Partagez|
Who's afraid of the big bad wolf ? [ft. Moustache]
avatar
Messages : 22
Âge : 19
Libre pour rp? : 2/2 (mais vous pouvez tjrs me proposer des liens ~)
Voir le profil de l'utilisateur
Hibou
Ven 15 Sep - 17:11
Who's afraid of the big bad wolf ?
ft. Moustache
Pourquoi les adultes aimaient tant se mêler de nos affaires ? Voilà ce que Hibou se répétait sans cesse depuis son arrivé au Sépulcre. Ses doigts grattaient nerveusement l’intérieur de son coude droit et ses yeux étaient brillants, menaçant de déverser leurs flots à tout moment. Il savait qu’il n’aurait pas du se remonter les manches en classe mais la laine de son pull s’accrochait aux plaies et lui faisait mal, il n’avait pas pu faire autrement. Évidemment, son professeur avait immédiatement vu les vilaines blessures que le garçon s’infligeait et l’avait immédiatement envoyé à l’infirmerie. Hibou avait essayé de l’en dissuader en gribouillant tout un tas d’araignées sur son carnet et en répétant en boucle le mot “ peur “ mais l’adulte n’avait rien voulu entendre et rapidement des éducateurs étaient venus le chercher. Il ne voulait pas qu’on le prenne pour un fou, il ne l’était pas. Et puis, si on l’enfermait quelqu’un en profiterait pour voler ses trésors et ça, c’était la pire chose qui pouvait arriver.

On l’avait fait entrer et attendre sur un lit. L’intérieur du Sépulcre était blanc, trop blanc, tellement blanc que Hibou aurait pu se fondre dans le décor s’il s’était collé contre un des murs. Il y avait aussi cette odeur de médicament, de désinfectant et autre chose, qui donnait la nausée au garçon. Si la mort avait une odeur, ça serait ça, se disait-il. Il était terrorisé et si ce n’était à cause de la présence de l’infirmière, il aurait filé depuis un moment. Au bout de ce qui lui sembla une éternité, quelqu’un finit par tirer le rideau qui l’empêchait d’avoir une vue sur le couloir. C’était un géant aux longs cheveux bruns et au regard sombre. Hibou poussa un léger couinement avant de se réfugier au fond du lit, tel un animal prit au piège. Il essaya de cacher ses bras et secoua la tête. Il était hors de question que Moustache le touche, il avait entendu beaucoup trop d'histoire à son sujet pour savoir qu'il était méchant. De toute façon, il était un ancien rat, il ne pouvait qu'être mauvais.

- Non, réussit-il à chuchoter.

C'était sûrement le seul mot qui réussirait à sortir de sa bouche pour l'instant. Hibou était beaucoup trop effrayé pour ne serait-ce, qu'essayer de faire une phrase correcte. Son cœur battait tellement fort dans sa poitrine qu'il pouvait l'entendre dans ses oreilles. Si Moustache le touchait, il allait se mettre à hurler,
c'était certain.

avatar
Messages : 79
Âge : 33
Libre pour rp? : Yep
Voir le profil de l'utilisateur
Moustache
Jeu 21 Sep - 21:01

Dans son local Moustache avait une adulte à soigner. Ce n’était pas forcément rare, mais beaucoup moins fréquent que d'avoir des gamins face à lui. C’était différent avec les adultes pour lui. Le corps et le moral des adultes étaient pour la plupart plus développés que ceux des enfants.

Mais avant que Moustache ne puisse commencer son « examen médical » un éducateur vint toquer à sa porte et entra sans même attendre. Comme un simple réflexe l'homme lança un scalpel qui alla se loger à quelques centimètres de l’éducateur dans la porte entrouverte.

L'intrus avait l'air de beaucoup transpirer d'un seul coup, s'excusant mais qu'il devait faire vite et qu'il avait besoin du seul agent du Sépulcre disponible dans l’immédiat.

— Qu'est-ce que j'en ai à foutre ? Tu vois pas que je suis occupé là ?

La femme prit la parole pour dire qu'elle avait besoin d'un peu de repos et qu'elle serait encore là quand Moustache reviendrait. Ce fut après s'être allumé une clope et avoir soupiré sans retenue que Moustache suivit l’éducateur jusqu'à une salle qu'il allait ouvrir.

— Toi tu restes ici sinon c'est bye bye.

L’éducateur ouvrit la bouche mais Moustache le regarda avec dédain et mépris tout en lui crachant de la fumée de cigarette en pleine face. L'homme n'osa rien dire de plus et ouvrit la porte à l'infirmier le laissant entrer seul.

Un bureau avec le dossier d'un certain « Hibou », sur la droite un rideau tiré où il y avait sûrement le soit disant gamin à voir d'urgence. Moustache ouvrit le dossier et commença à lire quand il entendit un faible « non ».

Moustache claqua le dossier sur la table. Se levant il tira le rideau brutalement pour aller se placer directement à côté du lit une cigarette à la bouche laissant, par la même occasion, tomber de la cendre sur le sol.

— Comment ça « non » gamin. Tu veux pas le dire que ton bobo au ventre est fini et qu'on m'a fait venir pour rien ? Car je risque de ne pas être des plus sympathique si c'est le cas.

Du moins pas plus non sympathique qu'à son habitude.


avatar
Messages : 22
Âge : 19
Libre pour rp? : 2/2 (mais vous pouvez tjrs me proposer des liens ~)
Voir le profil de l'utilisateur
Hibou
Sam 7 Oct - 22:55
Who's afraid of the big bad wolf ?
ft. Moustache
L’araignée claqua un dossier contre la table et Hibou sursauta. Elle s’approcha de lui tellement vite, que le garçon eut pour seul réflexe de se reculer, au point de sentir le mur froid contre son dos. Génial, il avait réussi à énerver Moustache, maintenant c’était certain qu’il repartirait d’ici avec un bras en moins. Tout ce que l’albinos trouva à faire, fut de secouer la tête et tousser à cause de la fumée que la cigarette dégageait. S’il ne voulait pas encore plus énerver l’infirmier, il allait devoir parler, mais les mots restaient coincés en travers de sa gorge. La terreur formait comme une barrière et l’empêchait de s’exprimer. Il jeta un regard apeuré à l’infirmière juste derrière le géant, un regard qui disait : sortez moi de là. Les yeux noirs de la femme croisèrent ceux de Hibou et immédiatement il sut qu’elle avait compris. Pourtant, lorsqu’elle prit la parole, ce ne fut pas pour l’aider. Au contraire, elle vendit la mèche et parla des blessures que le garçon s’infligeait. Maintenant, il passait pour un fou, c’est sur que jamais il ne sortirait d’ici. Ils allaient l’enfermer et attacher ses bras, pour qu’il ne se gratte plus. Jamais il n'aurait le droit de sortir du Sépulcre, il ne reverrait jamais les autres Loirs, ni ses trésors... Soit gentil, montre tes bras, lui dit-elle d’une voix douce. Une voix qui le sortit pendant un instant de son état de panique. C'était une sirène, il en était certain, elle pouvait ensorceler les gens avec sa voix, les calmer et leur faire faire tout ce qu'elle voulait, car bien qu’il soit fâché d’avoir été trahi, il ne voulait pas non plus lui faire de la peine. A contre coeur, Hibou remonta ses manches, une légère grimace sur le visage. Les fils de laine, de son pull, s’accrochaient aux plaies qui n’étaient, pour la plupart, pas encore cicatrisées. Ce n’était pas joli à voir, le garçon en avait conscience mais jusqu’à maintenant, il avait réussi à vivre avec ça, sans jamais avoir eu d’infection. De toute façon, même si Moustache le soignait, ce ne serait pas pour bien longtemps, car il recommencerait à se gratter, il n’y pouvait rien, c’était comme ça.
avatar
Messages : 79
Âge : 33
Libre pour rp? : Yep
Voir le profil de l'utilisateur
Moustache
Dim 29 Oct - 22:16

Le gamin était maintenant dos au mur. Au moins il n’irait pas plus loin. Il n’était pas d'humeur à courir après un gosse capricieux. Puis l'autre femme, celle qui avait amené le gamin, prenait la parole dénonçant l'enfant. Moustache afficha un large sourire, un regard froid et arqua les sourcils.

— Bon la greluche, elle est contente. Elle a balancé le gosse comme une gamine. Elle espère quoi ? Avoir un bonbon ou une caresse sur la tête ?

Moustache écrasa sa cigarette sur la paume de la main de la jeune femme qu'il tenait de sa seconde main fermement.

— Tu n'auras rien d'autre qu'un putain de 44 dans le cul si tu bouges pas d'ici dans les secondes qui suivent. Adultes ou gamins, ce n'est pas en mouftant qu'on s'attire ma sympathie. Compris ? Alors dégage.

C'est en pleurant que la femme sortit de la salle, la main brûlée. Moustache sortit de la salle avec une boîte de premiers secours en main, ce qui n'avait pas manqué d’être vu par ladite femme qui devait penser qu'il jouait le jeu devant le jeune Hibou. Mais en moins de temps qu'il n'en fallut pour le dire, Moustache le lui avait lancé au visage.

— Bon débarras, tu te démerderas avec ça.

Bon il était temps qu'il fasse un peu semblant de bosser. Il était revenu près du gosse qui avait les manches relevées. Au moins il n'avait pas caché de nouveau ses bras et il n'aurait pas à le forcer à se foutre torse poil pour l'examiner.

Moustache prit le bras d'une main et tourna ce dernier sans vraiment être délicat. C’était un mot qui était étranger à Moustache.

— Bon gamin t'as l'air d'avoir de l’eczéma. Est-ce que ça te gratte souvent ? Pas la peine de mentir. Si je vois que tu hésites je te fous à poil pour vérifier, compris ?

Moustache n’était pas un expert sur le sujet, mais bon il ferait comme souvent : il meublerait entre connaissances et conneries.


Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Soren M. " Seth " Brogan - Who's afraid of the big bad wolf ?
» who's afraid of the big bad wolf ? ¤ Ruby S. Lucas
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» Rp avec Thunder Wolf ?
» Bienvenue aux Galeries Red Wolf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: