Partagez|
d'ivresse en arrogance je reste et je survis ((tom))
avatar
Messages : 20
Âge : 14
Libre pour rp? : yess
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 20 Sep - 23:20


ft. craig tucker - south park

fiche médicale
Sous les Briques

c'est riri qui reboot ses comptes pas finis


nom : au début c'était charlie car il semblait être venu d'un autre temps, une autre dimension :
celle des films en noir et blanc de ce cher chaplin. yeux noirs pour cheveux noirs,
peau pâle et vêtements sombres, ses vêtements gris de cygne n'ont pas amélioré son cas. si au début il acceptait ce surnom sans trop rechigner il en est devenu lassant avec le temps et son changement de groupe. il a commencé à réclamer qu'on l'appelle tom, son vrai prénom mais le surnom qui en est ressorti est tomate, subtil jeu de mots avec la réalité et la couleur de son visage après un effort ou victime de ses émotions violentes et passagères.

âge : quinze ans.

âge d'arrivée : neuf ans.

origines : petit ricain.

groupe : rat, ancien cygne.

rang : sa majesté des phasmes.

rôle : éleveur de phasmes dans un terrarium volé il y'a quelques années auparavant. ses enfants, ses bébés.  il casse des dents, frappe, hurle pour qu'on les laisse en vie. on raconte même qu'il coupe les doigts de ceux qui osent les toucher.

affiliation avec l'envers : effacé.

raison de l'admission : hyperactivité et hypersensibilité.
Comment votre personnage perçoit-il La Maison, son folklore et ses traditions ? —
ça l'a bouffé, ça lui a pris les tripes lui a donné envie de vomir
il s'est fait avaler, dégurgiter par la violence ambiante
il est devenu un des PIONS
en voulant devenir le ROI
il l'a compris trop tard ça, quand il est devenu un des LIONS
et qu'il a quitté les OIES
ça ne lui fait pas peur, ça le fait que rire de se mêler aux troubles au sang- baigner dans l'écarlate prendre des bains de larmes
ça l'a rendu cruellement humain- cruellement idiot et aveuglé
lui qui était lumineux, qui riait pour des choses plus saines
lui qui se préoccupait et qui taquinait que sur les tee-shirts mis à l'envers ou la tâche de style sur le bout du nez
de pacifiste il est devenu
acteur
de pacifiste il est devenu
agresseur.

Comment perçoit-il L’Envers ? —
perte de temps de quoi rendre malade
dans son envers il faisait si froid ça lui mordait la peau et ça lui donnait envie de dégobiller
un truc d'enfants
ça ne l'aide en rien à devenir grand
ça fait crier certains, ça les rend sensibles et fébriles
addicts ou rêveurs
ils en oublient qu'ils sont là dans cette maison pour survivre, et se préparer à l'en-dehors où  il n'y'a ni envers ni grande rouge comme refuge quand la nuit est trop noire.

Quel est son avis sur les adultes/enfants ? —
tous humains tous bons à quelque chose, une attention un rire ou pour lui tirer les oreilles
tomate n'a de respect ni pour les adultes ni pour les gamins, s'amusent des deux et ne s'offusquent des remarques d'aucun
il a une fausse pitié condescendante pour les cygnes
des roulements d'yeux et du tapotage de crânes pour les cerfs qui s'évertuent à croire en l'envers et ses mystères
les loirs sont de bonnes sources de divertissements- et les rats sont les frères
équilibre parfait mais tangible, fragile,
changeable au gré de ses humeurs et de ses envies.
Pensées en l'air

très (trop ?) expressif ; élève des phasmes dans un terrarium volé il y'a quelques années ; ancien cygne, prédestiné à devenir rat ; bombe à retardement ; qui explose bien trop souvent ; a de jolis sourires enjôleurs ; et des carnassiers ; porte tout le temps sa casquette ; et des lunettes de soleil dès qu'il peut ; a un sens de la mode approximatif ; genre haut de baseball/basketball bien trop grands ; des baskets abîmées ; a d'ailleurs des grands pieds ; tient tête aux adultes avec une immense risette ; est lamentable en cours ; est très difficile quand on parle de nourritures ; dort beaucoup ; pleure facilement ; crie facilement ; s'excite facilement ; très fier ; trop fier ; a la voix qui mue ; fait 1m86 ; et est très mince ; aussi loyal qu'un chien ; mais refuse toute forme d'autorité ; a besoin de l'attention des gens ; ferait n'importe quoi pour ça ; no homo bro quand même ; méprise toute forme de différence ; se prétend hétéro jusqu'aux dents ; gentleman à deux balles ; voit les filles comme un challenge ; bon public ; préfère la moquerie que la taquinerie comme tout fdp qui se respecte ;  ne sait pas rester en place, c'est maladif
Fragment d'Âme

il se sent VIVRE dans chacun de vos REGARDS dans les remous de vos ENTRAILLES dans chacune de vos BATAILLES
tomate explosée contre le mur tomate qui n'a que son sourire et ses poings pour conquérir
c'était un gamin plein de charme un gamin avec des risettes immenses de ses dents manquantes
ce n'était qu'un enfant
devenu adolescent
et les crimes ont sévi, il a hurlé il a crié il a frappé
il est en colère contre le monde, tracé dans l'immondice de la violence
ça a explosé
en milliers de petites brides, ses lèvres ont mué en quelque chose d'un peu plus mauvais un peu plus moqueur
ses rires sont ricanements,
sa contenance devenue tremblements
il gémit pleure parle trop fort, vit tout en myriades myriades milliers centaines
de ressentiments ça picote dans son cœur qui n'a rien du béton armé
juste peut-être un peu de fierté- des épines pour mieux se sauver
il était beau tomate ou plutôt charlie, il avait des rires au goût de soleil des maladresses qui le faisaient devenir tout rouge jusqu'aux oreilles
et maintenant il a les sourcils froncés sous sa casquette les poings recouverts de petites erreurs, des tâches d'encre et de sang de terre et
d'un peu trop d'humanité
il veut juste vivre à travers vous
combattant mais jamais perdant
héritier de votre haine ou votre affection, il prend tout avec plaisir serre votre attention avec un amour si profond
tomate a besoin des autres, des mots doux ou des menaces de mort
un grand gosse désillusionné, à fleur de peau
toujours franc, le vocabulaire châtié grossier n'hésitant point à passer le seuil de ses lippes agaçant comme les klaxons d'un putain de CAMION
grand gringalet à la silhouette un peu musclée (c'est plus pour la frime au fond), loveur de bas étage qui apprécie la compagnie de ces demoiselles dans le creux de ses bras
((on ne s'ennuie jamais avec moi))
là est sa devise, baston ou tendresse
il veut devenir vital au monde, pavaner et avoir son petit empire
petit roi versatile, aux tranchants émoussés
(savez-vous que ça fait si MAL un couteau émoussé ça rentre pas en un coup faut appuyer appuyer avec jusqu'à ce que la plaie se forme)
sa violence c'est un peu ça, c'est des coups des coups quelques regards désobligeants des piques amères et pleines d'acide
il ronge tout doucement, c'est un morceau de cancer tomate sous ses airs de fruit
il faut croire qu'il est bien trop blessé, pour être à nouveau gentil à nouveau pur dégagé de toutes ambitions destructives
il faut croire que lui aussi,
la maison l'a détruit peu à peu.
Le Début du Conte

-papa ?
-maman.
-maman ?
-oui ?
-tu m'aimes ?
-d'après toi ?
-oui.
-je crois bien que tu as raison.

-maman ?
-papa.
-mais hier c'était maman...
-aujourd'hui nous sommes dehors.
-papa ?
-oui ?
-je t'aime.
-je sais.

-papa ne rentre pas ?
-non il est occupé.
-il nous aime plus ? il vient plus dans ton lit ?
-c'est un collègue, tom. juste un autre policier.
-pourtant quand tu es maman, quand tu es dans l'appartement et pas dehors, il ne se gêne pas de t'embrasser devant moi... et même que c'est euh- berk ! et puis aujourd'hui mes copains m'ont dit que les papas et mamans ils dormaient ensemble.
-aux yeux du monde nous sommes deux papas. les papas ne dorment pas ensemble.
-pourtant vous vous aimez ?
-l'amour ne fait pas tout.
-c'est quoi qui fait tout alors ?
-la société.
-c'est quoi la société ?
-viens manger plutôt que poser des questions idiotes.
-pourquoi j'ai pas ton nom mais celui de papa sur ma carte d'identité ?
-car on n'a pas besoin d'avoir le même nom pour s'aimer, et puis je reste ta maman et ton papa.
-les deux à la fois ?
-les deux à la fois.
-maman papa ?
-oui ?
-je t'aime.
-moi aussi tom.

il fait froid et ça fait peur. mes doigts sont glacés et j'ai peur qu'ils se brisent en milliers de morceaux. en petits glaçons qu'on pourra mettre dans les cocktails, qu'on pourra suçoter et cracher sur les copains.
ce soir, maman papa n'est pas rentré/e.
ça fait peur, le vide. la solitude. il/elle a laissé ses grosses chaussures de policier dans l'entrée à côté de mes baskets, mais il n'y'a plus ses talons rouges.
je suppose que ce soir c'est maman.

-vous êtes son tuteur ?
-oui. du moins son représentant légal actuellement car son père est absent.
-il n'a pas de mère ?
-non.
-vous êtes un ami de la famille ?
-en quelque sorte. vous en avez encore des questions stupides ?
-j'essaye de comprendre le comportement de cet enfant, monsieur. il ne cesse de se battre avec ses camarades.
-il est malade.
-les enfants malades, on les envoie chez le médecin et on leur donne un traitement monsieur.
-nous sommes dans la banlieue, pensez-vous qu'on a l'argent pour un psychiatre et des médicaments ?
-nous ne pouvons plus accueillir cet enfant dissipé dans notre établissement,
essayez de lui en trouver un plus adapté.
-bon vent.

-pourquoi tu n'as pas dit que tu étais ma maman papa ?
-la société, tom. tais-toi maintenant.
-mais...
-mais ?
-je suis pas malade.
-si. tu es malade comme quand on a un rhume ou une angine, la grippe si tu veux.
-c'est grave ?
-non. mais tu vas aller dans un endroit qui va te soigner.
-longtemps ?
-longtemps. mais je serai toujours là, dans ton cœur.
-tu m'aimes encore ?
-toujours, tom.
-pour toujours ?
-pour toujours.
-et papa ?
-oublie-le.
-il m'aime ? dis, c'est normal que quand il vient me voir j'ai des bleus.
-oublie tout ça tom. il veut juste que tu deviennes un bonhomme.
-je suis déjà un bonhomme !
-c'est pour ça que tu dois l'oublier, lui.
-d'accord. c'est qui ma maman ?
-moi.
-mais tu es un papa maman, tu peux pas m'avoir eu dans ton ventre si ??
-une personne qui ne te méritait pas alors, comme ton papa ne te méritait pas.
-d'accord. bonne nuit.

-tu dors ?
-non.
-j'ai peur de dormir tout seul, je peux dormir avec toi ?
-non.
-s'il te plaît...
-là-bas je ne serai pas là, il va falloir t'habituer à dormir tout seul.
-justement ! pour la dernière nuit ! et puis demain matin on part tôt alors si j'arrive pas à dormir...
-viens là.
-tu as peur du noir.
-non, je suis un adulte. et toi, tu as peur du noir ?
-seulement quand tu n'es pas là.
-dors.
-bonne nuit maman.
-papa.
-non, maman.
-bonne nuit tom.

j'ai froid mais ce n'est pas comme quand on a les doigts glaçons, ni le nez tout rouge. j'ai froid au cœur, froid au ventre et froid aux larmes. c'était dur,
le dernier câlin. il/elle m'a promis de m'appeler souvent. j'avais mis ma plus belle chemise, mon plus beau sourire de bonhomme et ma maman papa m'a dit que je ressemblais à un soleil. je crois que j'étais un peu rouge aussi, la valise traînant paresseusement derrière moi.

-tomate ?
-charlie.
-tu es pas encore tombé dans l'envers non  ?
-non. ça n'existe pas.
-ça n'existe pas chez les cygnes oui.
-c'est juste pour les désespérés. tu es un désespéré, bruine ?
-désespéré de te voir t'enliser chez eux, ça oui.
-je vois pas le rapport.
-tu vaux mieux qu'eux, ils te lavent le cerveau, t'empêchent de voir la vérité !
-bruine ?
-...ouais ?
-bonne nuit.

-c'est la première fois que tu m'appelles en trois ans.
-je n'avais pas le temps, tom.
-arrête de dire tom.
-non, car c'est ton prénom.
-ferme ta gueule, t'es plus rien.
-la crise d'adolescence...
-tu me connais plus ! je suis sûr que c'était pour faire la tapette la pute avec lui là...
-c'était pour ton bien.
-pour mon bien, ne me rappelle plus jamais.
-tu m'aimes ?
-non. bonne nuit.

-tomate ?
-ta gueule couteau.
-ahah.
-y'a quoi que tu comprends pas dans ta gueule ?
-t'es franc en forme aujourd'hui  !
-...
-me dis pas merci, c'était pour la bonne cause.
-tu trouves ça drôle ?
-je trouve ça touchant, tu as l'air très ému par ce changement, tout va bien se passer tomate, t'inquiètes pas va.
-je suis pas touchant ni ému, je suis un mec.
-ahah.
-arrête de faire ça t'es chiant.
-c'est bon à ce que je sache être touchant ça te coupe pas la queue. ta virilité et toi, vous allez survivre à ça.
-j'ai pas besoin de ton affection de merde, barre-toi.
-je fais que passer de toute, tu sais...voir si la tomate mûrit bien... à tout à l'heure du coup  !

avatar
Messages : 48
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Chien
Mer 20 Sep - 23:32
Genre on voulait plus d'elle comme tu mens :////////

Sinon re bvn :///
avatar
Messages : 65
Libre pour rp? : 4/4
Voir le profil de l'utilisateur
Pieds-Nus
Jeu 21 Sep - 12:33
Hello et bienvenue! ^^

Alors là, ton pseudo, je le surkiffe! *^* J'ai hâte de lire ta fiche. Bon courage d'ailleurs pour son écriture.


Lorian gribouille en #99cc66.

Forme dans l'Envers:
Spoiler:
 


Opaline, doudou favori:
Spoiler:
 

avatar
Messages : 17
Âge : 25
Libre pour rp? : Libre comme l'air ~
Voir le profil de l'utilisateur
Cicatrices
Jeu 21 Sep - 13:30
Bienvenue à toi. :)

Je t'avoue avoir lu "Nesquik" au début, je ne sais pas pourquoi. xD
Bref, bon courage pour ta fiche. :)


avatar
Messages : 44
Libre pour rp? : non sauf si ça vous dérange pas d'attendre 10 ans pour une rep
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Princesse
Jeu 21 Sep - 19:03
l'explication du nom je décède, la référence je décède

je décède
ameno
avatar
Messages : 20
Âge : 14
Libre pour rp? : yess
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 28 Sep - 1:33
MERCI A VOUS
même si du coup c'est le début du reboot j'ai un peu avancé, me dépêche de terminer !
avatar
Messages : 173
Libre pour rp? : 2/2
Voir le profil de l'utilisateur
Quenotte
Ven 29 Sep - 12:21
J'ai enfin sérieusement jeté un oeil à cette ébauche.
God je l'aime. Ça percute toujours autant la manière dont tu écrit j'en peux plus de toi.

A bientôt en rp, confrère roi des insectes.


avatar
Messages : 20
Âge : 14
Libre pour rp? : yess
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 4 Oct - 20:45
merci à toi quenotte ça me fait vachement plaisir !! surtout venant de ta part TOI QUI AS UNE SI BELLE PLUME

je déclare cette fiche terminée ♥️♥️
avatar
Messages : 46
Voir le profil de l'utilisateur
Tâche
Mer 4 Oct - 20:54
hug vomitrainbow

enfin
avatar
Messages : 20
Âge : 14
Libre pour rp? : yess
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 4 Oct - 20:56
hug
avatar
Messages : 21
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 4 Oct - 21:04
« no homo bro » en es-tu sûr ? en es-tu VRAIMENT sûr ???????

comment Tomate il est mauvais en vrai :c
avatar
Messages : 63
Âge : 14
Libre pour rp? : no
Voir le profil de l'utilisateur
Richter
Jeu 5 Oct - 19:56
DANS L'ESPRIT OUIOUI IL EN EST SÛR (j'allais écrire dur PTN) dans la pratique par contre...

DSL JTE JURE QU'IL EST UN PEU SYMPA QUAND MÊME
avatar
Messages : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 5 Oct - 20:25



Tu es validé



je t'adore tellement tellement tellement ...

tu es validé. je t'aime.

Tu peux désormais créer ton carnet de liens et à poster une demande de rp. Tu peux également ajouter ta patte à la chronologie du forum. Amuse toi bien par ici et encore une fois, bienvenue !







Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» L'avenir dira le reste.
» Une nuit d'ivresse humaine
» « L'homme est une prison où l'âme reste libre. » ~Victor Hugo~ [Pv~Alicia Von Ludvig]
» Reste derrière moi et admire. ft. Maeko [TERMINE]
» Naranja Luz d'Alvarez ~ Je doute de ce que je sais, je me doute du reste.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: