Partagez|
La môme fantôme - I'm the silence
avatar
Messages : 37
Âge : 14
Libre pour rp? : Oui ! Oui ! Venez les gens !
Voir le profil de l'utilisateur
La Môme Fantôme
Ven 25 Aoû - 17:07


ft. Zelda - Skyward Sword

Fiche médicale
Sous les Briques

Coucou les curieux ! Alors moi mon prénom c'est Léa mais personne ne m'appelle jamais comme ça. J'ai trouvé ce forum grâce à un partenariat avec Peek a Boo ! et j'ai bien aimé le scénario donc je me suis inscrite.


nom : La môme fantôme, à cause d'un Loir aimant particulièrement les rimes et de la discrétion de la petite fille.

âge : 11 ans

âge d'arrivée : 8 ans

origines : Américaines

groupe : Loir

rang : Silence is my language

rôle : Dessinatrice d'histoires, attrapeuse d'étoiles

affiliation avec l'envers : Sauteur

raison de l'admission : Muette, enfant non désirée, lunatique
Comment votre personnage perçoit-il La Maison, son folklore et ses traditions ? —
La Maison, tu as tellement entendu les autres en parler. Ils ont finit par te convaincre, ma petite, qu'elle était belle et bien vivante. Quand tu es seule, tu passes ton temps à lui raconter ce que tu penses, ce que tu fais, ce que tu espères. Sans bruit, tu traces des lettres sur les murs ornés de graffitisavec ton doigt pour lui raconter tout ça et tu es persuadée qu'elle te répond, à sa façon. En chaque évènement étrange qui se déroule, tu vois son approbation, son mécontentement ou un message de sa part. Les traditions des enfants, tu les a d'abord observées avec curiosité, puis tu as pris les choses comme elles sont venues: participant parfois malgré toi à ceux-ci, mais y prenant toujours un certain plaisir. Le marché, tu l'attends toujours avec impatience. À chaque fois, tu arrives à échanger tes jolis dessins contre un livre, et tu es contentée, au moins le temps que tu le lises.

Comment perçoit-il L’Envers ? —
Il faudrait que tu sortes de l'Envers mais tu n'en a pas envie. Ici tu brilles, tu es heureuse, tu es une flamme. Qu'importe les méchantes choses qui se trouvent avec toi, tu ne les regardes pas, tu ne les vois pas. Je me souviens, une fois une créature étrange t'a attaquée. Tu es précipitamment sortie de l'Envers et tu avais regardé avec fascination tout ce sang le long de tes petits bras pâles. Puis tu étais retournée dans l'Envers, comme si de rien était. Il faut dire que depuis que Pirate est parti, tu passes la majeure partie de ton temps dans l'Envers, c'est un lieu réconfortant qui attise ta curiosité à chaque instant.
Quel est son avis sur les adultes/enfants ? —
Ils sont là, tu les observes. Adulte ou enfant ? Tu t'en fiches. Pour toi, c'est tout la même chose. De toute façon tu ne fais pas trop attention à eux. Si ils t'adressent la parole, tu essaie de leur répondre mais sinon, tu te contentes de les observer.
Pensées en l'air

Tu as toujours sur toi cette chaîne avec un étrange motif au bout. Tu ne sais pas ce qu'il signifie et je ne pourrais pas te le dire non plus. Tant pis. Tu aimes parler avec moi, la petite voix, ta meilleure amie. Tu aimes ça car tu as juste besoin de penser pour que je te comprenne. C'est tellement plus simple par rapport à communiquer avec les autres à grands renforts de gestes et de mimiques. Et personne ne t'entends, ne vois te parler avec moi si bien que tu me confies tous tes secrets sans crainte qu'ils soient découverts par les autres. Tu te balade aussi toujours avec un carnet et des crayons, pour pouvoir écrire ce que tu veux dire dessus et ainsi de te faire comprendre.
Fragment d'Âme

Ta petite bouille blonde et tes grands yeux bleus font de toi une petite fille toute mignonne, mais tu es loin d'être sage et gentille comme le laisserait présagé ton doux visage. Il est vrai, je me souviens, qu'au début quand tu es arrivée tu étais effectivement une enfant sage mais la vie dans la Maison t'a transformée. Tu as développé une certaine fascination pour le feu et le sang, si bien que tu essaies d'égratiner les gens discrètement pour observer le liquide carmin, mais avec toute l'agitation qu'il y a, peu de personnes l'ont remarqué. Tu es capable de rire puis de pleurer et de te mettre en colère, le tout en moins de quelques minutes. Tes joies sont intenses, tes colères terribles et tes peines inconsolables.
Le Début du Conte

Qu'elle était jolie ta maman ! Ton papa aussi, c'était un type bien... Mais malheureusement pour toi, ce n'était pas le mari de ta mère et quand elle est tombée enceinte, elle était paniquée. Elle a cependant réussi à faire croire à son mari, que tu étais bien de lui. Il faut dire que le mari de ta mère, c'était pas un commode. Il venait d'une famille riche et était bien éduqué mais sous ses airs de gentleman, c'était un monstre. Un peu trop porté sur l'alcool, ce fils à papa n'avait pas l'habitude qu'on lui résiste. Alors si il venait à savoir que ce fils d'ouvrier venait d'engrosser ta mère, je ne donnerai pas cher de sa peau ma petite. L'accouchement s'est passé sans problème et c'est peut-être bien la seule chose qui s'est bien passée dans ta vie. Comme tu étais une fille, celui qui aurait du être ton père ne te portait pas de grande attention, et tu devais tout simplement te taire et t'effacer devant lui. C'est d'ailleurs ta mère qui avait choisi ton prénom :Franckie. Plutôt ironique quand on sait que ton père aussi, s'appelait Francky. Devant celui devant qui tu devais être la plus discrète possible, te taire a été la chose la plus facile à faire. Effectivement, à ta naissance tu n'a poussé nul cri et pourtant tu vivais. On voyait que tu respirais, gigotait mais aucun son ne sortait de ta bouche. Ta mère a fait abstraction de tout ça et t'a élevée comme n'importe quelle enfant et son mari n'avait même pas remarqué ton handicap ! Cependant, elle préferait te cacher car tu ressemblais à ton père, et si quelqu'un s'en apercevait, c'était fini pour elle. Ton caractère aussi, était particulier: tu pouvais passer du rire aux larmes en quelques secondes ou rester prostrée pendant des heures en jouant avec tes mains ou en dessinant. Tu as très vite appris à lire, écrire et coudre (qui étaient les choses les plus importantes pour une fille selon le mari de ta mère). C'est l'avantage de naître dans une famille aisée. Cependant ta vie tranquille fut finit le jour où le mari de ta mère la surprit au lit avec ton père. Il la vira du foyer sans autres formes de procès et elle dut se débrouiller pour t'élever sans argent. Toi tu aimais lire, et la vie à la rue te privait de leur compagnie rassurante et la mendicité n'était pas une chose facile pour une petite de huit ans. Au bout de quelques semaines, ta mère dut se résoudre à t'abandonner. Elle t'avait emmenée jusqu'à la masure en brique rouge, avait rempli les papiers, t'avait embrassée une dernière fois et t'avait laissée là, en te disant qu'elle t'aimait. Alors t'avais été obligée d'aller dans la maison. Tu regardais les autres avec attention et tu avais remarqué un garçon beaucoup plus agé que toi qui dessinait sur les murs. Toi tu avais décidé de faire comme lui. Tu avais pris un crayons et t'étais mise à dessiner ta maman sur les murs. Ça avait fait rire le garçon qui avait trouvé adorable ta petite bouille blonde. Ce Loir appelé Pirate à cause de son oeil manquant avait perdu l'audition très jeune. Un sourd et une muette ! Vous étiez parfaitement assortis... Le soir, il t'avait passé une pancarte autour du coup avec inscrit quelque chose. Tu l'avais enlevée et tenue face à toi pour lire ce qui était écrit dessus: "La môme fantôme". Tu l'avais interrogé du regard et t'avais expliqué que dorénavent, ceci était ton nom. Puis on t'avait entraînée dans le refectoire et on t'avait séparée de Pirate. Tu ne t'étais pas laissée faire: tu avais mordu, griffé, tapé... Mais ils étaient beaucoup plus forts que toi. Dès qu'ils t'avaient lâché, tu t'étais enfuie en sautant de la table, mais tu n'avais pas réussi à sortir, juste à te prendre une grosse mandale dans la figure, ce qui avait eu l'effet de te calmer pendant un moment. Tu avais regardé les autres se battre et les regards coléreux que tu lançais à tout le monde s'étaient transformées en grands yeux hébahis. Mais pourquoi se battaient-ils ? Ce n'était pas la peine de me demander, je n'en savais pas plus que toi. Puis ils s'étaient tous alignés, les enfants hurlaient et les chefs devaient choisir. Vous n'étiez que quatre. Vous étiez arrivés deux semaines après la grande majorité des enfants. Les loirs avaient gagné la bataille et obtenu le droit de choisir en premier. Tu ne comprenais pas ce qu'il se tramait, mais tu n'avais pas peur. Ce sentiment de confiance que tu éprouvais était des plus étrange : tu venais d'être séparée de ta mère, projetée dans un endroit inconnu, et toit ça ne te faisait rien. Pourquoi ? Personne n'a su l'expliquer. Sur cette table, tu avais jeté un coup d'œil à tes voisins. Il y avait deux jumeaux tout chétifs qui s'étaient recroquevillés et pleurait à grands cris et une autre fille, le visage et le corps parcouru de cicatrices. Tous étaient plus âgés que toi mais tu t'en fichais. Tu bombais le torse, défiant la salle du regard. Soudain, tu avais vu Pirate et t'étais retenue de sauter le rejoindre. Tu l'avais observé glisser quelques mots au chef des Loirs, et tu avais entendu ton nom crier haut et fort par ce même chef. Ta première réaction a été de courir dans les bras de Pirate. Puis la vie a repris son court, aussi normalement qu'elle pouvait l'être. Toi tu étais régulière, tu étais une des rares à suivre les cours (il t'arrivait même de rester dans la classe alors qu'ils étaient finis !), et tu te rendais toujours aux repas. Tu ne parlais pas aux autres (de toute façon, tu ne pouvais pas), tu ne t'intéressais à personne, à part à Pirate avec qui tu passais la majeur partie de tes journées. Vous étiez complémentaires: lors du marché, tu écoutais les gens, écrivais sur ton carnet ce qu'ils avaient dit, le montrais à Pirate qui répondait et ainsi de suite. Les nuits de contes que tu adorais, tu écrivais les histoires sur des feuilles en les illustrant avec des jolis dessins, et Pirate racontait tandisque tu mimais l'histoire. Tout se passais bien, tranquillement pour toi. Tu fermais volontairement les yeux sur les choses que tu ne voulais pas voir et tentais de les oublier. Ta vie tournait rondement, jusqu'à ce jour d'été. Pirate était venu te voir et t'avait passé sa chaîne en or autour du cou. Puis il était parti. Pirate avait dix-huit ans. À partir de ce jour, tu ne t'alimentais plus que très peu, tu suivais toujours les cours avec assiduité mais tu passais ton temps à pleurer, tes grands yeux bleus remplis de tristesses. Il te fallait maintenant affronter le monde seule...

avatar
Messages : 129
Âge : 27
Libre pour rp? : Complète mais je prends les idées/projets.
Voir le profil de l'utilisateur
Brèche
Ven 25 Aoû - 20:30
Bienvenue petite fantôme ! Je t'admire de jouer un personnage muet, j'ai toujours trouvé que c'était un sacré challenge à relever. *respect* Courage pour la suite de ta fiche !



PortraitCarnet

Avatars par Quenotte et Cassiel. Award par Quenotte
Feu/Brèche par Fantôche
avatar
Messages : 18
Âge : 26
Libre pour rp? : Libre comme l'air ~
Voir le profil de l'utilisateur
Cicatrices
Sam 26 Aoû - 10:48
Bienvenue à toi ! :)

Encore un futur Loir muet, c'est sympa. :)

Ta fiche a l'air d'être finie, mais si ce n'est pas le cas, bon courage. :)


avatar
Messages : 37
Âge : 14
Libre pour rp? : Oui ! Oui ! Venez les gens !
Voir le profil de l'utilisateur
La Môme Fantôme
Sam 26 Aoû - 12:43
Merci à tous pour votre accueil, vous êtes tous gentils !! love

Je crois bien que ma fiche est finie mais il y a peut-être encore des modifications à faire (genre cohérence et tout et tout...). On verra si je suis validée tout de suite ;-)


avatar
Messages : 130
Âge : 28
Libre pour rp? : Complet / prends les projets en mp
Voir le profil de l'utilisateur
Fange
Sam 26 Aoû - 12:56



Tu es validée


J'aimerais bien que l'un de mes personnages soit à l'origine de ton surnom, si particulier. Je pense notamment à Sables, mon futur TC mais nous en rediscuterons. Nous sommes heureux de t'accueillir ici, j'apprécie ta fiche et la manière dont ton petit personnage interagit avec la Maison et croit déceler des réponses. Elle est complexe, torturée, et nous allons certainement fonder très bientôt le club des gros enfoirés de parents *rit*

N'hésite pas à créer ton carnet de liens et à poster une demande de rp comme de remplir la chronologie du forum. Amuse toi bien par ici et encore une fois, bienvenue !








Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Gâteau des fantômes
» Cédric Diggory [ Pouffy-Fantôme ]
» Un fantôme
» [UPTOBOX] Les Fantômes du Titanic [DVDRiP]
» [Mission de rang S] La ville fantôme (PV: Iwasaki Nami)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: