Partagez|
Fear the water // Petit Chien [terminus]
avatar
Messages : 48
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Chien
Lun 18 Sep - 23:37


ft.Nekota Yuyuka // Daytime Shooting Star

fiche médicale
Sous les Briques
Je suis un poussin et je vous trouve charmant. J’aime beaucoup l’univers qui me fait penser à du Burton et du Stephen King en même temps. Un peu de Sa Majesté des mouches . BREF de l'amour.

PS: j'adore les ours Ours



nom : Petit Chien et s’il fallait donner des raisons elles seraient toutes valables. Petit chien suit, Petit Chien jappe quand la solitude l'étouffe. Petit chien resterait à terre si on lui demandait tant que quelqu’un vient saisir sa patte – sa main. Petit Chien pourrait faire des cabrioles, faire le beau, le mort, rester assis et attendre pour un peu d'attention et une caresse sur le sommet de son crâne. Petit chien n’a pas la dignité de se sentir insulté quand on l’appelle ainsi, la dignité n’est rien quand la peur est tout. Est reine. Petit Chien est un petit chien, pas de garde, pas méchant, se contente de se pelotonner presque exsangue d'affection à tes pieds.  

âge : 16 ans en Octobre 92

âge d'arrivée : 13 ans (arrivée en 89 ??)

origines : Suédo-américaines

groupe : Cygne

rang :  Canis minor
rôle :  Seconde victime, s’occupant des plus petits cygnes quand Petit Chien ne fangirlise pas Guillaume le lieutenant
((C'est le rôle complet du second de Richter :/// ))((Richter c la maman, petit chien le papa oklm))

affiliation avec l'envers : tombante

raison de l'admission : Autophobia – La peur maladive d’être ou demeurer seul. Et ce, en toute circonstance. Et cette peur engendre des angoisses, des comportements inappropriés. De la dépendance affective dans les yeux et de l’obsession pour celles et ceux qui daignent lui accorder un peu d’attention ou un sourire. Des lettres, des photos, des regards, Petit Chien surveille et suit inlassablement, menace, crevé de cette trouille qui surgit dans un coin de sa tête et qui gratte, qui saigne, qui mord, qui bouffe. Terreurs diurnes et constat d’un mal qui se métastase chez les autres.

Petit Chien est le cauchemar des autres



Comment votre personnage perçoit-il La Maison, son folklore et ses traditions ? —
Petit Chien a peur de la Grande Rouge et de ses murs, mais elle est une présence aussi, qui chuchote, murmure de ne pas s’inquiéter. Ou au contraire de trembler, de craindre. Alors Petit Chien écoute et observe, obéit, servile et ne se mêle pas de ce qui ne regarde pas ses prunelles. Petit Chien participe aux enchères comme on participe à un anniversaire. Son anniversaire. Et dorlote délicatement, gentiment les nouveaux venus pour qu’ils puissent lui accorder à jamais une attention désespérée. Mais plus que tout, plus que quiconque, Petit Chien sait que lorsqu’il sera temps de les quitter et de retrouver la vraie vie des gens gris, dehors, ce sera la fin. Petit Chien a promis que ce jour-là serait le dernier de sa misérable vie. Et puis après tout dix-huit c’est une vie de chien longue et heureuse.


Comment perçoit-il L’Envers ? —
« L'Envers des autres c’est l'Enfer de moi. » L'Envers c’est le rêve, comme le cauchemar un endroit où la grande rouge se cache et veut l’enlacer. Mais Petit Chien a peur, si peur, d’être livrée, soûle de solitude qui s’infuse dans ses veines. « Dans l'Envers je suis seule et j’aime ça. » Et c’est si dystopique qu’il doit s’agir d’une erreur ou pire. Pire.

L'Envers de Petit Chien c'est une foule d'ombre, anonymes, qui tentent de l'étouffer en étreinte doucereuse.
Quel est son avis sur les adultes/enfants ? —
Tous des trésors, des rêves éveillés. Uniquement s’ils restent et qu’ils tendent leur main.

Tous des gâchis, des cauchemars défigurés. Uniquement s’ils rejettent et qu'ils reprennent leur main.

Petit Chien s'estime moins que l’univers. Baisse la tête et fait oui. Toujours. Tout le temps.
Pensées en l'air

Petit Chien ne peut pas dormir seule
Petit Chien ne peut pas se doucher seule
Petit Chien ne peut pas manger seule
Petit Chien ne peut aller aux toilettes seule
Petit Chien ne peut pas sortir d’une pièce seule
Petit Chien ne peut pas rester dans un couloir seule
Petit Chien ne peut marcher seule

Petit Chien ne peut rien faire seule
Petit Chien se paralyse de terreur

Alors il faut lui tenir la main et tendre la manche, mettre un pied sous une porte, s'accommoder de sa présence inquisitrice dans la salle de bain, dans ta douche sinon elle ne se laverait jamais.  

Petit Chien collectionne obsessionnellement des morceaux des autres, des objets qui leur appartiennent
Petit Chien chante des jolies chansons, raconte de jolies histoires qu’elle invente
Petit Chien raconte des histoires qui font très peur aussi
Petit Chien adore inconditionnellement
Petit Chien s’invente le bonheur dans un coin de sa tête et compose des familles
Petit Chien n’est pas très maline
Petit Chien sait faire des cabrioles
Petit Chien est une ancienne ballerine
Petit Chien s’énerve très vite et très fort quand l’angoisse est la plus forte
Petit Chien aime bien savoir en toute circonstance ce que font ceux et celles qui sont importants pour elle
Petit Chien n’a pas la moindre idée de ce qu’est l’espace personnel
Petit Chien envahit ceux des autres sans crainte
Petit Chien sait faire la morte et dire que c’est de ta faute parce que tu l'abandonnes
Petit Chien aime bien s'accrocher aux manches des autres pour marcher
Petit Chien pleure souvent
Petit Chien stalke toujours
Petit Chien est tactile
Petit Chien n'a pas de pudeur
Petit Chien compte encore avec ses doigts
Petit Chien parle vaguement cinq langues { anglais - suédois - français - allemand - italien} et possède des notions variées d'espagnol au danois en passant par le swahili
Petit Chien apprend à parler latin aussi et n'aime pas qu'on lui dise que c'est une langue morte
Petit Chien a une écriture brouillonne
Petit Chien a voyagé aux quatre coins de la terre avec sa mère
Petit Chien a du mal avec la logique
Petit Chien confond encore 60 et 70, 80 et 90 quand elle compte à l'oral
Petit Chien n'aime pas jouer à cache-cache, ça l'angoisse
Petit Chien aime faire des rondes
Petit Chien s'appelle en réalité ... ah, elle a oublié
Petit Chien n'aime pas les secrets
Petit Chien a des vêtements miteux
Petit Chien a toujours rêvé de pouvoir danser un pas de deux
Petit Chien ne sait pas lire l'heure sur une horloge
Petit Chien préfère la deviner en observant ceux qui l'entourent
Petit Chien se retrouve souvent dans les toilettes des garçons parce que Sables ou Richter viennent mettre le pied sous sa porte quand elle y va

Fragment d'Âme


Gracile hirondelle virevolte dans des robes reprisées, comme des ailes un peu crades, un peu cassées. Et qu’elle est creuse, dans ses joues, son ventre, sa tête, tout sonne creux, sonne vide, Petit Chien semble désespérée de combler des vides. Petit Chien donne trop et pas assez. Partage sans hésiter du plus futile au moins désirable. Petit Chien en fait mille fois trop, se met en quatre, coupe la poire en deux et pense en verre à moitié plein. Mais c’est trop compliqué les chiffres et elle ça fait infini moins un. Impossible entente tant son esprit n’a d’yeux que pour les mots, les langues qui claquent et qui chantent, qui murmurent des promesses d’éther. C’est qu’elle aime les faire valser sur le papier, les faire frémir aussi quand elle esquisse l’horreur dans sa plus dénudée vérité. Fausse ingénue aux volontés aussi lourde que la gabardine et le velours, Petit Chien est ruine.

Petit Chien est poméranien, comme ces jolis chiens courts sur pattes. Petit Chien est courte et ce qui la sépare du ciel se mesure en planètes et années lumière. Elle est auréolée de blond et de blé et un jour qu’ils étaient longs elle a du les couper tout courts et elle en a beaucoup pleuré, mais les poux ça n'épargne pas. Petit Chien a le souffle rapidement court quand elle s'élance dans les couloirs, mais il ne faut pas s’y fier comme elle aime faire des pirouettes, des entrechats facetieux aux arabesques fascinante. Elle est acrobate aux silences pendus, à tes lèvres, elle se démène et si ses courtes révérences font sourire elle y met la volonté des tristes dames et des tristes sir. Désespérée de plaire encore pour trois années, elle court littéralement après l’attention comme elle traque avec la violence des affamés.

Les espoirs de Petit Chien sont immenses à la démesure de ses deux yeux abyssaux. Immenses et terribles à la fois comme ses menaces proférées en toute impunité. Petit Chien s’évertue, cauchemardesque, à gâcher et réduire, provoquer d'immenses dégâts dans les cœurs et les têtes si elle se sent offensée, menacée, esseulée. Petit Chien a d’immenses ongles qu’elle ne coupe pas assez et c’est pour mieux te griffer mon enfant car si elle les vernis de fleurs c’est pour devenir l'épine d’une rose fanée.

Petit Chien est animal d’apparat qui s’exprime tantôt douce, tantôt sauvage. Et qu’elles sont vibrantes ses colères quand elle grogne et montre les dents. Qu’elles sont déchirantes ses peines et elle jappe comme un animal mortellement blessé. Petit Chien exprime sans tricher la moindre émotion, avec intensité.  Et il faut la voir terrifiée. Les yeux exorbités, le corps tantôt tremblant, tantôt rigide comme un cadavre de minuit, la peau translucide et des cris étouffés dans le fond de sa gorge. Pitoyable comme sa bouche qui dans le silence s’égosille et elle tousse, elle vomit, elle plante ses griffes dans sa chair, son visage de porcelaine, on dit qu’une fois elle s’en est presque arraché les yeux quand un enfant l'a enfermé dans une des cabines des toilettes.

Petit Chien est un bout de chair, malingre et ordinaire. Ridicule et belle sans commune mesure. Taffetas et soie sur sa peau striée de bleu, ses veines pulsent sous sa peau diaphane. Petit Chien est un petit cœur offert, au bonheur comme au malheur. Monstrueuse et affectueuse. Tendre et acide, petite naïve qui s'émeut et se tue dans les autres et dans toi dont les yeux se refusent à la fixer. Petit Chien est croque-mitaine angélique. Fidèle à crever tant qu’on lui caresse la tête et qu’on la promène, même sans laisse. Petit Chien se cache et s'évapore quand on hurle, mais se défend de tout quand on veut graver du mal sur sa peau. Petit Chien est une chienne à l’attention épuisante, lassante. Elle distribue les sourires et l’amour tendre des enfants en mal de tout, mais platonique, substantielle, irréelle. Obsessionnelle.

Petit Chien harcèle pour son bien, pour ton mal. Espionne, malicieuse, jalouse qui ne croit même pas à l’exclusivité. C’est une Junon dépossédée de Jupiter et d’un foyer. Petit Chien protège et dorlote, caresse et murmure. Jamais n’ose élever sa voix plus haut que la tienne sauf s’il faut supplier pour la peur ne vienne pas l’étrangler. Petit Chien est un charnier aussi, c’est vrai, elle collectionne les cadavres dans son placard, des os, les traces de combats rudement menés, elle est la défaite et la victoire de l’humanité  Un paradoxe, simple et complexe, humaine à crever, animal décérébrée.

Un jour on dira que Petit Chien est cannibale et ce sera vrai, elle mange des cœurs et esquinte son âme sans arrêt. Petit Chien se nourrit d’un rien attentionné. Mais sans jamais s’arrêter. Petit Chien est une charogne insatiable et affamée.

--- le résumé
Yeux : bleus
Cheveux : blonds vénitiens, courts
Taille : 155 cm
Poids : 49 kg
Pointure : 34
Les + :  peau diaphane et douce, marque facilement, ongles longs, vêtements usés, déteste le chocolat, sait faire des poiriers, des roues, des sauts de gazelles, on dit que Petit Chien a fait de la danse classique avant, déteste les maths et les sciences, adore l'étude des langues, chante assez bien, dessine très mal
--- Cara
Naïve, généreuse, tendre, attentionnée, peureuse, enragée, tordue, harceleuse, souriante, expressive, éclectique, polie, servile, facilement impressionnable, peureuse, excessive, optimiste, glauque, angélique, vaine, usante, insiste trop, obsessionnelle, bête, paternelle, terrible, délicate, jamais indiscrète, fidèle, cabotine, vicieuse, extrême, pleurnicheuse, responsable, émerveillée par l'autre, soucieuse, angoissée, douce, honnête, envieuse, fait de son mieux



Le Début du Conte


- Qu'est-ce que tu fais ? Chuchotait-il, le cœur tambourinant. Ce n’était ni la première, ni la dernière fois qu’il la voyait cette gamine. Elle rode le soir, comme un goéland au-dessus d’une décharge. C'est un petit rat de l’Opéra, qu’on tolère parce qu’elle est sa fille et qu’elle a le pouvoir de faire voler des cygnes comme de leur arracher les ailes.

- Je te regarde. Répondait-elle, ingénue. Il grimace se dit que décidément  il ne l’aime pas. Parfois il sent son regard inquisiteur le suivre loin trop loin. Brûler sa nuque, ses collants, ses jambes, passer au crible la moindre esquisse de geste. Elle le met mal à l’aise. Et pourtant elle est petite. Si petite et innocente qu’il se sent obligé de murmurer pour ne pas l'apeurer.

- Tu aimes la danse ? Demande-t-il, le ton un peu traînant, les yeux scrutant la porte d’une loge, d’une tanière. Il se souvient qu'elle aussi elle danse et qu'elle est douée.

- Peut-être… ? Commence-t-elle, fascinée qu’elle est par … par il ne sait quoi. Parfois il l’entend murmurer dans le coin du studio.

- Tu ne sais pas ? Alors pourquoi regardes-tu ? Il a failli rajouter me regarder, mais il n’est sûr de rien. Si ses grands yeux lui font peur il préfère penser que c’est son imagination. Qu’elle n’a rien d’une abomination.

- Je te regarde toi. Répondit-elle, sans même y penser, un sourire très grand sur la bouche.

- Pourquoi ? Et c’est moins que murmuré, en réalité il a peur très peue de savoir. Et dieu merci, dieu merci elle se contente de rire, sans ciller, ses doigts enfoncés dans les poches d’un hoodie. Elle se contente de souffler dans un rire enfantin :

- Maman n’aimerait pas que je te le dise.

Heureusement, il ne veut pas savoir. La lumière vacilla et il s’écarta comme piqué par une abeille invisible. Il balbutia quelques mots avant de se retirer, le cœur battant. Mais l’enfant continua de le suivre, il entendait ses petits pas marteler le sol, accélérer à mesure qu’il accélère, elle semble danser.  Alors il s’arrête et dit :

- Arrête de me suivre. L’enfant cligne et secoue la tête. Il pense qu’elle a compris, recommence à marcher, mais il l’entend toujours. C’est chaque fois la même chose. Sauf que ce n’est plus le regard, ce n’est plus son attention, il n’est plus suivi, mais poursuivi. Alors il accélère, il accélère, se dirige vers les toilettes et se dit qu’elle n’osera pas le suivre là-bas. Il préfère se dire qu’elle joue à un jeu, qu’elle va se lasser, qu’il ne peut pas s’énerver. Mais elle le suit. Encore. Il s’enferme dans une cabine.

Mais elle reste là. Et elle attend devant l’index tapotant sur la porte. Inlassablement. Et plus il lui demande de de le laisser plus elle demande, la voix incertaine :

- C’est quand que tu sors ??

***

Maman est une grande ballerine, qui danse le solo des chaussons rouges comme personne. Vraiment personne. Elle est idolâtrée et on lui dit qu’elle a bien de la chance de parcourir le monde avec elle. De pouvoir apprendre des langues, des coutumes, de pouvoir assister à de merveilleux spectacles et danser. Mais les autres ne savent pas que c’est fatigant. Que sa génitrice n’est jamais vraiment là pour faire la maman. Qu'elle s’énerve à chaque fois quand elle se met à pleurer. Qu’elle supporte pas non plus quand elle se tétanise de rester seule. Ou qu’on lui rapporte qu’elle a encore fait peur à quelqu’un alors qu’elle ne le fait pas exprès. Qu’elle ne sait pas rester seule et attendre comme une brave petite fille. Même qu’une fois elle l’a enfermé dans un placard parce qu’elle s’était fait pipi dessus.

Des fois, maman crie qu’elle regrette tellement de lui avoir donné la vie. Qu’elle n’a rien fait pour mériter une petite fille pareil.

Alors quand on lui dit qu’elle a de la chance l’enfant ne sait pas trop quoi dire.


***

- Pourquoi vous faites ça ?? HEIN ?? POURQUOI ?
Elle criait au téléphone. À l’autre bout du fil il y a un inconnu. Ou une inconnue. Elle ne connaît que sa respiration. Que son rire. Parfois elle pense que c’est le rire d’un enfant. Mais c’est impossible, parce qu’un enfant ne ferait pas toutes ces choses. Un jour elle a retrouvé des photos d’elle en train de danser. Des fleurs fanées. Des épingles dans ses chaussures. Mais la personne reste muette. Inquiétante. Parfois elle pense qu’on la regarde ou qu’on la suit. Elle se sent fatiguée, si fatiguée… Elle raccroche, brutalement. Mais le téléphone sonne, de nouveau. Elle décroche, en sanglotant, supplie :

- Laissez-moi… je vous en prie.

Et à l’autre bout, elle semble entendre en écho d’autres sanglots :

- Moi je voulais qu’on reste amie !!

Et elle la reconnait. L’enfant de Savina. C’est sa voix.

***
Elle hésite, toujours quand il s’agit de nouer des liens. Elle a peur, si peur en réalité, alors elle pose le coin de sa bouche contre le conbiné. Elle écoute, l'œil sur le dos de sa mère. Elle pense, oui elle pense qu’elle n’en à rien à faire. Parfois elle achète des fleurs pour remercier ses amies, mais elle n’ose pas les remettre alors à chaque fois quand elle a le courage elles sont un peu fanées. Mais c’est pas sa faute, elle a si peur d’être abandonnée. Et encore là, elle ne sait pas, alors quand elle entend la jolie danseuse pleurer, elle se dit que c’est fini. Qu’il n’y a plus rien a faire. Et c'est injuste, tellement injuste qu’elle s’énerve, qu’elle pleure de colère. Elle voulait juste être gentille.

- Moi je voulais qu’on reste amie !!
Et elle raccroche, brutalement, tourne la tête. Sa mère est là, elle lui attrape le visage, sans ménagement.

- Qu'est-ce que tu fais ?!
L'enfant essuie ses yeux, recule subrepticement. Elle crève de trouille en réalité qu’elle aussi l’abandonne un jour. Elle ne sait pas, elle ne sait plus comment faire pour lui plaire.

- Rien. Je fai-
Mais elle n’a pas le temps de terminer qu’elle lui empoigne le poignet et qu’elle dit avec humeur :

- Je vois bien que tu ne fais rien. Il faut que tu danses. Tu comprends ?! Danser. Danser. Danser. Tu as entendu ? Il faut que tu danses !

Elle acquiesce, mais le cœur n’y est pas. N’y est jamais.

***


- Elle a besoin d’aide, Savina ! S'égosillait sa manager, des photos en main, des dessins. Des preuves en somme. De quoi faire réagir. Mais la mère reste stoïque.
- Elle n’a qu’à l’ignorer, je ne sais pas ! Elle n’a que douze ans ! ! Tous les autres- Mais la jeune femme ne l'interrompt brutalement.

- Les autres ? Savina ! Si tu ne fais rien j’irai voir la police. Et tu sais ce qu’ils feront ? Elle ira à l’asile ! Et qu’est-ce que tu penses que les journalistes feront ?
La menace paraît l'ébranler, c’est vrai. Elle ouvre la bouche, la referme. Se laisse tomber sur une chaise. Elle se sent dépassée, si dépassée. Et pourtant, pourtant elle a tout fait pour corriger ça. Pour tout arranger autour d’elles deux. Qu’importe la ville, le pays, ça recommençait … Et ça empirait.

- Elle est si douée… Elle ne peut pas… Il ne faut pas… !
Elle pose sa paume contre sa bouche. Elle sait reconnaître le talent quand elle le voit et elle sait, elle sait que sa fille est douée comme elle l’était. Plus qu'elle l’était. Si seulement elle n’était pas…

- […] dérangée ! C’est grave ! Écoute… Je connais un endroit… Ils s’occupent des enfants à problèmes… parfois, parfois ils vont mieux, ça leur fait du bien. Savina ! Écoute-moi ! Tout ce qui arrivera si tu ne fais rien c’est qu’ils l’arrêteront. Et tu ne pourras rien y faire.

Et après cela, elle décida qu’elle irait dans cette maison.

***

Ses deux grands yeux papillonnent, des larmes invisibles qu'elle refuse de donner. Elle a beaucoup hurlé, beaucoup pleuré. Encore et encore. Mais sa mère était bien décidée à l'abandonner là. Dans cette maison de briques rouges. Et c'est bien la première fois, se dit-elle, que je vais avoir une maison. Parce qu'elle n'a fait que parcourir le monde, d'aussi lointain qu'elle se souvienne, pour dormir dans des chambres d'hôtel trop belles. Et c'est effrayant si effrayant d'aller quelque part qu'elle ne connait pas. Mais il y a pire. Si pire en réalité.

La maison semble sourire de ses grandes dents.


avatar
Messages : 69
Âge : 14
Libre pour rp? : no
Voir le profil de l'utilisateur
Richter
Mar 19 Sep - 0:36
ta plume c'est toujours quelque chose
amen
je ferai un commentaire plus construit quand ça sera davantage rempli

bisous de nous
avatar
Messages : 68
Libre pour rp? : 4/4
Voir le profil de l'utilisateur
Pieds-Nus
Mar 19 Sep - 9:37
Hello et bienvenue! ^^ Bon courage pour la fin de ta fiche.


Lorian gribouille en #99cc66.


Forme dans l'Envers:
Spoiler:
 


Opaline, doudou favori:
Spoiler:
 

avatar
Messages : 38
Âge : 27
Libre pour rp? : complète
Voir le profil de l'utilisateur
Tempête
Mar 19 Sep - 20:52
Bienvenue ! Il est déroutant ce personnage, il suscite la pitié autant que la gêne, c'est assez particulier (mais c'est un compliment hein) Que la Rouge ne la dévore pas toute entière cette pauvre âme.



PortraitCarnet
Avatars par CCCrush et Charogne
avatar
Messages : 48
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Chien
Mer 20 Sep - 12:39
Richie •• tu es adorable jtm parfois

Pieds-nus •• merci à toi jpp t'es adorable

Tempête •• c'est encore une fois adorable (mais ce mot vous va à tous comme un gant ♡♡) & merci franchement c'est l'impression que je voulais donner en écrivant alors mission accomplie ;;

J'espère que la fiche plaira & malgré les petits tocs de Petit Chien Ours

avatar
Messages : 11
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 20 Sep - 13:19
Petit chien est glauque, petit chien est attachant et repoussant en même temps. Il inspire des sentiments très contradictoires. On a envie de le secouer, de lui faire un calin et de le gifler tout en même temps.
Bref, j'aime beaucoup Petit Chien sheep
avatar
Messages : 196
Libre pour rp? : 2/2
Voir le profil de l'utilisateur
Quenotte
Mer 20 Sep - 13:35



Tu es validée


Petit Chien est glaçante, perturbante dans son innocence et nous savons tous comme je suis friande de ce genre de personnage. Elle me rappelle un peu le film Perfect Blue d'ailleurs, qui est un de mes films d'animation préféré donc voilà. Il est intéressant de voir un comportement inacceptable à l'extérieur toujours déranger dans La Maison et, partant de ce postulat, j'espère que tu vas nous éblouir en jeu! (Attention juste à ne pas trop faire pipi sur les pieds de Richter.)

Tu peux désormais créer ton carnet de liens et à poster une demande de rp. Tu peux également ajouter ta patte à  la chronologie du forum. Amuse toi bien par ici et encore une fois, bienvenue !








avatar
Messages : 38
Voir le profil de l'utilisateur
Guillotine
Mer 20 Sep - 13:43
Yeah ma subalterne !

J arrive un peu apres tout mais j aime cette fiche completee elle est parfaite


▬    Lost souls in revelry
Running wild and running free
avatar
Messages : 48
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Chien
Mer 20 Sep - 13:44
Merci et je suis contente si le personnage vous plaît. ((C'est pas tous les jours qu'on peut faire des stalkeuses & être si bien accueillie je. ))

Richter j'espère que tu penseras à me promener trois fois par jour
avatar
Messages : 130
Âge : 28
Libre pour rp? : Complet / prends les projets en mp
Voir le profil de l'utilisateur
Fange
Mer 20 Sep - 14:47
yeah bienvenue petit chien et mes félicitations pour la validation ! si tu as besoin d'un rp sables traîne pas loin pour toi au besoin ! la bise !



avatar
Messages : 48
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Chien
Mer 20 Sep - 14:55
Avec plaisir pour le rp et merci encore ♡♡ je viens par mp pour parler rp !! (sous Sables)
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Recherche d'un petit chien de - 6 kg pour une personne du 78
» LA VALSE DU PETIT CHIEN......VOUS CONNAISSEZ ??
» LUCKY PETIT CHIEN LION 11 ANS EN REFUGE DANS LE 89
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» boon petit chien 6 ans a adopter spa 27

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: