Partagez|
je suis l'orage, le soleil qui perce entre les nuages / petrichor
Lun 11 Sep - 19:06


ft. jean kirschtein — shingeki no kyojin

fiche médicale
Sous les Briques

Alors on peut m'appeler Ally, je suis une traqueuse de forum aguerrie, chevauchant les tops-sites, traquant les partenaires. Mais je vous ai trouvé grâce à un top-site (lequel, je ne sais plus...). Je suis un peu discrète et assez timide, mais je vous ai trouvé très très cool, et ce contexte oumagad, il a fertilisé mon imagination comme jamaiiiis. Du coup j'ai très trèèèèès grande hâte d'apprendre à vous connaîtreeeee


nom : Petrichor — A son arrivée, c’est qu'un gamin habillé d’un manteau de pluie et de boue, les yeux à moitié morts, au début ça fusait de partout les mots comme « Boue », « Tâche », « Crasseux », « Bouseux », puis y’a eu ce type qui a murmuré, d’un air lointain et rêveur « Petrichor » - on lui a demandé pourquoi et il a répondu parce qu’il en porte l’odeur sur lui maintenant, celle de l’odeur de l’herbe et de la terre fraîchement mouillée. Ça a tellement impressionné l’audience qu’on a fini par valider.
Bizarrement l’odeur de la pluie ne l’a jamais quitté depuis.

âge : Tout juste quinze ans

âge d'arrivée : cinq ans

origines : américaine

groupe : les loirs, son âme vous appartient *kôf*

rang : allez-y faites vous plaisir promis je ne me plaindrais pas

rôle : grapheur de murs à heures perdues, on le trouve très souvent en train de taguer, ou à traîner quelque part - il s'est aussi attribué le rôle de croque-mitaine des couloirs pour son côté taquin, à surprendre les plus jeunes - et les autres - dans l'angle des couloirs pour les effrayer.

affiliation avec l'envers : Sauteur

raison de l'admission : — Environnement familial chaotique, une mère belle – magnifique même, brillante aussi mais vénéneuse, incontrôlable et instable – forgée par les flammes de l’ivresse et les coups - jouant un jeu pervers avec son fils, faisant de lui son empire et s’érigeant comme reine sur ses plaies qu’elle a tracé au stylo indélébile. Mère irresponsable, déchue de son statut lorsque Petrichor lui a été arrachée par les services sociaux et lorsqu’elle a été placée dans une salle aux murs blancs maculés par sa folie. Personne pour l’aider, pour l’accueillir alors il a été envoyé ici.
Comment votre personnage perçoit-il La Maison, son folklore et ses traditions ? —

Louve s’élance au travers des couloirs alambiqués, qui s’étirent à l’infini, puis d’un coup l’ambiance lui semble plus lourde. L’impression détestable d’avoir deux enclumes écrasées sur ses épaules. Nerveuse, elle marmonne de peur d’être entendue.

Pet’, t’es là ?

Mais ses mots éclatent dans le silence.
Elle se sent mal. Prise de vertige. Une dernière fois, elle murmure, presque comme une complainte :

Pet' ?
TU AS ETE DEMANDE POUR LE SACRIFICE !!

Une grosse voix caverneuse lui claque derrière la nuque comme un coup de fouet.
On pose brutalement ses mains sur ses épaules, juste derrière elle. Elle tourne la tête, effrayée découvrant Petrichor la dominant de sa taille comme un épouvantail immense, une cape miteuse enroulée autour des épaules, un chapeau de fortune et le visage recouvert de peinture effrayante, proche de sa joue. Louve se recule en hurlant et en se débattant.

T’es… T’es !

Large sourire de la part de Petrichor. Elle le reconnaît.

T’es vraiment super con, hein !

Petrichor l’observe en ricanant comme une hyène, victorieux. Il joint ses deux mains derrière sa nuque, le sourire ravageur et ravagé. Puis ses mots s’habillent toujours de ce ton provocant exaspérant :

Tu t’es chié dessus ! Bababaaah, qu’est-ce qui penserait les rats, de toi…

Elle pique un fard et tape du pieds, Petrichor arque un sourcil, amusé.

Qu’est-ce que penserait ton chef de toi ?
Bâtard de merde !

Elle est fière comme une lionne, Louve - Petrichor trouve que ce nom lui va pas.
Le fait qu’elle se trouve chez les rats non plus, ça ne lui va pas.
Mais elle la ramène beaucoup trop. Il l’entend mais l’écoute pas, ces paroles chargées d’insultes ça glisse sur lui.
Là il se souvient ce qu’elle fait chez les rats au final.

Il se penche brutalement vers elle, nez contre nez, s’imposant directement dans l’espace, obligeant la louve acculée à se reculer, le sourire étiré comme celui d’un sale gamin ayant réussi son mauvais coup.

T’es sur mon territoire. Mon territoire : mes règles.

Louve l'observe.
Petrichor a l’air étrangement à l’aise dans La Maison, et ça lui donne l’air angoissant et malsain parfois, la manière dont il s’approprie les murs lorsqu’il graphe, la manière dont il surprend les plus jeunes en leur faisant peur au détour d’un couloir. Petrichor a pris part, quelque part, dans les murs de cette maison. Et il en joue sur les légendes lugubres. Il en joue terriblement sur ceux qui n’y croient pas.
Parce que lui, il le sent, il le sait – il lui appartient, à La Maison. Elle est sienne et il est sien. Comme un camé appartient à sa propre dose.

Comment perçoit-il L’Envers ? —
Est-ce que tu le vois, à ses paupières qui se plissent comme le croissant de lune, à ses lèvres qui s’écorchent dans un sourire aux courbes infinies ? Tu vois, ou pas, la fumée de sa cigarette qui s’échappe de ses lèvres comme un rideau de brume ?
Un sourire en coin étire une timide fossette sur sa joue.
Il laisse flotter le silence ; il aime s’approprier l’espace et les mots. Ça lui donne l’impression que les choses lui appartiennent.
Et déstabiliser, surtout.
Son rire court sur la peau, léger et moite à la fois.

«  C’est ma maison. Mon terrain de jeu. »

C’est qu’il joue à moitié sur les mots Petrichor,
C’est pas fait exprès des fois.
Quand Petrichor se fait avaler par l’Envers, il se laisse enlacer par les couloirs avec plaisir. Il est terrifié – des fois – il en a cauchemardé aussi. Des fois il en a fantasmé pendant des jours et des jours.
Pourtant quand il se fait happer, c’est sûrement là où il se sent le plus vivant. Qu'il soit élément ou lui-même, bête sauvage ou pluie torrentielle, écorce d'arbre - il ne fait alors plus qu'un avec La Maison. Et le lendemain il se réveille le cœur battant.
Néanmoins il semble éviter soigneusement La Rouge, il la respecte mais la craint – alors il l’admire de loin, en prenant soin de ne pas s’approcher d'elle. C'est que La Rouge est aussi belle qu'implacable.  


Quel est son avis sur les adultes/enfants ? —
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.
Pensées en l'air

Notez ici les petits détails qui concernent votre personnage et qui en font un être unique. Il peut s'agir de ses possessions, de ses habitudes, de ses secrets etc...
Fragment d'Âme

Détaillez ici la description physique et psychologique de votre personnage, sus la forme d'une scène ou d'une description...
Le Début du Conte

Voici le gros morceaux! Ici se trouvera l'histoire de votre personnage. Vous pouvez parler de son quotidien dans La Maison, de son groupe, de son passé avant La Maison, des évènements marquants de sa vie et de tout un tas d'autres choses si vous êtes d'humeur écrivaine!

avatar
Messages : 77
Âge : 14
Libre pour rp? : no
Voir le profil de l'utilisateur
Richter
Lun 11 Sep - 19:19
petrichor a l'air ???????
je sais pas j'ai pas vraiment les mots. mais c'est super cool, et j'ai vraiment envie de voir la suite
((et jean dsfbgsedfgdefbrd))
BIENVENUE EN TOUT CAS
et surtout
promis on mord pas, donc ne sois pas timide BON COURAGE POUR LA SUITE BABE
avatar
Messages : 84
Âge : 28
Libre pour rp? : Oui
Voir le profil de l'utilisateur
Sables
Lun 11 Sep - 20:22
Bonjour je t'aime. petrichor (le mot) serait totalement le genre de surnom donné par sables donc si le lien te tente... ?

bienvenue en tout cas et bonne continuation pour ta fiche !
avatar
Messages : 143
Âge : 28
Libre pour rp? : Complète.
Voir le profil de l'utilisateur
Brèche
Mer 13 Sep - 23:21
Bienvenue Petrichor ! (j'aime beaucoup la sonorité de ce mot) Le personnage me fait l'effet d'une bouffée d'oxygène avec son humour, sa façon de parler, ce que tu nous présentes de lui. Je suis tellement contente de voir un tel perso et une telle plume (et t'inquiète je te rejoins dans le club des rpgistes timides mais ici c'est très cool tu verras)



PortraitCarnet

Avatars par Quenotte et Cassiel. Award par Quenotte
Feu/Brèche par Fantôche
avatar
Messages : 68
Libre pour rp? : 4/4
Voir le profil de l'utilisateur
Pieds-Nus
Lun 18 Sep - 15:28
Hello et bienvenue! ^^

Pet' est super intéressant. Et surtout, ce qui me frappe, c'est qu'il a beaucoup de points communs avec Pieds-nus. Et en tant que gribouilleur de murs, j'aimerai un lien. Je reviendrai toquer à ta porte dès que tu seras validé. ^^ D'ici là, bon courage pour la fin de ta fiche. J'ai hâte de la lire. <3


Lorian gribouille en #99cc66.


Forme dans l'Envers:
Spoiler:
 


Opaline, doudou favori:
Spoiler:
 

avatar
Messages : 22
Âge : 26
Libre pour rp? : Libre - 0 / 1
Voir le profil de l'utilisateur
Cicatrices
Jeu 21 Sep - 13:40
Bienvenue Petrichor ! J'aime beaucoup ton pseudo et ton avatar.

Bon courage pour terminer ta fiche. :)


avatar
Messages : 153
Âge : 21
Libre pour rp? : 2/2 actuellement !
Voir le profil de l'utilisateur
Raspoutine
Lun 25 Sep - 15:06
Bonjour Petrichor :D. Le délais de deux semaines accordé à l'écriture des fiches étant écoulé, je viens aux nouvelles pour savoir ce qu'il en est du destin de ton personnage en formation. Si tu as besoin de plus du temps pour achever sa fiche, n'hésite pas à nous en faire part !
Une semaine t'est laissée pour nous tenir au courant, après quoi ta fiche rejoindra les archives jusqu'à ton retour parmi nous ; rangée, mais bien entendu pas perdue.
A bientôt j'espère ! /O/


- Fiche
- Carnet de liens
Rasti beugle en #006600

Merci à Fantâche pour mon avatar <3
Award du plus beau parleur (mais pas suffisamment pour réussir son coup):
 

Merveilleux cadeau de noël de Tembrèche :
 
avatar
Messages : 153
Âge : 21
Libre pour rp? : 2/2 actuellement !
Voir le profil de l'utilisateur
Raspoutine
Mer 4 Oct - 13:46
Comme précisé plus haut, ta fiche passe donc aux archives jusqu'à ce que tu viennes la récupérer :D.


- Fiche
- Carnet de liens
Rasti beugle en #006600

Merci à Fantâche pour mon avatar <3
Award du plus beau parleur (mais pas suffisamment pour réussir son coup):
 

Merveilleux cadeau de noël de Tembrèche :
 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Tome 3 : Je suis l'enfer ; Episode 1 : Sans elle (Gabriel)
» Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 4 : Un confortable mensonge (Gabriel)
» Evelyne ~ Il y a toujours un rayon de soleil qui perce les nuages
» [Terminé] Quand le bruit du souffle perce entre les livres... [Lilith Heather/Aël T. Demareck]
» Et l'orage tonne... {Jester-chou ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: