La Maison :: Fermer les portes :: Vestiges :: Les Contes Ébréchés
cabaret noir // tomateau
avatar


Invité
Invité
Ven 27 Oct - 16:23
Ton nom est une
insulte
journée banale rire violence amusement
réfectoire et ses repas immondes
il l'observe sa princesse à égorger à détrôner
ses cheveux retombent en vagues de miel et de caramel- douceur éternelle qui berce ses prunelles
cela fait longtemps que tomate n'est plus amoureux de la belle cassiel qu'il préfère la flatter de coups que de compliments
il
ne roucoule plus
il
ne lui sourit plus- du moins pas de manière bien intentionnée
mais ça personne personne ne doit le savoir c'est un secret à deux un secret qui dépasse bien les mots
les lèvres closes- étrangement calme il observe sa chose
à la table des cygnes
grand sourire et larmes sont ses atouts
mais un rien tabou
pour lui qui sait ce que ça fait d'être acteur
il serre des dents serre des poings
et parfois il regrette de ne plus être cygne pour être plus que simple acteur
plus qu'un personnage secondaire dans un coin
et plus un roméo (oh mon roméo) digne
de shakespeare
accoudé là il ne mange pas vraiment fait abstraction des paroles et des rires- des animaux que sont les rats
la chaise à ses côtés se tirent et déjà il fusille du regard être en paix
et oh c'est toi couteau.
horreur de ses nuits
cause de malheur
barre-toi sale chien, va manger autre part et coller quelqu'un d'autre.
pourtant si tu le faisais si tu décrochais tes yeux constamment rieurs (avec) de lui
il serait sûrement profondément blessé profondément touché
il est là sur la défensive une main sur l'assiette comme menace prête à te l'envoyer dans la gueule
si tu venais à être insupportable
il n'a pas retiré sa casquette et il reste fixé sur toi, attendant visiblement que tu te bouges
pas peur de me battre si tu veux pas dégager.


avatar


Invité
Invité
Ven 27 Oct - 18:59
J'aimerai bien dire qu'c'est des conneries tout ça
des broutilles qui n'méritent même pas mon avis
On lui a bien dit comme à chaque fois de le laisser tranquille
l'enfant terrible
et c'est toujours la même réponse qui revient du bout de ses lèvres ourlées.
Il est pas là pour faire la guerre couteau il s'émousse volontiers à ses côtés.
Déjà, entre ses doigts, la ritournelle a été jouée : l'emprise des Cygnes déjouée de son dulciné.
Il n'a plus aucunes sottises à lui faire subir, un brin de patience suffit. Tomate n'est pas un rameau qui peut être taillé tout de go.

taille taille creuse petit à petit
son nid.
Il a retourné la chaise pour s'asseoir à califourchon.
Les mains posées sur le haut du dossier, menton qui appuie contre la peau, il chantonne déjà d'une rieuse voix.
De ceux qui ne sont pas tout à fait dupes des jeux auxquels les vilains garnements comme toi aime bien jouer.  

J'ai déjà fini, je passe juste faire un petit coucou à mon ami.

T'es tendu comme un lance-pierre prêt à décocher.
Pas besoin d'agir comme si tu étais sur le fil du rasoir à ses côtés tous deux vous savez bien
ce qu'il en est.
Et c'est vrai que ça fait un peu mauvais genre,
et même pas mal cherche merde de se ramener à une table de rongeurs quand on clopine d'usage chez des animaux bien plus élégants.
(mais à force, son portrait va bien finir par s'encadrer dans votre paysage parce que depuis qu'on t'a plumé il a encore plus de temps pour te coller)

Qu'on se l'accorde, ça en reste pas moins dissident, même pour ceux qui connaissent les penchants dudit adolescent.
C'est con Tomate tu sais, qu'on te lise comme un livre ouvert avec tes émotions qui sont toujours en éruption.
C'est pour ça qu'aujourd'hui il est encore plus frustré : il est bel et bien habitué à tes lubies de conquêtes de pussy lorsque tu te fais passer pour un prince charmant qui sévirait chez des bandits ; à vrai dire d'usage, ça le dérange pas plus que ça, il connait ton jeu et tes sourires ravageurs portent bien leur nom lorsqu'ils se referment sans délicatesse sur les cœurs.

Mais ces derniers temps on parle pas de la même n'est-ce pas ? C'est une autre mélodie que tu comptes sous les fenêtres, on parle de Cassiel là.
(putain t'es vraiment pas sérieux à la fixer comme un chacal prêt à bondir à tout instant.) Tu l'as maltraite toujours comme une moins que rien (sous gouverne que qui aime bien châtie bien) mais il se se souvient
de ce qu'elle représentait avant pour toi.

C'est quoi qui te dérange ? C'est ce qu'elle est devenue ? C'est qu'elle soit revenue ? ou parti en premier lieu ? un peu de tout ça ?
C'est un peu trop d'attention en sa direction dans tous les cas. Il comprend que tes sentiments doivent être chamboulés de revoir la jolie fille qui a maintenant grandit sans toi, changé un peu aussi, comme toi, être là en chouineuse du dimanche. Mais putain ça fait déjà un an Tomate ! T'as envie de parler de dire ce que tu as sur le cœur surement mais tu sais pas faire ça Tomate, sans faire parler tes mains hein. On pourrait croire que depuis tous ces mois tu serais passé à autre chose mais t'en est toujours au même point avec elle et c'est bien la première fois
qu'il voit une personne recevoir autant ton attention alors que ça rame autant.

Les neuf doigts valident tapotent contre le bois de la chaise, le dixième a un train de retard, mais on l'excuse, il n'est pas tout à fait comme ses copains.

C'est fou quand même, je vois que tu zieutes encore Cassiel, ça fait déjà un bail qu'elle est revenue mais on dirait que ça s'arrange pas vraiment pour elle..à quoi ça sert cet acharnement c'est de toute façons, plus la même...

Tu veux pas plutôt oublier un peu, elle est partie elle a choisi, elle est revenue et on voit bien que ça ne lui a pas plut. Maintenant elle est là, chez les cygnes à se faire marcher dessus...dire que ça avait été une grande dame auparavant entre ses murs...pourquoi tu lui donnes autant d'attention si c'est pour crier haut et fort à quelle point elle a flétrit ? C'est un peu trop d'attention, un peu trop de coup
comparé à d'habitude, trop de sourires et de quiproquo trop de trop sûrement qui le rendent
un peu ?
plus jaloux que d'usage la concernant.  
codage par joy

cabaret noir // tomateau
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Croisé Caniche noir à la SPA de Dunkerque
» griffon noir & feu 8 mois - adoraaable à Béthune ADOPTE
» Toupie petit caniche noir, 11 ans - ADOPTE par sa FA
» Veux tu de moi ? [Crystal Noir & Pépite d'Or]
» AU Creux du chemin noir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Maison :: Fermer les portes :: Vestiges :: Les Contes Ébréchés-
Sauter vers: