensif.
Il a un petit chapeau.
Un noeud papillon.
Une petite canne — il flotte.
On dit qu'il apparaît — c'est une légende — aux tombeurs inexpérimentés.
Il promet pouvoirs et maîtrises, il promet univers infinis et royaumes enchantés.
(don't make a deal with him)
(don't don't don't)
Alors il vous efface plus jamais vous ne pouvez revenir ce qui est votre il le fait (sien) et enfin pour vous il ne reste :
plus rien.


Et alors Rien est devenu Rien.
La Rouge l'a puni.
La Rouge l'a maudit.
On dit que le triangle avait tenté de faire un deal avec la Rouge elle-même.
Ce fou — on ne sait pas trop.
Mais on sait que un jour, des sauteurs ont été dans l'Envers de Sourire, juste pour voir, et que il était blanc et vide, comme une surface plane et morne. Il n'y avait pas de bruits ou de sons ou de couleurs — Rien est devenu Rien, et on dit qu'il peut même contaminer les Envers.
Méfiez-vous des triangles — si vous lui serrez la main.
Sans doute votre Envers disparaîtra, lui aussi ?
(let's make a deal ?)

Quel est son avis sur les adultes/enfants ? —

Rien avait les capacités de tout devenir, parce que Rien était très fort et très en avance et un véritable génie comme il en apparaît rarement, mais Rien ne comprenait pas les gens. Enfin, Rien a toujours eu du mal à faire preuve d'empathie, d'avoir des émotions et de prévoir celle des autres. Mais Rien était intelligent, trop peut-être, alors Rien pouvait dissimuler. Parce que Rien voulait comprendre, il a étudié le cerveau et l'esprit des hommes — Rien est devenu un docteur, un psychiatre (ça ne l'a pas vraiment aidé).
Plus que tout, Rien craint l'ennui.
Les enfants, les adultes, ici, dans la Maison, ce sont des puzzles et des énigmes.
Rien aime les puzzles et les énigmes, ils sont distrayants.

(et puis, et puis aussi.
un rien malin terrible démon tentateur un triangle enfin Rien
et puis aussi les enfants les adultes les sauteurs les tombés et même les effacés tous ces cellules de la Maison tous des liens Rien les veut Rien veut les dévorer et revenir comme avant dans un Envers existant).
(serrons nous la main.)

Pensées en l'air


Analyse les gens — aime le citron, les triangles, les mathématiques et le café — cache son vide intérieur sous des sourires sympathiques — déteste la Rouge — fait des consultations libres le Lundi et le Mercredi — surdoué — génie même — entre dans une faculté de médecine anglaise à l'âge de 15 ans — est diplômé seulement 5 années plus tard — fini par partir habiter en Amérique  pour fuir une réputation de médecin terriblement antipathique — se fait alors engager dans la Maison — grand lecteur — grand scientifique — a un air très jeune malgré ses 27 années — est assez petit — des vêtements souvent trop grands — des pulls — des lunettes toutes rondes — un noeud papillon — malformation à la jambe droite, marche avec une canne — maudit par la Rouge, déconstruit les Envers — Envers mort et vide et morne — peut prendre la forme d'un triangle à un oeil dans l'Envers — sa malédiction peut se propager à l'Envers des autres s'il y reste trop longtemps — obsession avec la figure de l'oeil — il y a deux catégories d'enfants, ceux qui l'adore et ceux qui ont compris — a beaucoup étudié l'Envers, par curiosité maladive et scientifique, jusqu'au point de non-retour — il peut vous donner du pouvoir si vous faites un marché avec lui — ne faites JAMAIS de marché avec lui —  n'aurait aucun scrupule à sacrifier un enfant s'il pouvait lever sa malédiction de la sorte — simule assez souvent — tout le monde ment — surtout lui — très observateur — très curieux — très érudit — un bureau qui dans le sépulcre comme un iceberg dans un océan, qui sent le citron et l'amande — garde dans une grande armoire des fiches psychologiques de tous les pensionnaires, enfants ou adultes — prend souvent des notes dans un carnet — adore les puzzles, les mystères et les énigmes — fin cuisinier — aime la poésie et est absolument fasciné par la personnalité de Ours — Moustache ne l'aime pas (il a bien compris le faux sourire) — plaisantin pour de faux — Carrie le trouve charmeur —  rien est rien — ne vous détrompez pas, il appartient au Sépulcre, il soigne en brisant.

Fragment d'Âme


(propos rapporté) il était super tard ce soir là et même que Fraise se la pétait trop avec son "Envers" et j'étais drôlement énervé tu vois et j'étais dans le vieux couloir tu sais celui qui grince et qui sent le blé moisi un peu et bref je marchais et là je me suis retrouvé dans une grande forêt-falaise, enfin je dis forêt parce que y'avait des arbres tu vois, mais falaise parce que c'était aussi sur une falaise, y'avait plein de oiseaux et même que y'avait du vent et c'est un peu compliqué à expliquer enfin bref voilà j'étais drôlement fier de moi j'étais dans l'Envers tu vois j'étais tombé et c'était super classe et c'est là que je l'ai vu il flottait il me regardait et il avait un oeil horrible et grand et globuleux il ressemblait au chips triangle là enfin c'était un triangle mais il avait un petit chapeau et une petite canne plutôt jaune comme la Lune gruyère tu vois sa peau petite pyramide et puis des petits bras et des petites jambes et donc surtout surtout cet oeil et il me regardait en flottant dans les airs avec un sourire invisible. Ben j'ai eu peur alors j'ai couru tu vois, et là je me suis réveillé.

Je vois.

Le médecin fait un sourire gentil depuis son bureau — Biscuit est installé dans un des gros fauteuils moelleux et lui fait face — et sans regarder l'enfant, prend des notes sur les feuilles d'un petit carnet à la couverture de velours (velouté). Biscuit, lui, il observe Rien en se demandant pourquoi l'Araignée porte ce nom et surtout pourquoi il se situe de ce côté là du bureau, parce que quand même on dirait drôlement qu'un gosse et même que avec son gros pull jaune et débraillé, on pourrait le prendre pour un Loir. Le psychiatre porte de grosses lunettes rondes et fronce les sourcils en gommant une phrase, et fait un petit geste pour signifier à Biscuit qu'il faut continuer de parler, pour en arriver à la disparition de Fraise. Parce que même que c'est pour ça qu'il est là Biscuit, c'est que Fraise a disparu et que on pense que lui il est "tromathisé." Aucune idée de la signification de ce mot, si vous vous demandez à Biscuit. Rien relève sa tête et secoue (il a un air poussiéreux, comme un vieux truc sage et dangereux, et Biscuit frissonne en se souvenant que malgré l'apparence miteuse mais chaleureuse du bureau, il est dans les toiles du Sépulcre et que quand même il faut se méfier) ses mèches pailles, et réajustant ces lunettes, fait un petit sourire doux à Biscuit, pour l'encourager à continuer son histoire.

(Note : Biscuit — Loir — aime les sucreries — de nombreux tocs — syndrome du survivant — cauchemars pendant la nuit — Envers sous la forme d'un forêt ou d'une falaise ? — dort mal — ne sait pas.)

let's make a deal.

Le Début du Conte


Iceberg dans le froid d'un Sépulcre gelé — bureau du Rien.
Rien a toujours été un enfant qui aimait les expériences, un enfant curieux qui ne comprend pas le monde mais fait des efforts.
Rien s'adapte.
Rien aime apprendre.
Diplômé vite surdoué et génie, explorateur de l'esprit et du cerveau — parle moi et je te dirai qui tu es.

Rien se lève et souriant à Biscuit, ferme la porte (à clé).
Le bureau sent le citron, vous comprenez.
Il se retourne et souriant encore Biscuit le regarde et
le monde se déconstruit alors oui le monde se déconstruit oui je suis
maudit
et alors vraiment ah Rien vous êtes vraiment affreux
un affreux personnage
le triangle non le bureau je confond le bureau s'écrase et s'écroule
il s'écroule comme une falaise à vrai dire enfin c'est encore faux le commencement
le commencement et Biscuit ouvre de grands yeux globuleux comme
des billes de verre
ou du nylon
les revêtements hydrophobes font s'accélérer les particules dans
les fluides les fluides se sont les liquides et
tout commence vraiment vous me dégoutez Rien tout commence par
les couleurs voilà
voilà les couleurs disparaissent

il existe sûrement une équation de diffusion pour décrire la disparition des
couleurs enfin
un alignement mathématique un lemme peut-être
enfin les couleurs disparaissent ça part des pieds de la canne des trois pieds du Rien pour aller
dans toute la pièce
vers Biscuit
Biscuit perdu mille fois et voilà que la pièce s'effondre
c'est plutôt comme si le relief disparaissait en fait
maintenant la pièce est blanche et le froid commence à
apparaître
vous
moi
les triangles isocèles
et voilà le grand espace blanc la grande équation vide la nullité dans l'absurde juste un triangle à un oeil avec un petit chapeau et un sourire invisible qui lui tend une main au biscuit (il va le croquer le croquer le dévorer) il lui tend une main salut gamin comment ça va alors comme ça on se promène dans l'Envers ça sent le citron ici tu veux un biscuit au citron il fait apparaître un biscuit au citron et il le tend au gamin qui s'appelle biscuit ahaha c'est drôle je suis hilarant non oui oui tu le penses aussi alors gamin tu veux quoi toi oui je sais bien que tu voudrais en savoir plus enfin il faut impressionner Fraise sans doute hein il faut il faut plus de pouvoirs plus d'exploration et dans le grand oeil se reflète les possibilités les grandes falaises fiers les promesses d'envols dans les nuées l'infinité des choses la possibilité du potentiel enfin enfin le biscuit apeuré charma un peu séduit décidément
il approche une main tremblotante
tâche de rousseur
reniflement méfiant
voix nasillarde il approche une main tremblotante — les ombres en poches (brûlent)
(je t'aime)
(plus)
(tu n'es)
(rien)
(pour moi)(pour moi)(pour moi)
et ensuite il la retire il se souvient des légendes le grand triangle devient immense il est noir il est en colère il tremblote aussi parce que lui aussi commence à disparaître pas de contrats pas de tangente ou de traçabilité il va disparaître il est condamné il est maudit après tout ici c'est l'Envers à Biscuit hein (les falaises crissent et apparaissent le rocher lourd sous les pieds du gamin)
il titube le triangle il titube et hurle terriblement en colère il hurle qu'il se souviendra et que sa vengeance sera terrible il hurle et il disparaît enfin chasser il est maudit il ne peut pas rester dans un Envers qui n'est pas le sien sans un accord enfin il fallait lui serrer la main
(plus rien rien plus rien)
(pour moi)

Biscuit respire d'un coup, et ouvre des yeux inquiets et terribles.
Il s'est assoupi dans le grand fauteuil moelleux — simplement endormi.
Dans son bureau de l'autre côté, Rien qui écrivait sur un carnet lui fait un sourire et lui explique qu'il s'est endormi, et qu'il n'avait pas le coeur à le réveiller et qui si Biscuit veut, il peut continuer sa sieste, ça ne dérange pas Rien.
Mais la porte est grande ouverte, et ça sent toujours le citron ici.
Biscuit finalement hésitant répond non merci.
Et détale en courant, en dehors du Sépulcre car ici il fait froid et ici il fait peur un peu sans doute.
Rien hausse les épaules, boit sa tasse de café (simplement une gorgée) et range le dossier de Biscuit à côté des autres.
Des tas d'autres dossiers.
Des tas d'autres patients.
(distrayant distrayant distrayant).


avatar
Libre pour rp? : 2/2
Liens : FicheJournal
Messages : 243
Âge : 22
Voir le profil de l'utilisateur
Quenotte
Dim 3 Déc - 13:54
.... Personne et Rien. TU FAIS UNE COLLEC'? *sort*

Sinon charmant petit début de fiche! Je suis assez bluffée par l'avatar, j'ai pas du tout l'habitude de cette version trop CUTE de Bill Cipher. Bon courage pour la suite <3




avatar
Libre pour rp? : Vui
Messages : 11
Âge : 27
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 3 Déc - 15:36
Oooooooh du coup c'est toi qui remplace ma môman ? émerveillé
Dim 3 Déc - 16:18
Bill cypher <3

(juste, je pense bien faire en te prévenant maintenant pendant que tu n'es qu'au début de ta fiche. Mais pour être pédopsychiatre il faut avoir fait de la médecine, donc plus de 7 ans d'études maintenant (peut-être moins durant les années 90). C'est possible d'être psychologue en 3 ans tho ; après maybe que ça aussi c'était différent en 1992)

EDIT : oh j'ai mal lu, je croyais qu'il avait 21 ans whut

bon courage pour ta fiche !
avatar
Libre pour rp? : voui !
Messages : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 5 Déc - 22:28
COUCOU CMOI. je vous aime toujours <3
(os jtm t le + bo ; sommeil oui oui je la remplace evil ; Quenotte, toi même tu adores mes jeux de mots complexes).
*prend son élan et shoot dans les buts*
ET C'EST UNE FICHE A PRIORI TERMINÉE jesuislevomi




Oh, I can help. That is what doctors do.
avatar
Libre pour rp? : 2/2 actuellement !
Liens : Fichee ; carnet de liens
Messages : 164
Âge : 22
Voir le profil de l'utilisateur
Raspoutine
Mer 6 Déc - 0:50



Tu es validée

D'accord, mais Rien, ce n'est quand même pas rien. Et rien ni personne ne me fera dire le contraire. (Désolé Personne, on t'aime quand même)
Je pense que nous sommes tous unanimement d'accord pour dire que ce personnage est tout à fait génial. Non seulement l'idée est vraiment intéressante, mais en plus, elle tombe à pic avec les évènements de l'Intrigue. La particularité de Rien pourrait lui offrir une place intéressante dans les évènements à venir, et quelque chose me dit qu'il va passer quelques marchés et bouleverser, peut-être, la politique de la Maison... Attends toi à un lien. (Il faut s'y préparer psychologiquement. Des deux côtés.)
Avoir créé ce personnage à partir du charismatique triangle luciférien de Gravity Falls est tout bonnement. RÉJOUISSANT, et astucieux. (Je te jure que j'entendais parfois sa voix en lisant.) Tout est fichtrement bien trouvé, à commencer par son rôle de pédopsychiatre propageant le vide de son Envers à celui des autres- d'aucuns diraient que d'une certaine manière, il soigne les enfants d'une part de leur folie. Et puis, bigre, on attendait avec impatience un psychiatre sur le forum ; le moins qu'on puisse dire c'est que tu ne nous déçois pas avec cet angoissant portrait de Rien, roublard machiavélique et dévoreur d'Envers, aux pensées pleines mais au cœur vide. C'est une force d'opposition aux Envers emplis de symboles des autres personnages, et elle est suffisamment insidieuse pour se montrer dangereuse. Car il suffit d'un Rien pour semer la panique.
Bref, tu l'auras compris, mais je l'explicite encore puisque ça ne coûte rien : je suis ravis de voir apparaître un personnage de cet acabit, et je te valide donc avec un grand plaisir, afin que tu puisses continuer de déverser sur nous ta prose intuitive, lancinante et plein d'échos, au travers de cet étrange bonhomme.

Tu peux donc désormais compiler tes dossiers et faire enter ton prochain patient ; la Chronologie est déjà marquée (à jamais) de ta présence.





- Fiche
- Carnet de liens
Rasti beugle en #006600

Merci à Fantâche pour mon avatar <3
Award du plus beau parleur (mais pas suffisamment pour réussir son coup):
 

Merveilleux cadeau de noël de Tembrèche :
 
avatar
Libre pour rp? : Oui
Liens : Fiche - Carnet de liens
Messages : 118
Âge : 24
Voir le profil de l'utilisateur
Charogne
Dim 10 Déc - 15:28
Je n'avais pas posté sur la fiche de Personne car j'étais vraiment intimidée par le génie de ce personnage et en plus en bonne Charogne je ne sais pas vraiment faire de compliment. Mais franchement j'ai été soufflée par Rien, je trouve l'idée et l'écriture autour de Rien tellement hallucinantes. C'est tellement riche et minimaliste en même temps ??? Rien s'inscrit comme Personne dans l'univers de La Maison et honnêtement c'est assez impressionnant ce que tu fais.

Bref. J'aime beaucoup ton style, je stalkerai tes posts religieusement.

Bisous cendré love



Animal, tu n'as pas le choix, tu auras mal ✝️ Animal.
Award du meilleur prof 2k17:
 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire
» Rien pour écrire à sa mère...
» Plus rien, ni personne. (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: