Partagez|
Hypnos, as-tu une âme ?
avatar
Messages : 12
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 24 Aoû - 19:02


ft. Ken Kaneki - Tokyo Ghoul

fiche médicale
Sous les Briques

Hello, je m'appelle Eva, j'ai bientot 20 piges (ouai le jour des morts, la joie quoi). J'aime le rp, coder (même si je suis nulle), grapher, dessiner et raconter de la merde. J'adore inventer des persos, et il faut dire que le forum a mis mon imagination à l'épreuve pour créer Hypnos. Je suis la fondatrice de MoS, alors vive le partenariat ♥


nom : Hypnos, il a la fâcheuse manière de fixer les gens à défaut de pouvoir leur parler, un peu comme le ferait un hypnotiseur tentant de vous faire prendre conscience que vous êtes un cafard.

âge : 13 ans

âge d'arrivée : 10 ans

origines : Finlandais

groupe : Loirs

rang : J'laisse ça aux admins parce que perso j'ai vraiment aucune idée ;;

rôle : Membre étrange que l'on évite. Collectionneur et Ramasseur d'os de petits ou moyens animaux.

affiliation avec l'envers : Tombant

raison de l'admission : Muet et personnalité Borderline.
Comment votre personnage perçoit-il La Maison, son folklore et ses traditions ? —
Hypnos, c'est un touriste. Enfin, c'est l'impression qu'il donne. Il est là, partout et nul part, il visite, esquive, se renseigne. Il est là parce qu'il le devait, il n'en pense rien, il vit sans se poser de réelles questions. La Maison lui semble agitée, vivante, mystérieuse, et parfois si terrifiante. Il accepte tous, folklores, traditions. Il s'adapte. Il semble vide et plein à la fois, tout emmagasiner pour mieux comprendre.

Comment perçoit-il L’Envers ? —
L'Envers, c'est une autre façon se satisfaire cette incroyable curiosité qui le ronge.
L'Envers le terrifie, et pourtant, à chaque fois qu'il en a la possibilité, il y entre malgré lui avec plaisir.
Parce qu'il aime découvrir. Il aime apprendre. Il aime avoir peur.
Même si cela doit lui faire revivre des choses douloureuses.
Sa personnalité borderline, son handicap, là bas les choses qui y vivent s'en moquent, et le torture sans s'en soucier. Il aime avoir peur. Il aime sentir qu'il est vivant. Oui, on pourrait dire sans crainte qu'il est probablement masochiste et psychopathe, mais c'est ainsi.
L'Envers, c'est toute sa vie.

Quel est son avis sur les adultes/enfants ? —
Les adultes ? Trop vieux. Mais parfois, c'est bon de les sentir hésiter, de les sentir détourner le regard de ses yeux verrons si particuliers. Les sentir frissonner, car Hypnos ressemble définitivement à une âme, qui peut décider de se venger à tout moment.

Les enfants. C'est du pareil au même. Après tout, ici, c'est plus un champ de bataille qu'une cour de récré. Il ne souhaite pas forcément s'en mêler. Ni lier d'amitié. Il reste dans son coin, espérant toutefois ne tuer personne, un jour d'évasion trop forte.
Pensées en l'air

Hypnos il aime surgir devant les gens. Plus qu'une réelle envie, c'est devenu sa démarche. Il n'interpelle personne. Il reste juste au milieu du couloir ou de la pièce, attendant que la personne le voit.

Il éprouve une attirance pour les os, il en a une pleine collection, dans une petite boîte.

Il aime faire des châteaux de cartes. Ca le détend et l'occupe.

Il peut rester des heures allongé sur le sol, à fixer le plafond, partant dans des rêves plus ou moins glauques.

Il aime gribouiller sur des feuilles, que ça ait plus ou moins de sens, et conserve ses créations dans une boite, près celle qui contient les os. Il aime regarder ses oeuvres suivant son état d'esprit, ça l'apaise ou au contraire ça le rend nerveux.

Il a besoin de toujours vérifier si son lit à des plis. Il ne peut pas se coucher sur un lit qui n'est pas bien fait. Il est maniaque, et peut passer près d'une heure à le refaire correctement.

Ses affaires sont rangés toutes parallèles. Ses affaires se superposent sans que l'une dépasse plus que l'autre. Il range les livres et les cahiers du plus grand au plus petit, par couleur et par nom.
Fragment d'Âme


Et oui, la première chose, en dehors de la personnalité borderline, que l'on remarque, c'est qu'il est muet. Totalement. Et depuis sa naissance. Evidemment, cela ne le gêne pas, il s'en moque, et il trouve bien d'autres moyens de se faire comprendre. A vrai dire, cela n'aurait probablement fait aucune différence qu'il ait le don de la parole, car il aurait continué de surgir en silence derrière ou devant vous tel un fantôme. Hypnos ne parle pas le langage des signes, il ne connaît que quelques mots par-ci par-là, de ceux que l'on a souhaité lui apprendre. Il n'a jamais cherché à le connaître car il n'éprouve pas le besoin de communiquer clairement avec les autres, sauf s'il en a envie, et dans ce cas il se débrouille très bien seul.

Bien qu'elle ne soit pas la première chose que l'on aperçoit chez lui, il me semble que sa personnalité borderline est malgré tout ce qui le décrit le mieux. En temps normal calme et silencieux, si la moindre chose le tracasse et l'énerve, voici une boule de nerf et d'impulsivité qui bondit sur vous pour détruite cette source de nuisance. C'est un peu comme le stress dû au crissement d'une fourchette contre une assiette, sauf que le sentiment de "je vais craquer", commence en une fraction de secondes, et dure bien trop longtemps pour que cela soit un simple excès de colère. Alors, s'il y a bien un conseil à donner, c'est d'éviter toute source de contrariété pour Hypnos. Maladie plutôt rare, elle ne donne pas seulement une personnalité extrême, mais engendre plusieurs petits "symptômes".

Comme dit précédemment, Hypnos a la fâcheuse manie d'adorer apparaître là où personne n'aurait pensé le voir. Tel un esprit malsain, il se fait un plaisir de chercher à vous rendre gêné, voir mal à l'aise et apeuré. Personne ne sait comment il fait pour se déplacer comme ça. Mais ses apparitions ne sont pas le pire, ce qui le rend réellement flippant, c'est son regard. Il ne vous lâche pas des yeux. Ses yeux si clairs, comme un ciel gris pluie, il sonde vos intentions, vos peurs. On ne sait pas à quoi il pense lorsqu'il vous fixe ainsi. Peut-être veut-il être votre ami ? Ou au contraire, s'insinuer dans votre cerveau et faire à présent parti de vos cauchemars ? Il ne cligne pas des yeux, ne regarde rien d'autre que votre regard apeuré cherchant une issue de secours à cette intrusion cérébrale. Et malgré le fait que bien souvent, vous preniez la fuite en prétextant une urgence, vous n'osez vous retourner, entendant le léger frottement de pieds sur le sol, signe qu'Hypnos n'est pas loin. Fantôme vivant, il semble ici simplement pour rendre votre vie plus angoissante.

Mais dans la tête de ce petit borderline, il n'est pas juste plaisir de terrifier et de faire mal. Hypnos ne demande qu'un peu d'amour, pour vivre comme tout le monde. N'allez pas croire qu'il se satisfait de sa condition, même s'il peut paraître le vivre bien. Il reste seul, s'enfermant dans des coins sombres, ne voulant approcher personne. Car connaissant les conséquences de sa personnalité, il sait qu'il peut faire mal. Et même si faire mal à des idiots ne le dérange pas plus que cela, il a horreur de toucher à des gens qu'il apprécie ou qu'il aime. Alors pour éviter de leur faire mal, il se cloître, évitant ainsi toute source de sentiments néfastes, et ainsi de déclencher sa personnalité borderline.

S'il en vient malgré tout à blesser une personne chère, il peut aller jusqu'à l'auto-mutilation et la scarification, qui est un moyen pour lui de se laver de son "péché" d'agression. C'est un point récurrent chez les malades borderlines, l'auto-mutilation pour se punir, mais également pour se dégrader soit-même, car il ne possède aucune confiance en lui, et se rabaisse toujours plus bas que terre. Ne soyez pas étonné de le croiser les bras en sang, ou des bleus et des coupures sur son corps pâle.

Développons un peu le côté borderline. Borderline, c'est tout d'abord des émotions à rallonge et une instabilité de l'humeur. Comment dire, c'est comme si vous changiez d'humeur à la vitesse de l'éclair, dans une émotion à l'opposé de la précédente. C'est pourquoi il est possible de voir Hypnos calme et détentu, et puis sauter la seconde d'après pour mordre quelqu'un à la jugulaire. Mais les émotions à rallonge, c'est comme si vous étiez énervé après quelqu'un, mais que ce quelqu'un était parti depuis longtemps, sans vous calmer. C'est une joie, une tristesse, une colère intense, qui dure beaucoup plus longtemps que chez des personnes non atteintes de personnalité borderline. Et cela marche également pour l'agressivité, la méfiance et l'impulsivité, qui sont des traits de caractère récurrent chez Hypnos, surtout lorsqu'il change brutalement d'humeur.

La personnalité borderline influe également sur sa concentration, ainsi que sa mémoire. Il retient énormément de chose, ce qui complète son trait curieux, mais derrière ça il faut qu'il arrive suffisamment à se concentrer sur la chose pour pouvoir la retenir. Par exemple, il aurait une facillité à retenir une musique ou un tableau, mais il faut qu'il y ait un silence suffisant pour qu'il ne soit pas dérangé. Ce qui est plutôt rare, quand on sait qu'il lui arrive d'être hyperactif n'importe quand.

Hypnos est un artiste, il collectionne et adore agencer les os particulièrement. Il gribouille souvent dans ses cahiers, préférant encrer les pages d'une tornade de sentiments, plutôt que de réfléchir à ce qui serait joli de faire, ou quelles couleurs. Il prend ce qu'il "sent", ce qui le fait réagir, qui lui rappelle des souvenirs ou des émotions. Il ne dessine pas dans notre sens à nous, il s'exprime.
Le Début du Conte


On peut dire que, dès le départ, la vie avait décidé d'être une chieuse. Pas de jolis contes de fées, ni d'histoires franchement banales comme chacun pourrait raconter. Non, remarque, il y a bien une raison pour qu'il soit ici.

Le blanc, le silence et la face cachée.
Albinos. Mauvaise nouvelle n'est-ce pas ? Petit bambin qu'il était, comment pouvait-il comprendre ce regard de mépris et de tristesse dans les yeux de ses géniteurs. A peine né, le voilà déjà rejeté. Mais ce n'était là que le commencement. Après cette touffe de neige, ce flocon d'innocence si rapidement abandonné, vint le silence.

Silence. Présence. La deuxième peur presque immédiate, lors de sa naissance. Ni cris, ni pleurs. Juste un petit corps chaud, se tortillant en vain dans les bras de sa génitrice, le regardant d'un air effaré. Le petit bout de chou, si frêle et si fragile, était muet. Après le mépris, est venu en renfort la rancoeur. Bébé était si méchant, de gâcher ainsi la vie de ses parents. Qu'avaient-ils fait donc de si grave, pour mériter un enfant maudit de la sorte ? Mais malgré tout, l'enfant les regardait, de ses iris clairs, sans comprendre, souriant silencieusement à tout ceux qui l'entourait comme si tout se passait pour le mieux. Mais dans son regard, dans sa tête, tout commençait lentement à s'assombrir.

Le pire, ce fut le diagnostic de la personnalité borderline.
Joie intense. Haine profonde. Troisième peur si problématique que les parents virent venir sans pouvoir agir. Au fur et à mesure des jours, au fur et à mesure des années, voilà que l'ange tant désiré, se transformait en démon aux yeux des géniteurs, souhaitant ruiner consciemment ou non leur vie.

Bébé n'en avait pas conscience bien sûr. Il agissait, avec sa petite pensée, ses neurones ne se développant pas si mal. Il regardait le monde, intégrant chaque image à un mot, chaque bruit à une signification. Et pourtant, bien malgré lui, aucun son ne sortait de sa gorge. L'enfant joyeux la plupart du temps, prenait conscience que sa vie n'étais probablement pas ce qu'elle aurait dû être. Lorsqu'il sortait, il voyait de ses iris clairs les autres parents, serrant leurs enfants dans leurs bras, leur donnant tant d'amour à s'en noyer. C'est à partir de ce moment là qu'il réalisa vraiment que quelque chose manquait. De l'Amour. Ses géniteurs, depuis sa naissance, n'avaient en aucun cas eu envers lui ces marques d'affection, que ce soit en public ou en privé.

Tristesse. Sa personnalité borderline ne se voyait pas tant que cela étant petit, probablement parce qu'il n'était pas réellement capable de décerner les différentes émotions qu'il pouvait avoir et ressentir. La palette était moins développée. Mais avec le temps, Tristesse apparue. Ce fut la plus vieille, comme sa première amie, qui ne le quitta jamais. Tristesse était là souvent, et restait longtemps. Elle venait souvent le voir lorsqu'il était seul. Elle remplaçait Joie, qui semblait simplement éphémère et menteuse. Ses parents semblaient ignorer Tristesse, comme on évite un sans-abri dans la rue, se disant que ce n'est pas de notre faute. De temps en temps, une main malhabile, froide, venait se poser sur sa tête ou sa joue, comme une caresse fantôme. Sans amour. Alors Tristesse faisait place à Joie, qui tentait malgré tout de réconforter le garçon dès que cela était possible. Chaque petite émotion s'en trouvait décuplée, et durait. Mais Tristesse avait beau être moins chaleureuse que Joie, c'était pourtant elle qui restait à ses côtés au fil des semaines, des mois puis des années. Joie se faisait moins présente, comme une amie éloignée qui passe des coups de téléphone de plus en plus rares.

Colère fut la troisième. Colère n'était pas une amie, et il s'en rendit compte bien vite. Mais il ne la détestait pas tant que ça. Parce que Colère lui permettait d'exister un peu, même pour une raison futile et ridicule. Colère ne plut pas le moins du monde aux parents. Les joues du garçon s'en souviennent encore. A vrai dire, Colère est restée longtemps. Elle est venue souvent. Plus il vieillissait, et plus Tristesse faisait place à Colère. Mais elle venait de son plein gré. Il semblait avoir du mal à la contrôler. Elle s'incrustait toujours lorsqu'il ne fallait pas et bien malgré lui. Au bout d'un moment, Colère s'en prenait même aux autres. Et cela n'arrangeait rien aux relations du garçon avec ses parents qui l'enfermaient souvent dans sa chambre. Alors Tristesse revenait, durait, le consolait comme elle pouvait.

Réconfort n'est jamais venu. Malgré les supplications du garçon, ses prières, Réconfort s'est fait absent. Il l'a laissé avec Abandon, avec Blessures. Alors les mains ont attrapé une lame et peau s'est teinté tristement d'un rouge presque noir. Les tâches sont tombées sur le parquet, les unes après les autres. Un cri de désespoir silencieux. Un appel à l'aide muet. Et malgré tout l'espoir du monde, Abandon n'est pas parti. Pire, cela n'a fait que provoquer dégoût et horreur à ses géniteurs. Alors tout s'est mélangé. Comme dans une apocalypse, tout a fusionné. Tristesse, Colère, Abandon, tout ça a donné Haine. Et malgré Joie qui tentait de garder sa place, Haine a décidé de revenir encore et encore, pour foutre un bordel monstre. Monstre. Voilà ton nom. Mais un monstre ne fait-il pas peur ? Fais-tu peur ? Toi le garçon silencieux, toi, l'enfant abandonné, qui n'avait rien demandé à personne ? Est-ce réellement toi le monstre ?

Mais malgré supplications, rien n'y a fait. Alors un jour, ils sont sortis, tous ensemble. Ils sont sortis, et il n'a jamais pu revenir. Abandonné devant cette façade rougeâtre, pour seul motif son comportement impossible, le garçon a vu ses parents partir, dos à lui, sans se retourner. Et sans bruit, comme à son habitude, les larmes ont coulé sur la peau blanche du garçon. Tristesse, Joie, Colère et Haine ne purent rien face à Abandon.



avatar
Messages : 196
Libre pour rp? : 2/2
Voir le profil de l'utilisateur
Quenotte
Jeu 24 Aoû - 19:51
Bienvenue à toi Hypnos!
Comme dit sur la cb, j'ai hâte de voir comment tu vas développer ce personnage et son trouble si particuliers! Je suis toujours dans le coin si tu as besoin de précisions etc.
(Et MoS! J'adore tellement le design de ce forum bon dieu, bravo à votre équipe :DD)




avatar
Messages : 129
Âge : 27
Libre pour rp? : Complète mais je prends les idées/projets.
Voir le profil de l'utilisateur
Brèche
Jeu 24 Aoû - 22:52
Bienvenue Hypnos ! Son obsession pour les os m'intrigue et m'interpelle. Hâte d'en voir plus sur cet artiste !



PortraitCarnet

Avatars par Quenotte et Cassiel. Award par Quenotte
Feu/Brèche par Fantôche
avatar
Messages : 18
Âge : 26
Libre pour rp? : Libre comme l'air ~
Voir le profil de l'utilisateur
Cicatrices
Ven 25 Aoû - 12:11
Bonjour et bienvenue Hypnos ! :)

Un autre muet, c'est cool. J'ai rapidement lu ta fiche, ton personnage est intéressant.

Bon courage pour finir ta fiche ! ;)


avatar
Messages : 40
Libre pour rp? : Full / mais ma fiche de lien est ouverte
Voir le profil de l'utilisateur
Feu Follet
Ven 25 Aoû - 12:26
Yo !

Evaaaaa, je suis si ravie que tu nous rejoignes ! J'espère que tu vas te plaire parmi nous. En tout cas, je suis contente de te retrouver sur un autre forum ! Et comme tu le sais j'ai hâte de voir comment tu vas traiter de son petit côté Borderline ! love

Bon courage pour la suite !




Feu-Follet gromêle en #cc0000

Feu-Brèche made by Fantoche:
 
avatar
Messages : 12
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 25 Aoû - 14:20
Merci à vous ♥
avatar
Messages : 196
Libre pour rp? : 2/2
Voir le profil de l'utilisateur
Quenotte
Dim 10 Sep - 10:37
Bonjour Hypnos! Tu m'as dis sur la cb l'autre jour que tu avais pratiquement terminé ta fiche.
Je viens aux nouvelles cependant car les deux semaines de rédaction sont écoulées et j'aimerais par ailleurs savoir où tu en es? Ta fiche étant bien avancée ça serait embêtant de l'archiver en l'état alors n'hésite pas à me demander si tu as besoin d'un délai supplémentaire. :3




avatar
Messages : 12
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Sep - 13:06
Hello ~

Je suis terriblement désolée du temps que je mets à finir, il ne me manque qu'une partie de l'histoire...

Malheureusement en ce moment je suis pas trop dans mes baskets, du coup c'est compliqué, mais si c'est possible j'aimerais bien juste une semaine en plus, histoire que je puisse terminer tranquillement...

Désolé encore du temps, j'ai pas pour habitude de laisser trainer mes fiches normalement...
avatar
Messages : 196
Libre pour rp? : 2/2
Voir le profil de l'utilisateur
Quenotte
Dim 10 Sep - 14:24
Coucou à toi!
Ne t'en fais pas c'est noté, j'espère que ça va aller pour toi en tout cas, du coup on laisse ta fiche ici au chaud en attendant sans soucis :3




avatar
Messages : 12
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Sep - 19:09
Voilà j'ai terminé ma fiche ♥

J'espère que ma manière de raconter l'histoire, en restant un peu floue, sera acceptée o/
avatar
Messages : 135
Âge : 21
Libre pour rp? : 2/2 actuellement !
Voir le profil de l'utilisateur
Raspoutine
Mar 12 Sep - 20:44



Tu es validé


C'est la banquise, ce petit Hypnos. Blême et sereine un instant, craquant sous les pieds pour vous donner une gifle glaciale celui d'après.
Le choix de jouer un personnage mutique est audacieux, d'autant plus qu'il possède un autre handicap, et je salue donc l'initiative :D. L'histoire n'a pas forcément à être un résumé détaillé de sa vie avant la Maison, et donc, elle convient tout à fait. On y apprend suffisamment pour savoir ce qui a conduit Hypnos à finir ici, et ce qui n'est pas dit, on l'imagine sans mal. Je la trouve même très agréable à lire et empreinte de mélancolie, tout comme le reste du personnage malgré ses explosions de violence.
Je l'aurais bien vu parmi les Cerfs, toutefois, sa présence discrète et empreinte de malaise au sein des Loirs bariolés et plein d'entrain offre un décalage intéressant, qui ne sera probablement pas sans créer d'intéressantes confrontations... :D (Mais pas que, puisque les Loirs ont aussi leur lot de puppies.) (Coucou Brèche) D'autant plus que tu as là-bas une collègue muette en la personne de La môme fantôme !
Et donc voilà, je te valide. C'est encore un autre enfant perdu en mal d'amour et d'attention qui parvient à nos portes. On voudrait l’assaillir de câlins. Mais avant d'y venir...

Je t'enjoins à créer  ta fiche de liens et à chercher un partenaire d'écriture.
A nouveau bienvenue parmi nous, et bravo pour avoir finis ta fiche !




Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La nature en sommeil... [pv Hypnos]
» [5ème Tournoi - 1er Tour] Hypnos vs Inferno
» [1751] Le devoir du roi (Dormin - Adrix - Hypnos)
» [1748] Vomis des Enfers ~ Lucille [Lydia & Hypnos]
» Hypnos, Dieu du Sommeil et Maître des Rêves

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: