Partagez|
et les amoureux de la pierre m'appelleront mon cœur ( princesse )
avatar
Messages : 49
Libre pour rp? : non sauf si ça vous dérange pas d'attendre 10 ans pour une rep
Voir le profil de l'utilisateur
Princesse
Mar 22 Aoû - 1:20


ft. diana - rule of rose

fiche médicale
Sous les Briques

coucou !! moi mon pseudo c'est noodle, mais ici princesse suffira. amour non sans déconner ce forum est magnifique, tout est si bien écrit genre c'est quoi ces annexes de folie là je n'en puis plus??? c'est richter le fils d'aryen qui m'a rameuté ici, alors voilà j'espère que prinprin vous plaira même si elle a pas grand chose de plaisant faut se l'avouer bfeygfyirgt. sinon je sais pas quoi dire, j'ai une fâcheuse tendance au langage sms mais promis je ferai un effort pour garder votre beau forum intact. euh. comme vous avez vu les majuscules sont bannies chez moi car je suis une hipster. j'aime les aesthetics, les vieux épisodes des simpsons, et vous aussi je vous aime bien.
GROS BISOUS.  bananaintensifies


nom : princesse sans couronne, son trône à elle a quatre roues. dans les couloirs d'une maison-royaume, princesse son nom court comme une gangrène inarrêtable. une ironie palpable l'entoure lorsqu'on le prononce - timide insolence qui fait baisser les yeux et s'ouvrir les plaies. princesse qui n'a jamais rêvé que de reconnaissance.

âge : seize ans.

âge d'arrivée : les réels souverains ont régné dès l'enfance - elle est arrivée à neuf ans.

origines : l'accent roulant d'un pays d'outre-mer, sur ses lèvres coulent les fleuves de france et les gouttes de bon vin. dans son sang on goûte le fer de la révolution.

groupe : princesse n'a jamais été que la fleur qui pousse des mauvaises graines - elle est l'impératrice des rongeurs, dompteuse de rats et de gamines.

rang : qu'on lui coupe la tête.

rôle : on a jamais su limiter princesse au statut de membre, bien que dans la hiérarchie des bas-fonds elle n'ait jamais grimpé les échelons. princesse n'a ni maître ni collier, elle n'a pas besoin de titre pour briller, et du haut de son port altier elle vous dira; qu'elle est l'altesse des rats.

affiliation avec l'envers : elle y tombe à pieds joints.

raison de l'admission : les pieds noués par des liens invisibles, englués dans une bourbe sans nom et sans visage. paraplégique après un accident regrettable - peu mémorable.
quel confort pour une princesse que de ne pas pouvoir quitter son trône.
Comment votre personnage perçoit-il La Maison, son folklore et ses traditions ? —
princesse n'a rien vu de ses vêtements teintés du sang des innocents.
princesse depuis son trône est innocente à l'horreur - elle la nourrit d'une toute autre manière. elle n'a rien vu si ce n'est la peur dans les yeux des enfants, du genre à réveiller les parents
malheureusement absents.
parce qu'à la maison il n'y a jamais personne pour arrêter les cris, de douleur et de joie. que la foi du diable fait battre la demeure plus fort que n'importe quel coup dans le mur. que la maison dégouline, de sang de pisse et d'alcool.
elle a imprimé dans ses murs les murmures des enfants, de ceux qui ont vu le diable dans son plus bel habit. elle a susurrée, usée, s'est abreuvée de chaque confession comme d'une liqueur innommable. de chaque fillette princesse l'a entendu
(la rouge existe)
elle y croit - elle sait qu'on ne ment pas à sa reine.
que quelque soit les tourments les petites viendront toujours lui raconter, à elle qui n'a encore fait rien d'autre que tomber.
princesse la précieuse éclopée. miraculée par les années sans sacrifices.
car elle sait que la maison, si elle la touche
mourra de la main de ses suivantes.

Comment perçoit-il L’Envers ? —
torturée par des visions d'outre-tombante - jamais vraiment éloquentes les rêveries effacées par la nuit.
(elle en redemande).
ces réminiscences d'une autre vie qu'elle aurait préféré oublier - où princesse n'était que sarah et où sarah n'était que laquais. une époque (désormais révolue) où elle pouvait encore se tenir sur ses deux pieds. un rêve simple et magnifique, devenue une malsaine habitude (de ce cauchemar elle n'en est qu'au prélude) - où princesse est sarah et où sarah est puissante, souveraine d'un monde sans pitié. là où sarah marche princesse pleure, d'une joie ridicule de pouvoir sentir ses orteils nus contre l'humus de la forêt.
(dans ses rêves princesse peut marcher)
et lorsqu'elle se réveille assise la chute n'en est que brutal
les larmes plus amères.
(laissez-moi)
votre reine a
besoin de respirer
(de marcher) de courir et de crier mais non dans ce monde-ci elle ne peut qu'humilier pour se sentir plus forte.
rire des faibles aux pieds et cœur battants, en attendant la prochaine chute.
(elle y tomberait presque à pieds joints).

Quel est son avis sur les adultes/enfants ? —
la même masse manipulable d'âmes avalées par la maison - gangrène puante et désolante, les adultes n'ont que le charme de leur grandeur et l'autorité de leurs fonctions pour les sauver des ses sévices - ça, elle le réserve aux enfants. tandis que face à eux elle n'est que sourires et bonnes manières, douceur amère et longs soupirs. princesse lascive qui ne veut pas rester collée à la toile - préfère s'attirer la sympathie des araignées là où tous les autres la craigne.
(mais c'est lui monsieur, regardez-le).
regardez-moi.
malheureusement pour eux,
les enfants ne méritent que les coups et les moqueries, exceptées quelques miraculées dont la princesse s'est amourachée (en toute non-amitié). avec eux elle n'est qu'extrêmes et désobligeances - à bas la bienséance lorsqu'on côtoie les gamins, elle n'a qu'à ordonner piquer ruiner abattre sa colère et tous ses chiens
toutes ses fourmis elle qui est reine
se feront bouffer jusqu'aux derniers.
Pensées en l'air

on ne la trouve que rarement seule, souvent accompagnée de quelqu'un pour pousser son fauteuil à sa place ou simplement pour rire à ses moqueries, battre ceux qu'elle demande, et de manière générale, obéir à ses ordres ; n'aime pas la solitude, préfère être entourée de faibles afin que sa grandeur ressorte ; s'habille avec beaucoup de raffinement ; se laisse pousser les ongles très longs et peut griffer si nécessaire ; cache des bouteilles de whisky sous son lit, qu'elle se procure auprès de ses congénères ; selon les personnes, les menace ou les achète pour qu'ils gardent le secret; une princesse n'est pas censée boire ; assez bonne élève pour s'attirer des compliments nécessaires à son image ; ne fait pas de distinction envers les groupes qu'elle considère comme une plèbe unique ; il n'y a que ses mignonnes qui ressortent et qu'elle protègera ; enfin si elle en a envie, toujours ; princesse vit de l'envie ; sent fort la rose ; a une jolie écriture à boucles ; insulte trop facilement ; prend soin d'elle mais n'a pas échappé à quelques marques d'acné ; malgré ses cheveux roux, n'a jamais eu de tâches de rousseurs ; frustrée de ne pas pouvoir goûter au plaisir solitaire à cause de son entrecuisse endormi ; se rabat sur une imagination fertile et surtout secrète ; mauvaise perdante mais de toute façon ne perd jamais ; avant son accident, pratiquait l'équitation ; maniérée ; on raconte beaucoup de rumeurs comme quoi elle serait lesbienne et c'est pourquoi elle n'accepte que des filles dans sa garde personnelle ; la raison est purement esthétique et princesse n'a d'ailleurs, aux dernières nouvelles, jamais aimé personne ; à la maison personne ne mérite d'être prince.
Fragment d'Âme

sous les réminiscences rousses d'un feu autrefois éteint - la peau pleine du relief juvénile, c'est l'acné terrible insulte à sa splendeur qu'elle dissimule sous un fond de teint trop cher. des cils à ras de ses orbes foncées, comme des amandes douces sous la frange d'été. les risettes mesquines dont seul les enfants ont le secret - fossettes si souvent creusées sur ce visage (courbes rondes) à la clarté indécente et dénué d'éphélides. une bouche, (carmin chatoyant) où le rouge et le pourpre coulent à tour de rôle; sur les fissures des lèvres asséchées par les messes basses.

princesse n'est rien que cette vulgaire féminité aux accents surfaits, une petite poupée de velours qui s'enveloppe de robes et de rayures. qui chaque matin se chausse de souliers vernis sans qu'ils ne soient jamais utiles; ornements indiscrets qui viennent souligner l'élégance d'un col toujours boutonné. la beauté - étrange concept qu'elle se plaît à accaparer.

et pourtant assise devant le miroir princesse se déplait tant - se découvre sous un jour funeste celui où aucun maquillage ne vient la recouvrir et où la peau nue frissonne sous les poils roussis et mal-aimés: de ceux qu'elle se force à arracher, lames de rasoirs ancrées au plus profond de sa chair.

(je suis belle)
car je suis (souve)reine et que pour se moquer de la face des autres il faut savoir en avoir une belle (elle ne fait que montrer l'exemple). que princesse est la juste dictature de celles qui ne jugent que l'apparence et dont la cour de mignonnes ne se pare que des plus beaux bijoux - comme un collier de dents de lait accroché à son col.

(je suis belle)
car j'ai la prestance et le charisme du genre qu'on envie silencieusement car princesse malgré sa taille amoindrie par un accident regrettable demeure le dos droit et le port altier de l'altesse implacable - innommable présence qu'on ne peut ignorer et à chaque détour de couloir c'est sa voix doucereuse (comme saupoudrée de cannelle) qui surplombe les autres; car il n'y a que la méchanceté et les semblants immondes pour se faire une place dans ce genre de monde.

car finalement la douce conclusion à tout ce manège (vous vous en doutez bien), c'est que princesse au final est délicieusement laide. du genre d'horreur qu'on étouffe dans des faux semblants parce que ces mots trop durs on préfère les garder au fond de la bouche maintenus dans la gorge par les tissus précieux les dentelles et les rasoirs qu'on enfonce
toujours
plus
l o i n

car princesse ne règne pas princesse domine assujettit humilie elle fait du chantage pour qu'on accepte enfin d'être sa chose - juste un petit bouton de rose dans son jardin de royaume. princesse des putains jeunesse décadente qui s'enfonce de plus en plus bas qu'on ne rattrapera pas lorsque le dix-huitième glas sonnera - violence des gamines jalouses qui ne veulent rien que la reconnaissance et la gloire des jours malheureux rien que l'ardeur des sourires carnassiers qui ne trompent pas rien qu'un peu de puissance dans ce monde où les enfants grandissent trop vite où ce sont les plus vieux qui dominent rien qu'un peu de prestance le besoin de se dire qu'on est respectée qu'on nous embêtera pas à la récré qu'on nous volera pas notre goûter parce qu'après tout à quatre roues on est une proie facile et que les rats nous boufferaient toute crue parce qu'on est si fragile -

dans cette jungle de maison

princesse ne dira jamais pardon.
Le Début du Conte

il était une fois,
un mère morte bien trop vite.
car il est de ces débuts de conte où le drame prend vite le pas sur la magie - où deux parents étaient de trop et où le cancer de ses doigts nécrosés vient prendre la pupille l'arracher aux bras amourachés d'une fille unique. le cœur s'est arrêté sans jamais stopper l'éternel cantique des "je t'aime" maternels (ce furent ces derniers mots).
à la mignonne partie trop tôt.

il était une fois,
un géniteur pas très papa plutôt travailleur - du genre costume et vieilles coutumes du genre à dire à sa descendance (travaille tiens toi bien on t'as appris la bienséance) mais à toujours oh toujours l'aimer même si ça restait discret; l'affection doublée depuis l'enterrement de sa femme, les sourires volés entre deux réunions - à se dire qu'il l'aimait tout autant que l'argent (c'est-à-dire énormément).

il était une fois,
la petite sarah au milieu de tout ça petite fille modèle (aux cheveux de feu) et aux idéaux grandioses - à l'amour démesuré porté à son père sûrement réciproque (elle l'espère) se console elle qui est seule en jouant les quatre-cent coups sarah la jupe au vent armée du sourire décharné des enfants pas très heureux
(papa je veux pas me marier) je veux être libre pour toujours
papa les garçons c'est nul pourquoi j'ai pas le droit de me marier à une fille hein les filles c'est moins gentil c'est plus
joli
comme maria la grande brune sous le peuplier
qui ne pleure jamais et qui a le teint des étrangers
le charme cavalier propre aux garçons manqués - un peu comme toi sarah
(papa toi tu vas pas te remarier n'est-ce pas)
toi tu es fidèle t'es pas comme tous ceux-là.

il était une fois,
une union désastreuse entre employeur et employée (plutôt roi et gueuse) du point de vue de celui qu'il surnommait sa - petit princesse.
belle-maman qui n'a rien de beau parasite dans cette famille instable sourire collé aux lèvres scellées par un second mariage.
(non je ne le veux pas) sarah arrête de crier ça
ne tape pas le pied ne court pas ne frappe pas ne
(t'en fais pas)
papa; bientôt ça sera fini tout ça.

il était une fois,
le fruit d'un amour impossible adultère éhonté (mais non sarah nous sommes mariés) mais cette fille-là elle l'appellera jamais maman tu sais et celle-là avec ses cheveux blonds décidément trop jolis (anne c'est un joli prénom hein chérie) ça ne sera jamais sa sœur rien qu'un sourire plaqué et un amour plastifié (je t'aime sarah tu sais) je suis franchement désolée.
mais sarah ne veut pas de pitié non sarah trop fière (dame de feu et de fer) ne veut que ses parents car si elle joue aux grandes si elle répond si elle insulte elle reste une
enfant
alice jetée dans un trou béant.

il était une fois,
une journée banale pour cette famille bancale sortie de l'école (les gamines aux abois)
papa papa tu es là
en direction de la maison les mains sur le volant et les yeux toujours absents
(papa papa tu sais je t'aime tant)
les bras d'anne seulement quatre ans (joyeuse enfant) qui dépassent du siège arrière viennent
s'accrocher aux épaules de son père récolter l'amour involontaire - déclencher la haine d'une sœur esseulée.
papa papa s'il-te-plait arrêter de l'aimer
papa papa,
arrête de répondre à ses caresses par d'autres encore arrête d'être gentil papa papa pourquoi à elle tu ne lui dis pas de bien se tenir pourquoi pourquoi moi je suis là à côté je ne souris pas je ne ris pas et je ne fais rien (pourquoi c'est moi la grande).
papa papa,
regarde la route
papa papa,
lâche sa main arrête de (sou)rire papa j'ai peur pourquoi il n'y a rien si ce n'est
si ce n'est
la route vide
si ce n'est
ton bras qui déraille sur le volant tiré en arrière par
par
(elle)
si ce n'est
l'arbre sur le bas côté
papa j'espère que tu es mort sur le coup.



il était une fois deux sœurs désarticulées bras endommagés honneur (bafoué) histoire abominable d'un père qui ne reviendra pas
(il l'aura rejoint trop vite)
la tendre dulcinée au destin déchiré
qui repose sur deux filles détruites une qui ne lui appartient même pas et alors il y a ce notaire ami du père (un homme de riche terre)
qui lui a glissé le nom de la maison.


elles y finiront leur enfance décadente car au final avec les enfants qui portent le poids des morts inoubliables,
il n'y a plus d'amour valable.

avatar
Messages : 69
Âge : 14
Libre pour rp? : no
Voir le profil de l'utilisateur
Richter
Mar 22 Aoû - 1:25


♥♥♥♥

edit : tu écris tjrs aussi bien JE T'AIME même si je ne le montre pas souvent ://///
avatar
Messages : 54
Libre pour rp? : Pas pour le moment
Voir le profil de l'utilisateur
Fantoche
Mar 22 Aoû - 2:06
Omgc'estDiana.Ohmondieu.Diana.Diana.Diana.MonAmour.MaVie.JeMeurs



Hey heeey qu'avons-nous là ! Un nouveau rat dans la famille ! Eh beh ! C'est un Fange qui sera content ♥ Bienvenue et hâte d'en savoir plus sur l'impératrice au corps de fer

Etpuisc'estDianaquoi.Mondieumondieumondieu




icone de 100x100
avatar
Messages : 129
Âge : 27
Libre pour rp? : Complète mais je prends les idées/projets.
Voir le profil de l'utilisateur
Brèche
Mar 22 Aoû - 8:38
Diana my dear ! excited (j'ai jamais encore joué Rule of Rose mais j'adore tant son chara design et sa gestuelle à Diana. Et ça me rappelle la gamine à qui je lui avais collé son avatar. Tu as ravivé sa petite flamme en moi) Bienvenue et woh cette plume. J'aime l'image du trône/fauteuil roulant, sa cour de mignonnes, sa prestance de princesse des rats tout en raffinement et ambiance malsaine. Et je sais pas si c'est voulu qu'elle a été Sarah avant, mais je peux m'empêcher de voir la princesse Sarah de Burnett jetée dans la Maison. Gros coup de coeur quoi. love



PortraitCarnet

Avatars par Quenotte et Cassiel. Award par Quenotte
Feu/Brèche par Fantôche
avatar
Messages : 196
Libre pour rp? : 2/2
Voir le profil de l'utilisateur
Quenotte
Mar 22 Aoû - 11:33
.... Toi et moi on va se dépouiller.
Mais en attendant, grande bienvenue!! (Je suis gentille hein c'est Quenotte qui eh bah bref...)

Ton personnage me semble effectivement fort intéressant j'ai hâte de voir la suite et également de te lire en action! Une princesse chez les Rats, surtout aussi précieuse, cela a de quoi provoquer des conflits, surtout avec le chef et les autres membres hauts en couleur (patapé Fange)
Courage à toi, n'hésite pas à me poker si tu as besoin d'informations pour ta fiche en tout cas! File petite roulante!
Enfin pas trop vite quand même, tombe pas.




avatar
Messages : 130
Âge : 28
Libre pour rp? : Complet / prends les projets en mp
Voir le profil de l'utilisateur
Fange
Mar 22 Aoû - 11:43
toi tu fais partie des rats comme tu fais partie des meubles - hors de question de m'en débarrasser et pourtant qu'est ce que je le voudrais. une princesse dans notre groupe ? quelle sorcellerie que ça ? entre méfiance, colère et déni, fange accueille ta princesse d'un ronflement un peu médusé et moqueur. 

bienvenue par ici et bonne continuation pour ta fiche (de manière plus personnelle : ce concept là est si atypique chez les rats que je ne peux qu'approuver)



avatar
Messages : 135
Âge : 21
Libre pour rp? : 2/2 actuellement !
Voir le profil de l'utilisateur
Raspoutine
Mar 22 Aoû - 14:22
Par pitié, aidez moi, c'est une pluie de nouveaux membres. Et ils sont tous plus merveilleux les uns que les autres. JE MEURS. Cet avatar juste, pour CE personnage. C'est d'une fourberie (de scapin) sans nom.
C'est à dire que j'aime beaucoup Princesse, véritable ovni parmi les rats, entourée de petits oiseaux qui viennent lui siffler à l'oreille. Et notre première paraplégique qui plus est ! Mais fière sur son trône grinçant. Et agitée de troubles, de secrets, rêvant non pas couchée, mais sur ses deux gambettes. Une pensionnaire de longue date qui n'a pas appris à apprivoiser l'Envers, qui n'y a pas de forme fantasque mais simplement un corps entièrement fonctionnel, c'est fort intéressant. Le Départ n'est qu'à deux années de Princesse, mais nul doute qu'elle va vivre encore moult choses avant d'y arriver.
Et du reste, voilà une concurrente à roulettes pour Quenotte 8D. Un choc de titans à venir. J'en tremble déjà.
Je veux un lien une fois ta fiche achevée /out

Bienvenue sur le forum ! Et merci à Richter de nous amener du beau monde <3


- Fiche
- Carnet de liens

Merci à Fantâche pour mon avatar <3
Award du plus beau parleur (mais pas suffisamment pour réussir son coup):
 
avatar
Messages : 49
Libre pour rp? : non sauf si ça vous dérange pas d'attendre 10 ans pour une rep
Voir le profil de l'utilisateur
Princesse
Mer 23 Aoû - 20:07
coucou j'ai fini je vous aime tous  fangedontgiveadamn

richter > raspoutine  (je t'aime aussi bébou mais tu le sais déjà ;)) )

fantoche > coucouuu ! on s'est déjà un peu parlé sur la cb héhé mais oui j'adore diana je suis contente qu'elle plaise ici aussi ♥️ j'espère que la fiche achevée te plaira du coup encore merci !!

brèche > encore une fan de diana bah décidément. amour  merci pour tous ces compliments et petites remarques, ça fait plaisir de voir que ça a été compris et que ça plait. :> et omg non j'avais pas fait le rapprochement ?? j'avais juste pris sarah parce que ça sonnait bien mais c'est encore plus parfait comme prénom ?? merci d'éclairer ma lanterne je t'aime d'amour. ///

quenotte > toi là je te retiens. Ours Ours   non en vrai merci beaucoup trop de compliments, et oui c'est l'idée de fille un peu précieuse chez les rats qui me plaisait, j'avais peur que ça passe pas mais si en fait parce que vous êtes des bébous. merci encore en tout cas !! ♥️

fange > coucou moi aussi je t'aime chef. ♥️♥️♥️♥️  plus sérieusement j'espère que ma fiche achevée ira toujours du coup, hâte qu'on se frite tous les deux. fangedontgiveadamn *

ra-ra-rasputin > je- je ?? trop de compliments je n'en puis plus. :'((( merci des milliers de fois tu es trop pipou, et oui j'ai bien l'intention d'avoir la masse de liens héhé je suis comme ça moi. pleins de bisous et j'espère que la suite de ma fiche ira du coup !!
Mer 23 Aoû - 20:33
Je voulais attendre que la fiche soit finie pour y poster je trépigne kzkzkekfndk.
J'adore ce concept déjà de princesse des rats (à roulettes), t'as créé un vrai petit monstre, sa réputation, son pouvoir, elle est sensationnelle. (Et puis l'histoire est si triste in a way haha.)
Pour rien gâcher t'écris super bien. aaaah

BIENVENUE je veux un lien (marche moi dessus majesté- ah non tu peux pas)
avatar
Messages : 69
Âge : 14
Libre pour rp? : no
Voir le profil de l'utilisateur
Richter
Mer 23 Aoû - 20:50
je suis heureuse que notre tragédie apparaisse dans cette fiche magnifique
merci
avatar
Messages : 135
Âge : 21
Libre pour rp? : 2/2 actuellement !
Voir le profil de l'utilisateur
Raspoutine
Mer 23 Aoû - 22:37



Tu es validé


Awaw. Ce néologisme doit être à même de décrire mon sentiment actuel, j'espère, car je vais avoir du mal à expliciter ça AUTREMENT. Ta prose m'a emporté, notamment sur l'histoire et le caractère/physique. Que dire si ce n'est que j'ai été balayé par sa justesse et sa légèreté ? Awi. J'ai adoré. BEAUCOUP.
bananaintensifies
Comme le laissait présager le début de ta fiche, Princesse est un personnage touchant malgré sa cruauté. Sans réussir à l'excuser, on ne peut qu'éprouver de la compassion pour elle. Ou du moins, c'est mon cas. (nemejugezpasok)
C'est donc avec bonheur que je te valide :D.

Cours donc (ou du moins roule) poster ta fiche de liens et quêter un rp pour entrer dans la danse- parce-que tous les bals ont besoin d'une princesse !





Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Hommage bien mérité à Gérard-Pierre Charles un grand mapou
» Selon prof Sauveur Pierre Etienne Aristide pap fè ront pot nan Afrik di Sid
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» VOILA LE PATRON DE MICHELLE PIERRE-LOUIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: